Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

La région des Carpathes – Bassin Pannonien / la CPR est située dans la partie nord-est de la région Alpes-Méditerrannée ; elle se caractérise par le bassin Pannonien, ceinturé par un arc orogénique, constitué par le massif alpin, les Carpathes et les Monts Dinarides.

Localisation des Carpathes et du bassin Pannonien dans le cadre de l'Europe.

Localisation des Carpathes et du bassin Pannonien dans le cadre de l'Europe.

Volcanisme du  CPRCarpathes – Bassin Pannonien - roches volcaniques du Néogène au Quaternaire - Doc.Sz. Harangi

Volcanisme du CPRCarpathes – Bassin Pannonien - roches volcaniques du Néogène au Quaternaire - Doc.Sz. Harangi

Elle est soulignée par une fine lithosphère, 50 à 80 km, et croûte mince, 22-30 km, couplées à un flux de chaleur important, de plus de 80 mW / m².   

Le bassin Pannonien est considéré comme un type spécial de bassin d'arrière-arc formé par l'étirement hétérogène de la lithosphère. L'extension de la lithosphère a commencé au Miocène inférieur et la phase syn-rift s'est terminée à la fin du Miocène. L'amincissement significatif de la lithosphère s'accompagnait d'un updoming asthénosphérique. En conséquence, le bassin pannonien est l'un des bassins les plus chauds d'Europe continentale.

Les résultats de la modélisation numérique (Burov et al., 2007, Burov & Cloetingh, 2009) et l'interprétation de la géochimie isotopique des magmas alcalins basaltiques (Embey-Isztin et al., 2001; Seghedi et al. , 2004a) ont conduit à la proposition qu'un panache mantellique joue un rôle dans l'évolution de cette région.

Modèle suggéré pour l'origine du volcanisme alcalin de basalte dans le CPR. La  fusion s'est produite à la suite d'un écoulement du manteau, depuis la région alpine, et qui a une épaisse racine lithosphérique. Cet écoulement a une composante subverticale à la limite ouest-nord-ouest du bassin pannonien, résultant en la fusion du manteau sublithosphérique hétérogène. - Doc. Sz.Harangi

Modèle suggéré pour l'origine du volcanisme alcalin de basalte dans le CPR. La fusion s'est produite à la suite d'un écoulement du manteau, depuis la région alpine, et qui a une épaisse racine lithosphérique. Cet écoulement a une composante subverticale à la limite ouest-nord-ouest du bassin pannonien, résultant en la fusion du manteau sublithosphérique hétérogène. - Doc. Sz.Harangi

Les centres éruptifs les plus anciens se trouvent en Slovaquie et en Hongrie, au nord de la ceinture, les plus jeunes en Roumanie , vers le sud.

L'activité s'échelonne entre le Miocène et la fin du Quaternaire, soit de 21Ma à 11 Ma-0,2 Ma.

La nature du manteau supérieur sous le CPR est déduite de modèles tomographiques sismiques. Ceux-ci montrent un corps à haute vélocité dans la zone de transition (400-670 km) interprétée comme une accumulation de matériaux de plaque subductée (Wortel et Spakman, 2000, Piromallo et Morelli, 2003, Hetényi et al., 2009), une élévation quasi-verticale de plaque à haute vélocité sous la marge sud-est du CPR (zone de Vrancea), considérée comme la trace de l'étape finale de subduction (Sperner et al., 2001; 2004) et de matériaux de vitesse relativement faible entre la zone de transition et la base de la lithosphère.

Le complexe de dômes et coulées Ciomadul, avec les cratères Szent Ana et Mohos - Doc.Science direct
Le complexe de dômes et coulées Ciomadul, avec les cratères Szent Ana et Mohos - Doc.Science direct

Le complexe de dômes et coulées Ciomadul, avec les cratères Szent Ana et Mohos - Doc.Science direct

Les dernières études suggèrent également qu'un panache de manteau sous le bassin Pannonien est hautement improbable, et proposent plutôt un autre mécanisme possible pour l'origine du volcanisme mafique alcalin. L'extension de la lithosphère a joué un rôle majeur dans la production de la fusion, directement et indirectement. Le manteau sublithosphérique peu profond peut être encore proche de son solidus à la suite d'un événement antérieur d'extension lithosphérique.

Ceci, avec sa nature hétérogène, implique que le manteau peut être encore capable de produire de la fusion. Ainsi, d'autres éruptions volcaniques ne peuvent être exclues, même dans cette partie apparemment tranquille de l'Europe !

Ciomadul - le cratère cratère Szent Ana - photo Istvan Fodor / via Szabolcs Harangi

Ciomadul - le cratère cratère Szent Ana - photo Istvan Fodor / via Szabolcs Harangi

Datation des éruptions les plus jeunes :

La découverte de fragments de charbon de bois, datables par le méthode C14 dans les dépôts pyroclastiques ponceux de deux localités des environs du volcan Ciomadul ont permis une datation précise de ces éruptions.

La dernière éruption, sur base de la datation des échantillons de Bixad, est datée de 29.500 +/- 260 ans BC. Le comportement inhabituel du volcan Ciomadul est caractérisé par deux éruptions volcaniques explosives majeures (pliniennes) au cratère Szent Ana, entrecoupée d'un temps de repos de plus de 10.000 ans, ce qui est confirmé par les données géochimiques des ponces et de le phase principale.

La chambre magmatique de l'éruption la plus récente, d'après les dépôts de Bixad, serait située à une profondeur située entre 5 et 12 km.

Bien qu'étant un volcan à faible production, il a une histoire éruptive assez longue. La datation K/Ar indique que le cratère Mohos pourrait avoir été actif il y a environ 220.000 ans, tandis que la phase de construction de dôme est datée de 650.000 – 500.000 ans.

 

Méfiance donc par rapport à un volcan en sommeil ... le Ciomadul ne peut être considéré comme un volcan inactif.

Le volcan Ciomadul - photo Keele Petrology

Le volcan Ciomadul - photo Keele Petrology

Sources :

- Volcanism of the Carpathian-Pannonian region, Europe: The role of subduction, extension and mantle plumes - Szabolcs Harangi - link

- Radiocarbon dating of the last volcanic eruptions of Ciomadul volcano, se carpathians, eastern-central Europe – Sz. Harangi & al - link

- Early to Mid-Miocene syn-extensional massive silicic volcanism in the Pannonian Basin (East-Central Europe): Eruption chronology, correlation potential and geodynamic implications – R.Lulacs, Sz. Harangi & al.- link

- Amphibole perspective to unravel pre-eruptive processes and conditions in volcanic plumbing systems beneath intermediate arc volcanoes: a case study from Ciomadul volcano (SE Carpathians) – K.Balazs, Sz.Harangi & al -link

 

Commenter cet article

Pierre-Alain 28/02/2018 08:35

Passionnant article! bravo

Articles récents

Hébergé par Overblog