Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Mayon - Coulée de lave et blocs dans le drainage Bonga le 26,01,2018 à 20h09 PST – photos Phivolcs depuis l'observatoire.
Mayon - Coulée de lave et blocs dans le drainage Bonga le 26,01,2018 à 20h09 PST – photos Phivolcs depuis l'observatoire.

Mayon - Coulée de lave et blocs dans le drainage Bonga le 26,01,2018 à 20h09 PST – photos Phivolcs depuis l'observatoire.

L'activité du Mayon reste dans le canevas des jours précédents – voir Phivolcs pour les détails.

Une dépêche de l'AFP révèle par contre l'ambiance cauchemardesque dans laquelle doivent vivre certains réfugiés ; plus de 77.000 personnes s'entassent dans des abris bondés, quand ils ne doivent pas se construire eux-mêmes un abri de fortune ... et dans des conditions d'hygiène déplorables, et vraisemblablement pour des mois entiers.

Sources : Phivolcs & LaLibre.be

Karymsky - photo archives Institut volcanologique de Petropavlovsk / Y.Doubik

Karymsky - photo archives Institut volcanologique de Petropavlovsk / Y.Doubik

Au Kamchatka, le Karymsky, en code aviation orange, a connu ce 27 janvier une explosion de cendres modérée, accompagnée d'un panache de cendres de plus de 5.000 mètres, dérivant ensuite sur 80 km vers le nord-est.

Sources : KVERT & VAAC Tokyo

Nouveaux cratères possibles au Kusatsu - imge sat Airbus/Pasco via NHK World

Nouveaux cratères possibles au Kusatsu - imge sat Airbus/Pasco via NHK World

L'analyse des images satellites du Kusatsu-Shiranesan par la société Pasco laisse découvrir une ligne longue d'environ 200 mètres de trous multiples de 10-15 mètres de diamètre sur le pic Motoshirane, près du lac Kagamiike, siège de la récente éruption.

Ces trous, non visible sur des photos prises antérieurement, suggère la formation de nouveaux cratères.

Un autre cratère possible est pointé à 300 mètres plus à l'est, à seulement une centaine de mètres du système de remonte-pentes.

Le professeur de l'Université de Tokyo Toshitsugu Fujii qu'une surveillance de cette zone est nécessaire, car d'après lui, ces nouveaux cratères pourraient résulter de différents mécanismes éruptifs.

Source : NHK

Nevados de Chillan - état du dôme de lave le 23.01.2018 - photos Sernageomin
Nevados de Chillan - état du dôme de lave le 23.01.2018 - photos Sernageomin

Nevados de Chillan - état du dôme de lave le 23.01.2018 - photos Sernageomin

Des photos du Sernageomin montre que le dôme de lave du Nevados de Chillan est stable ; et présente des sorties discrètes de gaz et vapeur dans la zone de la fissure.

Le niveau d'alerte reste à Amarilla

Source : Sernageomin

Erta Ale - 06.01.2018 - la rivière de lave et les trous incandescents au fond du pit crater sud - & la sortie de la rivière de lave qui tombe dans un puit - photos Fotografie mit Seele / Facebook
Erta Ale - 06.01.2018 - la rivière de lave et les trous incandescents au fond du pit crater sud - & la sortie de la rivière de lave qui tombe dans un puit - photos Fotografie mit Seele / Facebook

Erta Ale - 06.01.2018 - la rivière de lave et les trous incandescents au fond du pit crater sud - & la sortie de la rivière de lave qui tombe dans un puit - photos Fotografie mit Seele / Facebook

Quelques rares nouvelles du Erta Ale : elle nous sont fournies par un photographe allemand sur Facebook.

Ayant pu approcher le pir crater sud le 6 janvier 2018, il nous dit qu'à une profondeur de 100 mètres, il n'y a plus un lac de lave, mais bien une sorte de rivière de lave sortant d'un tunnel dans la paroi côté droit qui disparaît à grande vitesse dans un autre tunnel pratiquement à la verticale côte opposé.

Dans la zone d'effondrement des parois du cratère, des trous incandescents s'agrandissent de jour en jour, et semblent consumer les anciens matériaux ; par cinq d'entre eux, il a pu voir de la lave, ainsi que du spattering au niveau de certains hornitos.

Source : Fotografie mit Seele 

Erta ale - anomalies thermique repérées par Mirova / Modis au 26.01.2018

Erta ale - anomalies thermique repérées par Mirova / Modis au 26.01.2018

Au Poas, le nouveau lac acide augmente garduellement de volume depuis mi-janvier, suite à la combinaison d'une réduction de l'activité magmatique et de l'émission des gaz, et des fortes précipitations depuis août 2017.

Il présente une couleur gris laiteuse, une température de 60°C, un pH acide d'environ 0,6.

Données détaillées par l'Ovsicori : 

-Poás lago ex-domo (Boca A o Boca Roja) Muestra 16571 No. 14 -23 enero 2018 
Acidez o pH=0.65,
ORP (potencial oxidación-reducción) de 336 +/-2 mV, 
conductividad eléctrica 62.9 +/-2 mS/cm y
Temperatura: 59 - 60 grados Celsius

- Poás lago Boca B (o Boca Azufrada) Muestra 16572 No. 15 - 23 enero 2018
Acidez o pH=0.64,
ORP (potencial oxidación-reducción) de 347 +/-2 mV, 
conductividad eléctrica 61.5 +/-2 mS/cm y
Temperatura: 59 - 60 grados Celsius

 

 Poas - 26.01.2018 / 11h12 - le nouveau lac acide chaud - webcam Ovsicori

Poas - 26.01.2018 / 11h12 - le nouveau lac acide chaud - webcam Ovsicori

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog