Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Après les effondrements dans le cratère du Pu'u O'o et la hausse de la sismicité dans la lower East rift zone, une éruption a débuté le 3 mai 2018 un peu avant 17h locale dans la subdivision Leilani Estates de Big Island / Hawaii.

Des spatters et fontaines de lave ont été observées en surface, et de nouvelles fractures sont apparues en fin d'après-midi dans la partie Est de la subdivision, d'où émanent de la vapeur chaude blanche et des gaz bleutés.

Les phases d'ouverture des éruptions fissurales sont dynamiques, et de nouveaux évents et outbreaks de lave peuvent se produire à tout moment, sans qu'on puisse savoir où ils se mettront en place.

Hawaii - une éruption a débité ce 3 mai dans Leilani Estates subdivision dans la lower East Rift Zone du Kīlauea  - Photo HVO - USGS

Hawaii - une éruption a débité ce 3 mai dans Leilani Estates subdivision dans la lower East Rift Zone du Kīlauea - Photo HVO - USGS

Les équipes de l'HVO sont sur place, et effectuent des survols pour qualifier le type d'activité et la direction de la coulée de lave. La Défense civile coordonne les actions nécessaires, dont l'évacuation d'une partie de la subdivision Leilani. Les habitants du district de Puna doivent rester en alerte, se préparer et se tenir au courant de la situation.

Kilauea / Pu'u O'o - A 10h30 HST le 03.05.2018, un séisme d'une magnitude de 5 est responsable d'un panache rosâtre au Pu'u O"o - photo HVO - USGS

Kilauea / Pu'u O'o - A 10h30 HST le 03.05.2018, un séisme d'une magnitude de 5 est responsable d'un panache rosâtre au Pu'u O"o - photo HVO - USGS

A 10h30 HST, un séisme d'une magnitude de 5 au sud du Pu'u O'o a causé des chutes de roches et un effondrement partiel possible dans le cratère.

En raison de cette situation instable, la direction du Parc National avait fermé une zone de plus de 6.000 hectares près du Pu'u O'o jusqu'à l'océan, y compris la route d'évacuation en gravier.

 

Update : L'éruption fissurale a duré deux heures ; la lave ne s'est répandue que sur une petite distance, moins de 10 mètres.

Les géologues signalent une forte présence de dioxyde de soufre autour de la fissure

A moment du rapport d'état de l'HVO ( 04,05,2018 / 8h13 UTC), il n'y a plus d'éruption sur la fissure. Aucune autre fissure ne montre c'activité dans cette zone de rift.

Les tiltmètres au sommet du Kilauea continuent d'enregistrer une déflation, et le niveau du lac de lave sommital a baissé de 37 mètres au cours des dernières 24 heures.

Sources : HVO, NPS, médias locaux

Kilauea - la coulée de lave recoupe une route dans le Lower Puna district - photos du dessus: HVO - photo du dessous : HawaiiElectriLight
Kilauea - la coulée de lave recoupe une route dans le Lower Puna district - photos du dessus: HVO - photo du dessous : HawaiiElectriLight

Kilauea - la coulée de lave recoupe une route dans le Lower Puna district - photos du dessus: HVO - photo du dessous : HawaiiElectriLight

Kilauea - après de mauvaises conditions atmosphériques, une éclaircie permet de voir le cratère du Pu'u O'o ce 03.05.2018 - photo HVO-USGS

Kilauea - après de mauvaises conditions atmosphériques, une éclaircie permet de voir le cratère du Pu'u O'o ce 03.05.2018 - photo HVO-USGS

Kilauea - Zone fermée par le NPS le 03.05.2018 - il faudra lui adjoindre la zone de l'éruption sur la zone de rift Est - doc. NPS

Kilauea - Zone fermée par le NPS le 03.05.2018 - il faudra lui adjoindre la zone de l'éruption sur la zone de rift Est - doc. NPS

Au Piton de La Fournaise, l'éruption débutée le 27 avril 2018 à 23h50 heure locale se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) est toujours relativement stable. Les débits de surface estimés à partir des données satellites, via la plateforme HOTVOLC (OPGC – Clermont Ferrand), relevés ce jour étaient de l’ordre de 1 m3/s. A noter que ces mesures ne sont que partielles suites aux mauvaises conditions météorologiques sur le massif de la Fournaise au cours des dernières 24 heures.

Une très légère déflation (dégonflement) du volcan continue à être enregistrée sur les capteurs de déformation de l’OVPF. Ce paramètre sera à suivre ces prochains jours.

Aucun séisme volcano-tectonique n’a été enregistré ces dernières 24 heures sous l’édifice du Piton de la Fournaise.

Piton de La Fournaise - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 20h00 (16h UTC) le 27 avril et 16h00 (12h00 UTC) le 3 mai sur la station sismique de BOR (située au sommet). (© IPGP/OVPF)

Piton de La Fournaise - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 20h00 (16h UTC) le 27 avril et 16h00 (12h00 UTC) le 3 mai sur la station sismique de BOR (située au sommet). (© IPGP/OVPF)

Des observations de terrain effectuées en début d’après-midi ont permis d’observer une évolution de l’activité de surface par rapport aux jours précédents :
* L’activité se concentre maintenant essentiellement sur la bouche centrale,
* Le cône le plus en amont ne montre plus qu’une activité sporadique,
* Le cône autour de la bouche active (centrale) est maintenant fermé.
L’extrémité de la coulée se situait dans les nuages, et n’a donc pu être observée.

Le niveau d’alerte reste : Alerte 2-2 – Eruption dans l’Enclos

Source : OVPF

Archipel des Canaries – 03,05,2018 – série sismique entre Tenerife et Gran Canaria  débutée le 29 avril - carte IGN Spain

Archipel des Canaries – 03,05,2018 – série sismique entre Tenerife et Gran Canaria débutée le 29 avril - carte IGN Spain

Archipel des Canaries – 03,05,2018 – série sismique entre Tenerife et Gran Canaria  débutée le 29 avril - nombre de séismes journaliers - Doc. IGN Spain

Archipel des Canaries – 03,05,2018 – série sismique entre Tenerife et Gran Canaria débutée le 29 avril - nombre de séismes journaliers - Doc. IGN Spain

Un essaim sismique marque la zone maritime qui sépare les îles de Ténérife et Gran Canaria , dans l'archipel des Canaries, depuis fin avril.

Son origine est toujours discutée : origine magmatique au niveau du volcan Enmedio, ou origine tectonique dans la faille séparant les deux îles, ou un mélange des deux.

La zone a été explorée en 2015 par l'IEO suite à une crise sismique.

 

Sources : IGN Spain, IEO

Carte bathymétrique de situation du volcan Enmedio - doc.IEO

Carte bathymétrique de situation du volcan Enmedio - doc.IEO

Image 3D du seamount Enmedio - image IEO

Image 3D du seamount Enmedio - image IEO

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog