Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Volcán Galeras, Km5 vía pasto, Popayán. Jair Ramirez Cadena, Geoamenazas, Proyecto GeoRED 2012

Volcán Galeras, Km5 vía pasto, Popayán. Jair Ramirez Cadena, Geoamenazas, Proyecto GeoRED 2012

Le Service Géologique Colombien / SGC informe que malgré l'essaim sismique en cours (dont un séisme de M 4,5 ke 12 juin 2018 ) sous le volcan Galeras, le niveau d'activité du volcan demeure au niveau III – Amarillo, inchangé depuis environ 7 ans. Les évaluations menées après la surveillance géophysique et géochimique ne montrent aucun changement significatif.

La sismicité continue à être située dans une zone entre 1 et 8 km au NE du Galeras, et à une profondeur superficielle de 1,2 à 7,5 km par rapport au sommet ( niveau de référence 4.200 mètres asl)

 

Il est rappelé que la sismicité enregistrée depuis la fin du mois de mai et en particulier depuis le 12 au matin, concerne une zone tectoniquement active où les failles géologiques coexistent avec la structure du Complexe Volcanique Galeras, et pour cette raison, la dénomination de ce type de tremblements de terre est volcano-tectonique.

 

Source : SGC Pasto

Galeras - les séismes continuent ; le dernier ce 15.06.2018 / 01h35 locale - Magnitude 3 - SGC

Galeras - les séismes continuent ; le dernier ce 15.06.2018 / 01h35 locale - Magnitude 3 - SGC

Au Fuego, les fortes pluies ont engendré un lahar chaud dans la barranca Santa Teresa et le rio Mineral, affluent du rio Pantaleon.

Large de 20 à 25 mètres et 2 mètre de haut, et transportant des matériaux fins et pâteux, des blocs de 3 mètres de diamètre et des troncs, il a provoqué des vibrations au passage.

A 17h40, un lahar a descendu le rio Ceniza. D'autres lahars sont signalés dans les barrancas Taniluya et Las Lajas, d'environ 30 à 45 mètres de large et 3 mètres de haut.

 

Sources : Insivumeh & Conred

Fuego - 14.06.2018 - lahar dans la barranca Ceniza

Fuego - 14.06.2018 - lahar dans la barranca Ceniza

Fuego - les recherches se poursuivent dans les zones sisnistrées par la coulée pyroclastique - photo Bomberos Municipales Departamentales.

Fuego - les recherches se poursuivent dans les zones sisnistrées par la coulée pyroclastique - photo Bomberos Municipales Departamentales.

Dans la zone de rift Est du Kilauea, les fontaines de lave de la fissure 8 continuent d'atteindre des hauteurs de 60 mètres à l'intérieur du cône de cendres et de projections, qui atteint maintenant environ 49 mètres à son point le plus élevé. La lave de Fissure 8 continue à emprunter le chenal bien établi menant à l'océan à Kapoho, avec de rares et rares débordements. Un survol en début d'après-midi a confirmé que l'activité à l'évent et au chenal s'est poursuivie sans changements importants. L'entrée dans l'océan est restée assez large avec une entrée principale et plusieurs entrées mineures. Un panache de laze à l'entrée dans l'océan a été soufflé sur la côte ce matin, et des zones d'upwelling au large étaient présentes. Les fissures 16 et 18 continuent de suinter de la lave.

Source : HVO-USGS

Kilauea zone de rift Est - des vagues se forment dans la coulée de lave à proximité de l'évent  (flèche rouge) - photo USGS 14.06.2018

Kilauea zone de rift Est - des vagues se forment dans la coulée de lave à proximité de l'évent (flèche rouge) - photo USGS 14.06.2018

Kilauea zone de rift Est – la fissure 8 le 14,06,2018 / 7h45 – un panache de dioxyde de soufre et gaz volcaniques s'élève avec une teinte orangée des fontaines de lave, cachées par les parois du cône ; les fontaines alimentent sans relâche la coulée canalisée, et on aperçoit une vague dans le chenal. - photo USGS

Kilauea zone de rift Est – la fissure 8 le 14,06,2018 / 7h45 – un panache de dioxyde de soufre et gaz volcaniques s'élève avec une teinte orangée des fontaines de lave, cachées par les parois du cône ; les fontaines alimentent sans relâche la coulée canalisée, et on aperçoit une vague dans le chenal. - photo USGS

Ca bouge sous le Vatnajökull, en Islande !

Au Grimsvötn, une débâcle du lac sous-glaciaire a débutée le 8 juin, caractérisée par une hausse du niveau des eaux de la rivière Gígjukvísl, une conductivité plus élevée et des niveaux de H2S conséquents. La débâcle a atteint son maximum le 14 juin, et commence à baisser.

Vatnajökull  -  Jökulhlaup dans la Jökulsá á fjöllum river  le 10.06.2018 - photo RUV

Vatnajökull - Jökulhlaup dans la Jökulsá á fjöllum river le 10.06.2018 - photo RUV

Un essaim sismique a débuté le 14 juin dans la partie nord du Bárðarbunga, avec un séisme de magnitude 4,1 à 13h14, et le plus important de magnitude 4,9 à 15h05 ; c'est le plus important séisme mesuré au Bárðarbunga depuis la fin de son éruption en début 2015, et il est de même magnitude que celui du 20 janvier 2018.

 

Sources : IMO & RUV

Bárðarbunga - essaim sismique - Doc.IMO au 14.06.2018 / 16h40
Bárðarbunga - essaim sismique - Doc.IMO au 14.06.2018 / 16h40

Bárðarbunga - essaim sismique - Doc.IMO au 14.06.2018 / 16h40

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog