Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #news

Un peu de tout en absence de nouvelles d'éruptions en cours ...

Au Piton de La Fournaise, l’éruption débutée le 15 septembre à 04h25 heure locale se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) est toujours en très légère baisse.
Les gaz pistons ont disparu graduellement, et depuis ce matin 03h45 heure locale, plus aucun gaz piston ("bouffée de gaz" ou "bouffée de trémor") n’est enregistré au niveau du site éruptif.

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 14.10.2018, avant la période de mauvaise visibilité - photo OVPF

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 14.10.2018, avant la période de mauvaise visibilité - photo OVPF

L'observatoire de la qualité de l'air à La Réunion (ATMO REUNION) a enregistré récemment une concentration de particules de dioxyde de soufre (SO2) à Saint-Joseph et au Tampon. Ces épisodes passagers ont eu lieu entre le mardi 9 et le jeudi 11 octobre 2018 (stations d'observation " Grand Coude " et de Bourg Murat). L'origine probable de cet épisode est liée à l'éruption du Piton de la Fournaise et aux actuelles conditions météorologiques. Lors de ces épisodes, le seuil de 300 μg/m3/h de SO2 a été dépassé sur un temps limité (1 à 2 heures).

Lors des épisodes, il est recommandé aux personnes vulnérables ou sensibles de limiter les activités physiques ou sportives intenses, dont les compétitions, autant en plein air qu'à l'intérieur des locaux.

Sources : OVPF et Imazpress

Retrouvez l’ensemble des informations relatives à l’activité du Piton de la Fournaise sur les différents médias de l'OVPF-IPGP:

- le site internet (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf),

- le compte Twitter (https://twitter.com/obsfournaise?lang=fr),

- et le compte facebook (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/)

Les informations de ce document ne peuvent être utilisées sans y faire explicitement référence.

Kilauea sud - La zone de rupture (en pointillés blancs), attribuée au séisme de M6,9 du 4 mai 2018 avec ces secousses précédentes et les répliques au cours des 10 jours suivants, couvre une zone de 800 km² – Doc. USGS

Kilauea sud - La zone de rupture (en pointillés blancs), attribuée au séisme de M6,9 du 4 mai 2018 avec ces secousses précédentes et les répliques au cours des 10 jours suivants, couvre une zone de 800 km² – Doc. USGS

Au Kilauea, l'éruption n'est pas d'actualité ... les ratios de déformation, de sismicité et d'émissions de gaz n'ont pas changé substantiellement au cours de la semaine passée.

L'HVO constate de faibles mesures de sismicité au sommet et sur le flanc sud du Kilauea ; ils constituent de petites répliques du séisme de magnitude 6,9 du 4 mai 2018. La sismicité reste basse dans la zone de rift Est.

Les signaux de déformation montre une recharge de la zone de rift Est médiane.

Depuis les champs de lave de la zone de rift Est, le vue est dégagée, en absence de VOg sur le MaunaLoa (à gauche) et le Mauna Kéa (à droite) - photo 15.10.2018 HVO

Depuis les champs de lave de la zone de rift Est, le vue est dégagée, en absence de VOg sur le MaunaLoa (à gauche) et le Mauna Kéa (à droite) - photo 15.10.2018 HVO

Les taux bas de dioxyde de soufre émis résultent en une diminution importante du VOG (Volcanic air pollution) et éclaircissent la vue sur le Mauna Loa et le Mauna Kea depuis les champs de lave de la zone de rift.

Pour la beauté de la prise de vue : la première place du concours du National Geographic catégorie paysage aété remporté par le photographe Karim Ilya, avec une photo de la coulée de lave de l'avant-dernière éruption, arrivant en mer.

 

Sources : HVO, USGS et National Geographic

Kilauea - 2017 entrée de la lave en mer à Kamokuna  - photographer Karim Iliya—which won first place in the landscape category of last year's photo contest. National Geographic

Kilauea - 2017 entrée de la lave en mer à Kamokuna - photographer Karim Iliya—which won first place in the landscape category of last year's photo contest. National Geographic

De nouvelles fouilles sur le site de Pompei / Regio V ont permis de redater avec précision l'éruption du Vésuve.

Cette datation était jusqu'à présent basée sur les écrits de Pline le Jeune à son ami Tacite, qui fixaient le désastre au 24 août 79.

La découverte d'un graffiti au charbon de bois, mentionne :

" XVI K NOV " , soit le 16° jour avant les calendes de novembre (les calendes étaient le premier jour de chaque mois dans le calendrier romain), ce qui correspond au 17 octobre du calendrier moderne.

Elle vient appuyer une autre découverte : des branches calcifiées portant des baies, normalement présentes en automne.

Cette découverte aété présentée par le responsable du site de Pompéi, en présence du Ministre de la culture.

 

Sources : Antigua Roma : El grafito que cambió la fecha de la destrucción de Pompeya

Pompei, inscription sur une paroi datant l'éruption du vésuve d'octobre 79 - Doc.EPA

Pompei, inscription sur une paroi datant l'éruption du vésuve d'octobre 79 - Doc.EPA

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog