Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Agung - panache éruptif du 24 juillet vers 12h52 WITA - photo via BNPB

Agung - panache éruptif du 24 juillet vers 12h52 WITA - photo via BNPB

Une éruption a marqué l'Agung ce 24 juillet à 12h52 WITA ; elle a duré 2 minutes et 13 secondes, et s'est accompagnée d'un panache de cendres montant à 1.500 mètres au dessus du cratère, avant de dériver vers le sud-est.

La sismicité est caractérisée par des séismes de basse fréquence.

Le niveau d'alerte reste à III / Siaga , assorti d'un VONA orange.

Sources : PVMBG & BNPB

Sierra Negra - image Sentinel 2 SWIR le 16.07.2018

Sierra Negra - image Sentinel 2 SWIR le 16.07.2018

Un point est fait par l'IGEPN sur l'éruption du volcan Sierra Negra qui a commencé le 26 juin de cette année. L'émission de laves s'écoule dans la fissure Nº4 qui a atteint la mer entre le 9 juillet et 10 et continue d'entrer jusqu'à maintenant est maintenue. Le littoral a changé et le territoire équatorien jusqu'au 16 juillet a augmenté d'environ 1 km².

Sierra Negra - distribution des différentes fissures et coulées de lave , actualisée au 16.07.2018 - Doc.IGEPN

Sierra Negra - distribution des différentes fissures et coulées de lave , actualisée au 16.07.2018 - Doc.IGEPN

Sierra Negra - photo prise le 26.06.2018 depuis une embarcation dans la Bahía Elizabeth illustrant les différentes fissures actives à ce jour - Fissure 1: est une ouverture située au niveau du bord de la caldeira (1070 m) dans le secteur de Chico volcan ; les fissures sont alignées dans la direction ouest - nord-ouest et tangentes au bord de la caldeira ; elles ont une longueur de 4 km et des coulées de lave émises depuis le début de l'éruption, à l'intérieur et à l'extérieur de la caldeira, ont couvert une superficie de 16,1 km2, jusqu'au 27 Juin, date de cessation de leur activité .  Fissure 2: situé au nord-ouest de la caldeira, à environ deux kilomètres sous le bord de celle-ci (700 mètres). Elle a une longueur d'environ 250 mètres et a produit des coulées de lave depuis le début de l'éruption, couvrant une superficie de 2,3 km2 jusqu'au 27 juin, date à laquelle elle semble avoir terminé son activité. Il avait une extension d'environ 3 km et sa lave n'atteignait pas la mer. Fissure 3: situé à l'ouest de la caldeira. Cette fissure est d'environ 250 mètres de long et a été active depuis le début de l'éruption, émettant des coulées de lave qui couvrait une superficie d'environ 0,3 km2 jusqu'au 27 Juin quand elle a apparemment conclu son activité. Les coulées de lave avaient une extension d'environ 2 km et leur lave n'atteignait pas la mer . Fissure 4: a été la plus active, et depuis le début de l'éruption a émis des coulées de lave de façon continue. Elle est situé sur le flanc nord-ouest (100 m) à 8 km en aval du bord de la caldeira . Jusqu'au 16 juillet, ses laves couvraient une superficie de 11,6 km2 qui continue de croître au moment de la publication de ce rapport . Entre le 9 et le 10 juillet, les coulées de lave issues de cette fissure ont atteint l'océan et modifié la côte équatorienne. Jusqu'au 16 juillet, le territoire équatorien a augmenté de 0,93 km².

Sierra Negra - photo prise le 26.06.2018 depuis une embarcation dans la Bahía Elizabeth illustrant les différentes fissures actives à ce jour - Fissure 1: est une ouverture située au niveau du bord de la caldeira (1070 m) dans le secteur de Chico volcan ; les fissures sont alignées dans la direction ouest - nord-ouest et tangentes au bord de la caldeira ; elles ont une longueur de 4 km et des coulées de lave émises depuis le début de l'éruption, à l'intérieur et à l'extérieur de la caldeira, ont couvert une superficie de 16,1 km2, jusqu'au 27 Juin, date de cessation de leur activité . Fissure 2: situé au nord-ouest de la caldeira, à environ deux kilomètres sous le bord de celle-ci (700 mètres). Elle a une longueur d'environ 250 mètres et a produit des coulées de lave depuis le début de l'éruption, couvrant une superficie de 2,3 km2 jusqu'au 27 juin, date à laquelle elle semble avoir terminé son activité. Il avait une extension d'environ 3 km et sa lave n'atteignait pas la mer. Fissure 3: situé à l'ouest de la caldeira. Cette fissure est d'environ 250 mètres de long et a été active depuis le début de l'éruption, émettant des coulées de lave qui couvrait une superficie d'environ 0,3 km2 jusqu'au 27 Juin quand elle a apparemment conclu son activité. Les coulées de lave avaient une extension d'environ 2 km et leur lave n'atteignait pas la mer . Fissure 4: a été la plus active, et depuis le début de l'éruption a émis des coulées de lave de façon continue. Elle est situé sur le flanc nord-ouest (100 m) à 8 km en aval du bord de la caldeira . Jusqu'au 16 juillet, ses laves couvraient une superficie de 11,6 km2 qui continue de croître au moment de la publication de ce rapport . Entre le 9 et le 10 juillet, les coulées de lave issues de cette fissure ont atteint l'océan et modifié la côte équatorienne. Jusqu'au 16 juillet, le territoire équatorien a augmenté de 0,93 km².

L'activité éruptive a eu lieu le long de quatre fissures situées sur les flancs nord et nord-ouest, donnant naissance à diverses coulées de lave couvrant au total une superficie d'environ 30,4 km². L'éruption a commencé avec l'émission de laves à travers toutes ces fissures; cependant, les trois fissures supérieures (1, 2 et 3) ont cessé leur activité le 27 juin. D'autre part, la fissure la plus basse (Nº4) est la plus active et maintient l'émission de coulées de lave.

Depuis le début de l'éruption de la Sierra Negra, l'intensité de l'activité éruptive a été variable.

Sabancaya - résumé de l'activité du 16 au 22 juillet 2018 - Doc.IG Peru, OVI, Ingemmet

Sabancaya - résumé de l'activité du 16 au 22 juillet 2018 - Doc.IG Peru, OVI, Ingemmet

Au Sabancaya / Pérou, la semaine du 16 au 22 juillet a été caractérisée par une activité modérée, avec une moyenne de 25 explosions journalières, et des panaches de cendres ayyeignant 2.500 mètres maximum, se dispersant sur 30 km sur un secteur est et sud.
Le flux de dioxyde de soufre reste important, mesuré à 12.068 tonnes par jour le 18 juillet.
Source : IG Peru, OVI, Ingemmet
Kilauea zone de rift Est - le cône sur la fissure 8 et le cours supérieur de la coulée de lave  - photo Bruce Omori

Kilauea zone de rift Est - le cône sur la fissure 8 et le cours supérieur de la coulée de lave - photo Bruce Omori

Au Kilauea, la fissure 8 continue à émettre ses laves dans la coulée canalisée en direction de l'océan ; plusieurs débordements ont été observés au nord-ouest du cratère Kapho suite à un effondrement au sommet ... ils sont restés confinés au champ de lave déjà existant, sans menacer d'autres habitations.

Le front de lave semble s'être stabilisé à environ 500 mètres de la rampe à bateau de Isaac Hale Park.

Kilauea zone de rift Est - 23.07.2018 -  Vue du nouveau banc de sable volcanique noir qui s'est formé lorsque les débits ont commencé à empiéter sur Pohoiki. - photo Bruce Omori

Kilauea zone de rift Est - 23.07.2018 - Vue du nouveau banc de sable volcanique noir qui s'est formé lorsque les débits ont commencé à empiéter sur Pohoiki. - photo Bruce Omori

Kilauea zone de rift Est - 23.07.2018 - vue générale des baies côté sud des étendues de lave ; à droite, la nouvelle barre de sable au lieu-dit Bowls - à gauche, le spot de surf de Shacks  - photo Bruce Omori

Kilauea zone de rift Est - 23.07.2018 - vue générale des baies côté sud des étendues de lave ; à droite, la nouvelle barre de sable au lieu-dit Bowls - à gauche, le spot de surf de Shacks - photo Bruce Omori

Au sommet, les effondrements se succèdent.

Le site Opentopography a mis en ligne une comparaison entre les modèles digitaux d'élévation du cratère sommital de l'Halama'uma'u, entre 2009 (avant l'épisode actuel) et début juillet 2018.
 

Sources : HVO-USGS , et Opentopography

Modèles digitaux d'élévation du cratère sommital de l'Halama'uma'u, entre 2009 (avant l'épisode actuel) et début juillet 2018. - Photo Credits: Before NSF, NCALM -  After USGS, NCALM, CRREL, State of Hawaii, FEMA
Modèles digitaux d'élévation du cratère sommital de l'Halama'uma'u, entre 2009 (avant l'épisode actuel) et début juillet 2018. - Photo Credits: Before NSF, NCALM -  After USGS, NCALM, CRREL, State of Hawaii, FEMA

Modèles digitaux d'élévation du cratère sommital de l'Halama'uma'u, entre 2009 (avant l'épisode actuel) et début juillet 2018. - Photo Credits: Before NSF, NCALM -  After USGS, NCALM, CRREL, State of Hawaii, FEMA

Kilauea – cratère Halema'uma'u – profil topographique  ouest-est entre 2009 et juillet 2018 – Doc. Opentopography

Kilauea – cratère Halema'uma'u – profil topographique ouest-est entre 2009 et juillet 2018 – Doc. Opentopography

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog