Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques, #Des volcans et des hommes.
Aux premiers jours de l'éruption 1983, les coulées atteignant le complexe touristique autour du Rifugio Sapienza et détruisent le restaurant Casa Cantoniera - photo 28.03.1983 / avec l'aimable autorisation de Pippo Scarpinati.

Aux premiers jours de l'éruption 1983, les coulées atteignant le complexe touristique autour du Rifugio Sapienza et détruisent le restaurant Casa Cantoniera - photo 28.03.1983 / avec l'aimable autorisation de Pippo Scarpinati.

Le 26 mars 1983, une crise sismique se déclenche à l'Etna et une odeur d'oeuf pourri plane aux alentours des Monti Silvestri.

Le 27 mars vers 8 heures, une fissure orientée NNE-SSO, longue de 750 mètres, s'ouvre entre 2.450 et 2.250 mètres, à 4 km au sud du cratère central. Plusieurs coulées sont émises et une petite activié explosive marque la fissure, édifiant une trentaine de hornitos.

Le 28 mars au soir, les coulées de lave ont coupé une route et englouti plusieus bâtiments.

Le 1° avril, de vigoureuses émissions de gaz et cendres créent deux cratères d'explosion en amont de la fissure, vers 2.700 mètres d'altitude.

Le 3 avril, la coulée principale atteint la cote 1.450. Dans le même alignement, en amont, des fissures ouvertes remontent jusqu'au cratère central ; l'une d'entre elles a presque coupé en deux le Piccolo Rifugio.

Fin avril, la coulée principale s'étend sur 6.000 mètres, avec un front situé à l'altitude 1.100 m. La lave a inondé 4 km², partiellement détruit un téléphérique,menacé le Rifugio Sapienza, englouti les restaurants de la Cantoniera, des hôtels et de nombreuses maisons.

Etna - 28.03.1983 - La coulée détruit le restaurant Casa Cantoniera - photo avec l'aimable autorisation de Pippo Scarpinati.

Etna - 28.03.1983 - La coulée détruit le restaurant Casa Cantoniera - photo avec l'aimable autorisation de Pippo Scarpinati.

Carte du champ de lave 1983 / Etna : Un astérique jaune marque l'emplacement où l'on a fait sauter la levée de la coulée de lave pour la faire dévier ; les barrières édifiées parallèlement aux coulées sont en bleu. En pointillé, le tracé du dyke sous-terrain partant près du cratère sud-est, d'après les données de déformation du sol, amenant à l'éruption sous le Piccolo Rifugio.

Carte du champ de lave 1983 / Etna : Un astérique jaune marque l'emplacement où l'on a fait sauter la levée de la coulée de lave pour la faire dévier ; les barrières édifiées parallèlement aux coulées sont en bleu. En pointillé, le tracé du dyke sous-terrain partant près du cratère sud-est, d'après les données de déformation du sol, amenant à l'éruption sous le Piccolo Rifugio.

Carte de l'Etna avec les différentes villes menacée sur le flanc sud

Carte de l'Etna avec les différentes villes menacée sur le flanc sud

Comme le raconte Haroun Tazieff dans son livre "Sur l'Etna" : " Le problème qui se posait était le suivant. Cependant que la source continuait de déverser plusieurs dizaines de milliers de mètres-cubes par jour, le front multilobé, après avoir dépassé la lisière inférieure de la forêt, progressait à présent en terrain découvert et très bientôt en terrains cultivés. L'inquiétude gonflait à Nicolosi et à Belpasso, ainsi que le souci de faire quelque chose, de ne pas rester passif. Le maire de Belpasso parlait même, si les autorités ne daisaient rien, d'intervenir pour tenter de s'opposer à la progression des laves. Exactement comme l'avaient fait, en 1669, Diego Pappalardo et ses Catanais, jusqu'à ce que les chassent ceux de Paterno" .

La coutume, plus respectée qu'une loi, interdisait d'altérer le cours des coulées sur l'Etna ... interférer avec les laves signifiait porter la responsabilité de tout ce qui serait par la suite détruit par l'éruption.

Franco Barberi a convaincu le nouveau Ministre de la Protection Civile et le préfet que barrer la route à la coulée est possible et vaut la peine d'être tenté... au grand dam de protestataires de toutes sortes, animés de motivation diverses.

Coulée de lave destructrice de l'Etna le 28,03,1983 – photo J. Lockwood / USGS

Coulée de lave destructrice de l'Etna le 28,03,1983 – photo J. Lockwood / USGS

Trois chantiers sont ouverts : les deux premiers entre 2.200 et 2.100 mètres d'altitude, le troisième vers 1.800 m.

Le premier chantier, phase active de l'intervention, préparait le dynamitage de la berge droite de la coulée.

Les deux autres, en contrebas, doivent servir, passivement, à canaliser les laves une fois déviées, et à les confiner derrière une digue de scories et de cendres, pour protéger Serra la Nave, l'observatoire météo , le Grand'Albergo Etna et de nombreuses résidences secondaires. Plus de 750.000 m³ de matériaux sont déplacés en 50 jours.

Après plusieurs débordements de la coulée forçant l'arrêt momentané des travaux, le 14 mai à 4h09, les artificiers font exploser 390 kilos de TNT, ouvrant une brèche sur le flanc de la coulée.

 Dans la nuit du 13 au 14 mai 1983, les artificiers travaillent sous la lumière s'un projecteur de DCA, et disposent les explosifs au fond des 48 tubes chemisés sortant des trous de mine et refroidis par des conduites d'eau – photo Haroun Tazieff / dans son livre « Sur l'Etna »

Dans la nuit du 13 au 14 mai 1983, les artificiers travaillent sous la lumière s'un projecteur de DCA, et disposent les explosifs au fond des 48 tubes chemisés sortant des trous de mine et refroidis par des conduites d'eau – photo Haroun Tazieff / dans son livre « Sur l'Etna »

Le chantier de création de digues : A gauche, du marteau-piqueur rouge, la muraille avec les chemisages des trous de mines; le bull jaune consolide la digue du lit artificiel ; 400 m.plus bas, , le complexe touristique et un des Monti Silvestri – photo F.Le Guern / dans le livre de Tazieff  « Sur l'Etna »

Le chantier de création de digues : A gauche, du marteau-piqueur rouge, la muraille avec les chemisages des trous de mines; le bull jaune consolide la digue du lit artificiel ; 400 m.plus bas, , le complexe touristique et un des Monti Silvestri – photo F.Le Guern / dans le livre de Tazieff « Sur l'Etna »

La coulée de lave et la barrière Sapienza, le 31.05.1983  – la vue aérienne  de la coulée a'a le long de la barrière Sapienza le 01.06.1983 – photo J.Lockwood USGS
La coulée de lave et la barrière Sapienza, le 31.05.1983  – la vue aérienne  de la coulée a'a le long de la barrière Sapienza le 01.06.1983 – photo J.Lockwood USGS

La coulée de lave et la barrière Sapienza, le 31.05.1983 – la vue aérienne de la coulée a'a le long de la barrière Sapienza le 01.06.1983 – photo J.Lockwood USGS

Après l'opération, Tazieff répond aux journalistes que " le résultat atteint est excellent par rapport à ce que nous avions redouté, mais en deçà de ce que nous avions espéré ".

Au début, 20% du flux total de lave sont déviés, mais grâce aux gros blocs arrachés par l'explosion, le tunnel de lave va s'obstruer, ce qui provoque un débordement. Finalement, environ 80% du débit (de 15 m³/s en moyenne) se trouvent déviés vers le lit artificiel ménagé au pied du mont Castellazzo, et 20% vers l'est.

L'effusion lente se poursuit pendant plusieurs mois , mais les techniques mises en oeuvre ont permis d'éviter de nombreuses destructions supplémentaires.

Après 131 jours d'activité, l'éruption s'arrête au matin du 6 août.

 

Le bilan : 6 km² ont été recouverts de lave, qui se sont accumulées sur 80 mètres d'épaisseur à l'est du refuge Sapienza. Leur volume est estimé entre 80 et 100 millions de m³... et une technique de détournement de coulée effusive dûment testée.

 

Sources :

- Diversion of lava during the 1983 eruption of Mount Etna

- Earthquake Information Bulletin (USGS) - By:J.P.

Lockwood and R. Romano

-  Oregonstate - Successful Lava Diversion, Etna 1983

- Sur l'Etna - Haroun Tazieff - Ed. L'Odyssée / Flammarion

 

- Guide des volcans d'Europe et des Canaries – par M.Krafft et F.D.de Larouzière – Ed Delachaux & Niestlé

- Les ruptures de surface liées à l'éruption du 28 mars 1983 de l'Etna (Sicile) – JC Bousquet & al.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog