Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Le dôme #80 du Popocatépetl lors d'un survol des équipes du Cenapred / Semar - photo 22.11.2018

Le dôme #80 du Popocatépetl lors d'un survol des équipes du Cenapred / Semar - photo 22.11.2018

Un survol du Popocatépetl, réalisé avec l'appui du Decrétariat de la Marine / SEMAR a permis l'observation du nouveau dome #80 du volcan : de 250 mètres de diamètre, et une épaisseur de 30 mètres, son volume atteint 1,5 millions de m³.

Au cours des dernières 24 heures, 46 exhalations de vapeur d'eau, gaz, et d'une petite quantité de cendres sont enregistrées.

L'alerte volcanique reste à Amarillo Fase 2, assortie d'une zone de sécurité interdite de 12 km.

 

Source : Cenapred

Le dôme #80 du Popocatépetl lors d'un survol des équipes du Cenapred / Semar - photo 22.11.2018
Le dôme #80 du Popocatépetl lors d'un survol des équipes du Cenapred / Semar - photo 22.11.2018

Le dôme #80 du Popocatépetl lors d'un survol des équipes du Cenapred / Semar - photo 22.11.2018

Au Fuego, de constantes explosions accompagnées d'expulsions d'un panache gris foncé se poursuivent.

Les avalanches de blocs et cendres, accumulés au cours de l'éruption du 18 novembre, continuent dans les barrancas Seca, Ceniza, El Jute, Las Lajas et Honda.

Cette activité peut se poursuivre dans les prochains jours, il est recommandé de ne pas stationner dans les drainages principaux.

 

Sources : Insivumeh et Conred

Fuego - avalanches le 22.11.2018 dans les drainages principaux - photo Conred

Fuego - avalanches le 22.11.2018 dans les drainages principaux - photo Conred

Fuego - une des explosions du 22.11.2018 - photo Insivumeh

Fuego - une des explosions du 22.11.2018 - photo Insivumeh

Trois cratères sont toujours actifs ce 22 novembre au sommet de l'Etna : une activité strombolienne anime la Bocca Nuova, et le "puttusiddu" du nouveau cratère sud-est. Le cratère nord-est poursuit lui aussi son activité.

 

Source : Boris Behncke

Etna - 22.11.2018 / 21h13  - Activité de la Bocca nuova à gauche, et du "puttusiddu" du NSEC à droite - le cratère nord-est n'est pas visible sur la photo .- photo Boris Behncke

Etna - 22.11.2018 / 21h13 - Activité de la Bocca nuova à gauche, et du "puttusiddu" du NSEC à droite - le cratère nord-est n'est pas visible sur la photo .- photo Boris Behncke

Etna  - 22.11.2018 / 20h59 - webcam LAVE Schiena del Asino

Etna - 22.11.2018 / 20h59 - webcam LAVE Schiena del Asino

Au Kilauea, des conditions plus froides et plus humides entraînent la formation d'une petite quantité de H2S, en plus du SO2. Le H2S est le plus souvent détecté lors d'interruptions des conditions d'alizé et dans les lieux situés sous le vent du sommet de Kīlauea, Puʻu ʻŌʻō, et du système de fissures 2018 de la zone de rift inférieur est.

 

Kilauea sommet - émanations odorantes le 21.11.2018 - photo Big Islsnd vidéo news

Kilauea sommet - émanations odorantes le 21.11.2018 - photo Big Islsnd vidéo news

Pu‘u ‘O‘o - 20.11.2018 / 6h30 - intense dégazage - photo extreme exposure

Pu‘u ‘O‘o - 20.11.2018 / 6h30 - intense dégazage - photo extreme exposure

L'odeur d'œuf pourri de H2S est perçue à des concentrations inférieures allant de 0,0005 à 0,3 ppm. L’État de Hawaii a défini un "niveau de nuisance" pour le H2S à 0,025 ppm, sur la base du seuil olfactif. Les symptômes négatifs de l'exposition au H2S ne se manifestent que lorsque les concentrations sont bien supérieures au seuil olfactif.

Selon l'OSHA (Occupational Safety and Health Administration), une exposition prolongée à 2‒5 ppm peut provoquer des maux de tête, une irritation des yeux, des nausées ou des problèmes respiratoires chez certains asthmatiques (https://www.osha.gov/SLTC/hydrogensulfide/hazards. html). Les concentrations mesurées dans les zones peuplées autour de Kīlauea sont inférieures à 1 ppm.

Bien que l’être humain puisse détecter le H2S à de très faibles concentrations, son odorat ne le perçoit plus à des concentrations élevées.

 

La situation est provisoire, puisqu'au cours du prochain chapitre de l’activité du volcan Kīlauea, lorsque le magma remontera à la surface, nous pouvons nous attendre à une diminution des émissions de H2S et à un retour à l’odeur plus familière du SO2 et du vog à dominance particulaire.

Source : Big Island vidéo news


Pl

Kilauea zone de rift Est - 20.11.2018 / 6h30 -  dégazage de la fissure 8 - photo Extreme exposure

Kilauea zone de rift Est - 20.11.2018 / 6h30 - dégazage de la fissure 8 - photo Extreme exposure

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog