Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #news, #Excursions et voyages
Quelques trolls dans la baie de Dyrhólaey près de Vík í Mýrdal - photo © Bernard Duyck

Quelques trolls dans la baie de Dyrhólaey près de Vík í Mýrdal - photo © Bernard Duyck

Une période spéciale a débutée pour les Islandais : à l'approche du 25 décembre, de nombreux lutins font une sortie.

On les appelle les jólasveinar ; ces lutins sont les fils de Grýla, et son mari Leppalúði, des trolls de montagne dont le plat préféré est la viande d'enfants méchants. Ils sont accompagnés du chat de Noël, Jólakötturinn, qui si on en croit le folklore, mange les enfants qui ne recoivent pas de nouveaux vêtements ce jour là.( la coutume veut que les petits islandais reçoivent en cadeau de nouveaux vêtements à cette période).

  Les jólasveinar - un clic pour agrandir - Visit Iceland

Les jólasveinar - un clic pour agrandir - Visit Iceland

Les jólasveinar ne sont pas plus gentils : chacun à leur tour, au jour dit, ils viennent de leurs hautes terres du nord visiter les maisons, et jouer de vilains tours aux habitants, chacun dans sa spécialité.

Et pour les enfants qui posent leurs chaussures sur les appuis de fenêtre, ils y glissent des cadeaux, pour ceux qui ont été gentils ... pour les autres, ils y trouveront une pomme de terre pourrie.

 

Une clique de mauvais bougres qui comprend

- Stekkjastaur : celui qui guette les agneaux dans l'enclos, et les rend fous

- Giljagaur : celui qui se faufile par les ravins, pour attendre une occasion de se faufiler dans le étables pour y voler du lait

- Skyrgámur : celui qui mange le skyr (fromage blanc)

- Þvörusleikir : celui qui lèche les cuillers en bois

- Pottasleikir : celui qui lèche les marmites

- Askasleikir : celui qui lèche les bols à couvercle

- Hurðaskellir : celui qui claque les portes, surtout la nuit

- Stúfur : petit bonhomme, voleur de casseroles

- Bjúgnakækir : celui qui vole les saucisses en train d'être fumées

- Gluggaægir : celui qui regarde par la fenêtre pour y trouver des choses à voler

- Gáttaþefur : celui qui renifle aux portes, pour y localiser le pain islandais

- Ketkrókur : celui qui vole la viande

- Kertasníkir : celui qui renifle les bougies lui qui renifle les bougies, anciennement faite de suif, pour les manger.

    La géante Grila essaie d'attraper les enfants dans un sac. -  Tryggvi Magnússon, 1932

    La géante Grila essaie d'attraper les enfants dans un sac. - Tryggvi Magnússon, 1932

    Au cours des siècles, ils sont devenus plus gentils, mais restent taquins et voleurs. Ce changement de caractère vient peut-être d'une loi de 1746 interdisant d'effrayer les enfants avec des histoires de trolls, ou de la légende du Père Noël qui a gagné en importance.

    Un islandais sur deux serait tenter de croire à l'existence du peuple caché, le huldufólk. Quoi de plus normal dans un pays où l'obscurité quasi permanente en hiver, avec le brouillard présent sur la lande et ses rochers qui s'y noient, ou d'étranges lueurs dans le ciel ... tout cela développe l'imaginaire.

    Et puisque les islandais ne sont pas les derniers à faire la fête, faisons pareil, en inaugurant cette période 13 jours avant avec les jólasveinar.

    Gleðileg jól – Joyeux Nöel

    ... avec un peu d'avance

    Northern lights -  photo © Bernard Duyck

    Northern lights - photo © Bernard Duyck

    Bonus pour les philatélistes.- un clic pour agrandirBonus pour les philatélistes.- un clic pour agrandir

    Bonus pour les philatélistes.- un clic pour agrandir

    La chanson de Jólakötturinn (en Islandais ... pour l'ambiance / Björk )

    Commenter cet article

    Articles récents

    Hébergé par Overblog