Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Kilauea zone de rift Est - fontaine de lave principale de la fissure 8 le 29 mai 2018  - photo Andrew Hara

Kilauea zone de rift Est - fontaine de lave principale de la fissure 8 le 29 mai 2018 - photo Andrew Hara

L'éruption vigoureuse de lave continue depuis le système de fissure de la zone inférieure du Rift Est (LERZ) du Kilauea, dans la région de Leilani Estates et Lanipuna Gardens.

La fissure 8 continue de maintenir des fontaines éruptives atteignant 60-75 m de hauteur. Les fontaines subsidiaires dans le voisinage de Fissure 8 sont également actives bien qu'avec beaucoup moins de vigueur, dépassant rarement la vingtaine de mètres de hauteur. Cette fontaine continue d'alimenter une coulée de lave qui se déplace vers le nord à partir de Leilani Estates, puis vers le nord-est, le long de la route 132, dans la zone de Noni Farms Road. L'avance avant a ralenti de 550 m./h. à moins de 45 m./ h.

En fin d'après-midi, le front du Fissure 18 se trouvait à environ 800 mètres de la route 137 et s'étendait et ralentissait. En fin d'après-midi, un nouveau lobe d'écoulement a commencé à se ramifier à partir du côté sud de la fissure, à environ 2,5 km en amont du front d'écoulement. Au cours de la journée, une activité sporadiques a également été observés à partir des fissures 22, 6 et 13. Du spattering de faible niveau et des fontaines intermittentes ont également été observées en fin d'après-midi et en début de soirée sur la fissure 21

Les cheveux de Pele et d'autres verres volcaniques légers provenant de la haute fontaine de Fissure 8 tombent à l'ouest de la fissure et s'accumulent sur le sol au sein de Leilani Estates. Les vents peuvent projeter des particules plus légères sur de plus grandes distances. Les résidents sont invités à minimiser l'exposition à ces particules volcaniques, qui peuvent causer une irritation de la peau et des yeux semblable à celle des cendres volcaniques.

Kilauea  zone de rift Est  - carte des coulées active au 30.05.2018 / 15h - Doc. HVO-USGS

Kilauea zone de rift Est - carte des coulées active au 30.05.2018 / 15h - Doc. HVO-USGS

Des éruptions intermittentes de cendres continuent d'être observées à l'évent Overlook dans le cratère Halema'uma'u, au sommet de Kīlauea. Le Service météorologique national a observé une colonne de cendres s'élevant à 12 000 pieds vers 11 heures ce matin, mais la visibilité était très mauvaise au sol . L'activité sismique est élevée au sommet, avec quelques événements ressentis durant la nuit. Les émissions de gaz volcaniques au sommet resteront élevées et se combineront avec les conditions de vent pour produire du VOG généralisé sur l'île d'Hawaï mercredi.

Le 29 mai, le panache de dioxyde de soufre , et le VOG dérivait vers Maui /Molokai.

 

Une nouvelle plage temporaire de sable noir est apparue à l'entrée en mer MacKenzie ; elle devrait être rapidement balayée par l'océan

 

Source : HVO-USGS et les observateurs locaux

Kilauea sommet - panache de cendres de l'Overlook le 30.05.2018 / 14h - lors d'une courte éclaircie - webcam HVO

Kilauea sommet - panache de cendres de l'Overlook le 30.05.2018 / 14h - lors d'une courte éclaircie - webcam HVO

Kilauea - panache de dioxyde de soufre sur Maui /Molokai - image Suomi NPP / OMPS 29-30.05.2018

Kilauea - panache de dioxyde de soufre sur Maui /Molokai - image Suomi NPP / OMPS 29-30.05.2018

Nouvelle plage de sable volcanique noir à MacKenzie  - photo Roy Laham 30.05.2018

Nouvelle plage de sable volcanique noir à MacKenzie - photo Roy Laham 30.05.2018

Merci aux fidèles observateurs de l'activité du Kilauea , Mick Kalber et Bruce Omori

L’éruption débutée le 27 avril 2018 à 23h50 heure locale se poursuit au Piton de La Fournaise. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) poursuit sa décroissance très progressive.

Les écoulements de lave se produisent toujours exclusivement en tunnel.

Un fort dégazage reste toujours bien visible au niveau de l’évent principal.

Le survol du site éruptif effectué le 29 mai a permis de mettre en évidence que le cône principal est toujours ouvert en son sommet avec une petite bouche éruptive de moins de 5m de diamètre. De petits effondrement et glissements de flanc sont visibles sur les flancs extérieurs du cône principal .

Piton de LA Fournaise - dégazage au cône principal du site actif le 30.05.2018 / 9h31 TU -  caméra Piton de bert / OVPF / IRT

Piton de LA Fournaise - dégazage au cône principal du site actif le 30.05.2018 / 9h31 TU - caméra Piton de bert / OVPF / IRT

Aucune projection de surface ni aucune coulée n’ont pu être observées ce jour lors de la reconnaissance de terrain effectuée sur le site éruptif. La hauteur du cône principal a pu être estimée à 22-25 m. Un fort dégazage reste toujours bien visible au niveau de la bouche de l’évent principal, dont les températures mesurées sont comprises entre 800 et 900 °C. La bouche de l’évent secondaire (plus en amont) est complètement bouchée et les températures relevées à l’intérieur étaient < à 400°C.

Piton de La Fournaise - Prise de vue du site éruptif en imagerie thermique le 31/05/2018, 9h heure locale (OVPF/IPGP).

Piton de La Fournaise - Prise de vue du site éruptif en imagerie thermique le 31/05/2018, 9h heure locale (OVPF/IPGP).

L’inflation de l’édifice se poursuit, tant dans la zone sommitale qu'en champ lointain, signe d'une mise en pression d'une source superficielle et profonde.

Source : OVPF

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sommitale sur 2 mois / 31.03 - 31.05.2018-  Est ici représentée une ligne de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu. Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions.

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sommitale sur 2 mois / 31.03 - 31.05.2018- Est ici représentée une ligne de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu. Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions.

Une activité sismique soutenue est en cours à Mayotte depuis le 10 mai 2018.

L’épisode actuel s’inscrit dans une sismicité connue et modérée dans le canal du Mozambique. L’archipel des Comores présente, le long de ses 500 kilomètres, une sismicité diffuse qui a probablement une double origine volcanique et tectonique. Cette sismicité est régulière avec une fréquence relativement importante de séismes de magnitude proche de 5 dans l’ensemble de la zone.

La sismicité à proximité immédiate de Mayotte est moins bien connue mais des séismes entraînant des dommages se sont déjà produits dans le passé, par exemple le 1er décembre 1993 (magnitude 5.2). En revanche, aucun séisme destructeur de magnitude supérieure à 6 n’a été enregistré à ce jour à proximité de Mayotte.

 

Source : BRGM / 31.05.2018

Mayotte - Localisations des séismes du 10 au 28 mai 2018. La localisation des séismes ne varie pas depuis le début de la crise. © BRGM

Mayotte - Localisations des séismes du 10 au 28 mai 2018. La localisation des séismes ne varie pas depuis le début de la crise. © BRGM

Carte de l'île de Mayotte.

Carte de l'île de Mayotte.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog