Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le 18 mars au soir, une séquence explosive violente a impliqué les bouches éruptives de la terrasse cratérique du Stromboli.

Une première explosion à 19h27 depuis les bouches de la zone centre-sud s'est accompagnée d'émission de cendres , de matériaux incandescents et de blocs de lave de grande dimension, à plus de 350 mètres au dessus de la terrasse qui sont retombés sur la zone sommitale de la Sciara del Fuoco.

Explosion du 18 mars vue par la caméra thermique de Roccette (ROC) - Doc. Lgs

Explosion du 18 mars vue par la caméra thermique de Roccette (ROC) - Doc. Lgs

Stromboli - 18.03.2017 / 19h27 - webcam INGV Catania
Stromboli - 18.03.2017 / 19h27 - webcam INGV Catania

Stromboli - 18.03.2017 / 19h27 - webcam INGV Catania

Une deuxième explosion, 40 secondes plus tard, s'est produite au départ des bouches situées dans la zone nord, avec émission de cendres et matériaux à environ 100 mètres de hauteur.

Dans les deux cas, les cendres se sont dispersées vers l'est.

Cet épisode s'est accompagné d'un fort signal de déformation du sol, précédé d'environ 2 minutes d'une inflation du sol.

Des explosions violentes similaires, plus violentes que celles d'une activité strombolienne type, se sont produites à plusieurs reprises en 2017 : le 7 mars, le 26 juillet, le 23 octobre, le 1° novembre et le 1° décembre.

Ces événements, occasionnels et imprévisibles, interrompent brusquement l'activité Strombolienne ordinaire. Cependant, ils font partie de la phénoménologie volcanique typique de l'activité du sommet de Stromboli caractérisée par des explosions d'énergie variable

Aucun autre changement significatif de l'activité volcanique qui reste normal n'est enregistré après la séquence explosive.

Sources :

- INGV Catania - Stromboli: attività eruttiva, 18 marzo 2018

- Laboratorio Geofisica Sperimentale – LGS / Univ Firenze -

Explosione maggiore a Stromboli del 18.03.2018

Stromboli - Zone de retombées de matériaux sur base du signal infrasonique de l'explosion du 18.03.2018 - Doc . Lgs

Stromboli - Zone de retombées de matériaux sur base du signal infrasonique de l'explosion du 18.03.2018 - Doc . Lgs

En Nouvelle-Zélande, deux volcans sont le siège d'essaims sismiques, le Ruapehu et White island.

Depuis le 15 mars, des séismes volcaniques de petite magnitude secouent le Ruapehu sous la zone sommitale.

Le lac de cratère Te Wai ā-moe montre une température de 39°C, supérieure à la moyenne. Ses deux paramètres sont souvent associés , mais ne débouchent pas sur une instabilité volcanique, de ce fait le niveau d'alerte volcanique demeure inchangé.

Ruapehu - le lac de cratère le 31.08.2016 - photo GeoNet

Ruapehu - le lac de cratère le 31.08.2016 - photo GeoNet

Au cours du dernier week-end, un essaim sismique a marqué White Island, sans modifications apparentes d'activité consécutive.

Lors d'une visite d'observation trimestrielle, le seul changement important observé est la réapparition du lac de cratère sur la plancher de la zone active, suite aux pluies abondantes déversées lors des cyclones récents. Sa température est relativement froide, de 27°C. La température de l'évent du dôme est de 128°C, contre 157°C en décembre 2017. Celles des fumerolles a aussi baissée, avec 138°C au lieu de 1444°C. La déformation du sol montre une subsidence.

Source : GeoNet

White Island - le nouveau lac de cratère le 19.03.2018 - photo GeoNet

White Island - le nouveau lac de cratère le 19.03.2018 - photo GeoNet

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog