Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Shinmoedake - le panache de l'éruption du 11.10.2017  - Doc.Nasa worldview EOSDIS

Shinmoedake - le panache de l'éruption du 11.10.2017 - Doc.Nasa worldview EOSDIS

Le JMA a relevé le niveau d'alerte du Kirishimayama / Shinmoedake à 3 / ne pas approcher du volcan ce 1° mars à 16h40 locale.La sismicité est caractérisée par des séismes volcaniques et du trémor volcanique depuis le 24 février/

24.02  : 23 séismes volcaniques

- 25.02  : 103 séismes volc.

- 26.02  : 22 séismes volc.

- 27.02  :  9 séismes volc.

- 28.02  : 65 séismes volc. & 2 épisodes de trémor

- 01.03  : 40 séismes volc. & 2 épisodes de trémor dont l'amplitude augmente, jusque 10 h locale.

Le mauvais temps empêche une observation d'éventuelles fumerolles.

Les observations du GNSS montre qu'une accumulation de magma se poursuit en profondeur depuis quelques mois.

Source : JMA

Piton de La Fournaise  - Histogramme représentant le nombre de séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés sous les cratères sommitaux entre le 1er janvier et le 28 février 2018. (© OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - Histogramme représentant le nombre de séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés sous les cratères sommitaux entre le 1er janvier et le 28 février 2018. (© OVPF/IPGP)

L’activité volcano-tectonique sous le massif du Piton de la Fournaise a légèrement augmenté lors des deux dernières semaines de février, avec 63 événements enregistrés entre le 16 et le 28 février.

Au mois de février 2018, l’OVPF a enregistré au total :

68 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux ;
• 3 séismes profonds (> à 2 km de profondeur) ;
• 168 effondrements (dans le Cratère Dolomieu, au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué ainsi qu’au niveau du site éruptif de juillet/août 2017.

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation depuis la fin de l’éruption du 14 juillet-28 août 2017 (l’éruption du 14 juillet-28 août 2017 est ici représentée en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (© OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation depuis la fin de l’éruption du 14 juillet-28 août 2017 (l’éruption du 14 juillet-28 août 2017 est ici représentée en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (© OVPF/IPGP)

Suite à l’importante inflation du mois de janvier liée à une activité hydrothermale intense, conséquence des fortes pluies du début d’année, une relaxation et une déflation de la zone sommitale a été observée jusqu’au 10 février environ.  Une inflation (gonflement) de l’édifice est depuis de nouveau enregistrée

L’augmentation de la sismicité lors des deux dernières semaines de février et la reprise de l’inflation de la zone sommitale se sont accompagnées de variations dans les concentrations en CO2 enregistrées dans le sol :
-
Secteur distal, région Plaine des Cafres / Plaines des Palmistes : Tendance à la baisse.
- Secteur proche du Gîte du Volcan : Forte augmentation

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sommitale sur 2 mois. Est ici représentée une ligne de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu. Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions.

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sommitale sur 2 mois. Est ici représentée une ligne de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu. Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions.

La baisse des concentrations en CO2 dans le sol en champs distant associée à une augmentation en champs proche du cône terminal pourrait indiquer un transfert des zones distantes vers la zone centrale (en accord avec l’augmentation de l’inflation sommitale fin février).

A noter que les flux de SO2 dans l’air enregistrés au bord de l’Enclos Fouqué sont en-dessous ou proche du seuil de détection (l’absence de détection est compatible avec un transfert magmatique qui reste toujours profond, sous le niveau de la mer).

Au sommet, de faibles concentrations de H2S (proches de la limite de détection) et parfois de SO2 sont toujours enregistrées.

Bilan de l'activité du Piton de la Fournaise:

L’ensemble de ces observations montre pour le mois de février la poursuite d’ :
- une ré-alimentation profonde en magma (sous le niveau de la mer) ;
- une pressurisation du réservoir magmatique superficiel qui a tendance à s’accélérer.

Source : OVPF 01.03.2018

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog