Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Fuego - une cicatrice semble marquer le sommet du volcan - photo 2018.06.08 / Marcela López Gálvez / elPeriódico

Fuego - une cicatrice semble marquer le sommet du volcan - photo 2018.06.08 / Marcela López Gálvez / elPeriódico

Au Guatemala, les coulées pyroclastiques se sont succédées le 8 et dans la nuit du 8 au 9 juin au Fuego.

Ce nouvel apport de cendres va entraver les opérations de secours, comme les lahars, causés par une remobilisation des cendres par les fortes pluies.

Les drainages Las Lajas et El Jute, sur le versant est du volcan, restent à très haut risque. La cause de la poursuite des coulées pyroclatiques en dehors de paroxysme laisse planer une incertitude sur ce qui les cause... une cicatrice semble marqué le sommet du Fuego sur certaines photos.

Fuego - carte des expositions aux cendres et coulées pyroclastiques - doc. 2018.06.08  Pacific Disaster Center

Fuego - carte des expositions aux cendres et coulées pyroclastiques - doc. 2018.06.08 Pacific Disaster Center

 Observation de l'éruption du volcan Fuego par le satellite Daichi 2  Synthèse de couleurs d'images d'intensité autour du mont Fuego en utilisant des données d'observation le 7 juin 2018 et le 24 mai 2018. La couleur rouge est attribuée aux coulées pyroclastiques, en direction de l'ouest et du sud-est. - Doc. JAXA / Japan

Observation de l'éruption du volcan Fuego par le satellite Daichi 2 Synthèse de couleurs d'images d'intensité autour du mont Fuego en utilisant des données d'observation le 7 juin 2018 et le 24 mai 2018. La couleur rouge est attribuée aux coulées pyroclastiques, en direction de l'ouest et du sud-est. - Doc. JAXA / Japan

Après l'éruption, la polémique enfle quant aux responsabilités des instances de surveillance, l'Insivumeh et la Conred ... affaire à suivre.

A noter que la Conred vient de diffuser une note d'infoemation sur la différence entre coulées de lave et coulées pyroclastiques.

Sources: Insivumeh, Conred, et presse locale.

Différences entre coulées de lave et coulées pyroclastiques  - Doc. Conred

Différences entre coulées de lave et coulées pyroclastiques - Doc. Conred

La Une du Journal La Hora du 06.06.2018 semble mettre dos à dos les deux institutions de surveillance du Fuego

La Une du Journal La Hora du 06.06.2018 semble mettre dos à dos les deux institutions de surveillance du Fuego

Pas beaucoup de changement au Kilauea hier :

Le fountaining sur la fissure 8 reste important, et la lave canalisée rejoint l'océan, où les panaches sont toutefois plus petits en raison du changement dans les conditions atmosphériques.

De l'incandescence est observée à la fissure 22, ainsi qu'une activité lavique mineure aux fissures16/18. Un moindre dégazage marque les fissures 24,9 et 10.

Kilauea zone de rift Est - 09.06.2018 5h45 - fountaining sur la fissure 8 et coulée de lave canalisée - photo Bruce Omori

Kilauea zone de rift Est - 09.06.2018 5h45 - fountaining sur la fissure 8 et coulée de lave canalisée - photo Bruce Omori

Kilauea zone de rift Est - 09.06.2018 / 6h30 - nouveau trait de côte à Kapoho - Photo HVO-USGS

Kilauea zone de rift Est - 09.06.2018 / 6h30 - nouveau trait de côte à Kapoho - Photo HVO-USGS

Kilauea zone de rift Est - carte des coulées originaires de la fissure 8 au 09.06.2018 / 10h - doc. HVO-USGS

Kilauea zone de rift Est - carte des coulées originaires de la fissure 8 au 09.06.2018 / 10h - doc. HVO-USGS

Au sommet, une petite explosion s'est produite à 4h48 HST, accompagnée d'un signal sismique similaire à un séisme de M 4,3. Des retombées de cendres peuvent impacter la partie sud de l'île.

Des panaches de vapeur sont observés dans le cratère, et les fissures adjacentes.

Source : HVO-USG

Kilauea sommet - fissuration et affaissement des parois de l'Halema'uma 'u - photo HVO-USGS 09.06.2018

Kilauea sommet - fissuration et affaissement des parois de l'Halema'uma 'u - photo HVO-USGS 09.06.2018

Ambae - carte de sécurité concernant l'activité volcanique - Doc . VGO

Ambae - carte de sécurité concernant l'activité volcanique - Doc . VGO

L'Observatoire Volcanologique du Vanuatu  a rabaissé le niveau d'alerte du volcan d'Ambae ce 7 juin à 2, en raison de la stabilisation de son activité.
La zone de danger est maintenant limitée à 2 km de rayon autour de l'évent actif du lac Voui, et aux régions situées dans la zone jaune ( voir carte). Il n'y a plus d'explosions , ni de panaches volcaniques émis depuis le mois de mai. Cependant les cendres émises lors de la dernière éruption peuvent modifier le comportement des ruisseaux, produire des inondations, charrier des débris et causer des glissements de terrain lors d'épisodes de fortes pluies.
L'activité volcanique reste marquée par une instabilité, caractérisée par des émissions de vapeurs et/ou de gaz volcaniques.
Source : Vanuatu Geohazards Observatory 

Sommet de l'Agung et dôme de lave dans le cratère - photo jointe au rapport du 07.06.2018 / PVMBG

Sommet de l'Agung et dôme de lave dans le cratère - photo jointe au rapport du 07.06.2018 / PVMBG

Le PVMBG a émis un avis évaluant l'activité de l'Agung au 7 juin 2018.

La dernière éruption a eu lieu le 29 mai à 17h39, accompagnée d'un panache de cendres qui a atteint une hauteur de 500 mètres au dessus du sommet. Le dernier rapport Vona est orange.

Le volume du dôme de lave le plus récent est estimé à 23 millions de mètres-cubes, soit un tiers du volume vide du cratère.

Agung - sismicité du 12 mars au 9 juin 2018 - Doc. Magma Indonesia

Agung - sismicité du 12 mars au 9 juin 2018 - Doc. Magma Indonesia

Des séismes à haute et basse fréquence sont encore enregistrés indiquant le mouvement du magma de la profondeur vers la surface.

Au niveau déformation, pour le court terme qui commence à partir de la deuxième semaine de mai 2018 jusqu'à présent, la tendance à l'inflation est observée sur le réseau GPS ou Tiltmeter. Le résultat de la modélisation de la déformation indique qu'il y a encore une accumulation de pression de magma à une profondeur d'environ 3-4 km sous le sommet.

Le SO2 mesuré à l'aide du scanner DOAS montre un flux compris entre 90 à 203 tonnes / jour.

Les satellites enregistrent encore l'existence de points chauds dans le cratère du Mont Agung, indiquant la possibilité d'une effusion de faible taux à la surface du cratère.

 

En conséquence, le niveau d'activité de Gunung Agung est toujours au niveau III (Standby). L'activité volcanique de Gunung Agung est encore relativement élevée, pas encore stable et a encore un potentiel éruptif localisé dans un rayon de 4 km par rapport au sommet.

En dehors de la zone, la communauté peut faire des activités habituelles. Pour l'instant, il n'y a toujours pas besoin d'évacuation.

Source : PVMBG / Magma Indonesia

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog