Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de La Fournaise - Vers une réouverture de l'Enclos pour le 15 août - photo  © archives Bernard Duyck

Piton de La Fournaise - Vers une réouverture de l'Enclos pour le 15 août - photo © archives Bernard Duyck

Sauf imprévu, le public pourra en principe à nouveau se rendre au Piton de La Fournaise à compter de ce mercredi 15 août, avec un itinéraire redessiné sur plus d'un kilomètre, pour contourner les coulées du 13 juillet. (Clicanoo)

Après environ un mois d’inflation (gonflement) de l’édifice, un ralentissement de l’inflation est à noter depuis une semaine au Piton de La Fournaise, avec même un arrêt des déformations depuis quelques jours. Cet arrêt s’accompagne d’une baisse de la sismicité volcano-tectonique sous les cratères sommitaux (aucun événement n’a été enregistré ces 3 derniers jours). Parallèlement, les concentrations en CO2 dans le sol dans le secteur du Gîte du volcan sont très basses.

La réalimentation profonde en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel semblent donc avoir cessé.

Piton de la Fournaise - Illustration de la déformation au cours des deux derniers mois (les périodes éruptives sont représentées en rouge). Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan (© OVPF-IPGP)

Piton de la Fournaise - Illustration de la déformation au cours des deux derniers mois (les périodes éruptives sont représentées en rouge). Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan (© OVPF-IPGP)

Depuis 2016, les réalimentations profondes sous le Piton de la Fournaise se font par impulsions, ainsi de telles phases d’accalmie ont déjà été observées à plusieurs reprises en 2016 et 2017 sur des périodes allant de 15 à 80 jours environ. Compte tenu de la quantité de magma déjà présente dans le réservoir magmatique superficiel, la prochaine impulsion de magma profond vers le réservoir superficiel pourra être le déclencheur d’une nouvelle éruption comme cela a été observé en 2016 ou 2017. Les reprises de la pressurisation du réservoir magmatique n’avaient alors précédé que d’un à 25 jours une éruption.

A noter que les concentrations en CO2 dans le sol en champ lointain dans le secteur des Plaines (Plaine des Cafres, Plaine des Palmistes) sont toujours élevées, témoignant de magma toujours présent à grande profondeur.

Source : OVPF

Piton de La Fournaise - cratères Dolomieu et Bory - photo  © Bernard Duyck 2017

Piton de La Fournaise - cratères Dolomieu et Bory - photo © Bernard Duyck 2017

La semaine du 6 au 12 août au Sabancaya est caractérisée par une activité modérée ; une moyenne de 23 explosions par jour est enregistrée, avec des panaches de gaz et cendres atteignant 2.900 mètres au dessus du cratère, et se dispersant sur un secteur est sur 40 km.

Le flux de dioxyde de soufre reste important, avec 2.700 tonnes/ jour mesurées le 9 août. Mirova rapporte pour la période cinq anomalies thermiques, entre 2 et 15 MW.

Le niveau d'alerte reste à l'orange.

Source : IG Peru – OVI - Ingemmet

Sabancaya - résumé de l"activité du 6 au 12 août 2018 - Doc. IG Peru – OVI - Ingemmet

Sabancaya - résumé de l"activité du 6 au 12 août 2018 - Doc. IG Peru – OVI - Ingemmet

Quelques brèves nouvelles du Lengai, partagées par Patrick Marcel.

Depuis l'explosion de 2007, un profond cratère présente sur son plancher des hornitos et un petit lac de lave noire, d'où émane une coulée de carbonatite.

Il faudra encore quelque décennies pour le remplir à nouveau, couche par couche. D'après l'historique, on doit compter une trentaine d'années entre deux éruptions importantes pour pouvoir y accéder facilement.

Source : Merci à Patrick Marcel pour son partage de photos.

Ol Doinyo Lengai - le cratère avec des hornitos et un petit lac de carbonatite sur le plancher - photo © Patrick Marcel / août2018

Ol Doinyo Lengai - le cratère avec des hornitos et un petit lac de carbonatite sur le plancher - photo © Patrick Marcel / août2018

Ol Doinyo Lengai - un petit lac de lave noire et une coulée contrastent avec la carbonatite claire, plus ancienne,  - photo © Patrick Marcel / août2018

Ol Doinyo Lengai - un petit lac de lave noire et une coulée contrastent avec la carbonatite claire, plus ancienne, - photo © Patrick Marcel / août2018

Ol Doinyo Lengai - zoom dans une image Sentinel-2 image nat color on 2018-08-12 / B.Duyck - un clic pour agrandir

Ol Doinyo Lengai - zoom dans une image Sentinel-2 image nat color on 2018-08-12 / B.Duyck - un clic pour agrandir

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog