Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Des images satellite Sentinel 2 permettent de voir que l'activité du Karangetang, effusive depuis fin novembre, se poursuit ce 25 décembre en direction des ravines situées au nord-ouest.

La sismicité est orientée depuis le 5-6 décembre vers des avalanches d'effritement de la galette de lave (guguran) jusque vers le 22 décembre, avant de prendre un nouvel aspect.

Le Karangetang est en niveau d'activité 3 / Siaga, assorti d'une zone interdite de 2,5 km au nord-est sud-ouest, augmentée à 3 km au nord-ouest. Un Vona est orange , émis le 25.11.2018.

Sources : Magma Indonesia & Sentinel 2

Karangetang - 25.12.2018 - images Sentinel2 SWIR (au dessus) et bands 12,11,8A en dessous - un clic pour agrandir
Karangetang - 25.12.2018 - images Sentinel2 SWIR (au dessus) et bands 12,11,8A en dessous - un clic pour agrandir

Karangetang - 25.12.2018 - images Sentinel2 SWIR (au dessus) et bands 12,11,8A en dessous - un clic pour agrandir

Karangetang - tableau de la sismivité au 25.12.2018 - Doc. Magma Indonesia

Karangetang - tableau de la sismivité au 25.12.2018 - Doc. Magma Indonesia

A l'Anak Krakatau, toujours pas de nouvelles données topographiques après l'effondrement qui semble se confirmer, en raison d'une importante couverture nuageuse.

Le système de détection des éclairs renseigne d'un nombre significatif d'éclairs produits depuis 3 jours dans la zone, seul signe d'une activité conséquente due à l'interaction du magma avec l'eau de mer.

Anak Krakatau - mécanisme déclencheur du tsunami - au 25.12.2018 - UNFPA Asia & Pacific

Anak Krakatau - mécanisme déclencheur du tsunami - au 25.12.2018 - UNFPA Asia & Pacific

Anak Krakatau - analyse des images Sentinel-1 Citra radar au 23.12.2018

Anak Krakatau - analyse des images Sentinel-1 Citra radar au 23.12.2018

Anak Krakatau - tableau synoptique résumant les mécanismes menent à la catastrophe, et recensant le nombre de victimes du tsunami - via Antara

Anak Krakatau - tableau synoptique résumant les mécanismes menent à la catastrophe, et recensant le nombre de victimes du tsunami - via Antara

Le tableau de sismicité ne révèle plus que du trémor continu d'amplitude 8-40mm, avec une dominante à 20 mm.

Le niveau d'activité reste fixé à 2 / waspada, assorti d'une zone interdite de 2 km de rayon.

Sources : PVMBG, BNPB, Magma Indonesia

Probablement une des dernières phoos de l'Anak Krakatau avant son effondrement partiel dans l'océan, et son changement d'aspect. - un collector / photo  Øystein Lund Andersen 22.12.2018 / 18h59 locale

Probablement une des dernières phoos de l'Anak Krakatau avant son effondrement partiel dans l'océan, et son changement d'aspect. - un collector / photo Øystein Lund Andersen 22.12.2018 / 18h59 locale

A l'Etna, des précisions nous sont fournies par l'INGV sur le site des dernières coulées de lave :

La fissure éruptive s'est étendue de la base sud-est du nouveau cratère sud-est au mur ouest de la Valle del Bove, atteignant une altitude minimale d'environ 2 400 mètres d'altitude. Une seconde petite fissure éruptive s'est ouverte un peu plus au nord, à environ 3000 mètres au dessus du niveau de la mer, entre le nouveau cratère sud-est et le cratère nord-est, et a produit presque exclusivement une faible activité strombolienne durant quelques dizaines de minutes.

Au cours de sa propagation, la fissure éruptive ouverte dans la Valle del Bove a alimenté des coulées de lave qui ont entièrement traversé le mur ouest de la vallée, atteignant son fond et se sont tassées à 17h00 UTC le 24 décembre, à des vitesses variables 1650 et 1800 mètres.

Aux premières heures du 25 décembre, l'éruption est toujours en cours. Une coulée de lave continue de couler dans la Valle del Bove, alimentée par la fracture éruptive dont l'embouchure inférieure est située à environ 2400 m d'altitude, le long du mur occidental de la vallée.

 

Les cratères sommitaux, et en particulier les cratères New Bocca et Northeast, produisent une activité strombolienne continue qui alimente un panache gazeux riche en cendres volcaniques. L'essaim sismique qui accompagne l'éruption continue; depuis hier matin, dans environ vingt-quatre heures, plus de 900 chocs sismiques ont été enregistrés par le réseau sismique de l'INGV Osservatorio Etneo.

Au cours de la nuit, à partir de minuit, sept séismes ont été enregistrés dont un de M 3,3 à 01h09, avec son épicentre à 4 km au nord d'Aci Sant'Antonio ; un séisme de M 4,8 à 3h18 , avec son épicentre à 2 km au nord de Viagrande, a été ressenti par la population et causé des dégâts à Santa Venerina, Fleri et Lavinaio.

Un tronçon de l'A18 Catania-Messine a été fermé, où il semble qu'il y ait eu un abaissement du revêtement routier à proximité d'Acireale.
À l'heure actuelle, il n'y a pas de victimes ou de blessés graves, mais seulement des dommages.

 

Sources : INGV Catania & presse locale

Etna - fissure à la base du NSEC coulant en direction de la Valle del Bove - photo 24.12.2018 Emilio Messina

Etna - fissure à la base du NSEC coulant en direction de la Valle del Bove - photo 24.12.2018 Emilio Messina

Etna - trémor au 26.12.2018 /  3h10 - Doc. INGV Catania

Etna - trémor au 26.12.2018 / 3h10 - Doc. INGV Catania

Etna - sismogramme du séisme de M4,8  du 26.12.2018 / 02h18 UTC - Doc. INGV

Etna - sismogramme du séisme de M4,8 du 26.12.2018 / 02h18 UTC - Doc. INGV

Etna - dégâts consécutifs aux séismes de la nuit  à  Fleri, Santa Venerina  - photo Sabian Quattrocchi - un clic pour agrandir Etna - dégâts consécutifs aux séismes de la nuit  à  Fleri, Santa Venerina  - photo Sabian Quattrocchi - un clic pour agrandir

Etna - dégâts consécutifs aux séismes de la nuit à Fleri, Santa Venerina - photo Sabian Quattrocchi - un clic pour agrandir

A Ambrym / Vanuatu, le volcan est en éruption mineure, en niveau 3 assorti de zones de danger inchangées.

Cette éruption est liée à une forte sismicité qui pourrait continuer à affecter les fissures existantes, surtout dans le partie sud-est de l'île.

Comme l'analyse des données satellites confirme une déformation de terrain, d'autres séismes sont attendus, perceptibles ou non par la population en fonction de leur magnitude.

Source : VMGD

Ambrym - séismes entre le 14 et le 26 décembre 2018 sériés par dates/ couleurs - Doc. VMGD

Ambrym - séismes entre le 14 et le 26 décembre 2018 sériés par dates/ couleurs - Doc. VMGD

Ambrym - 23.12.2018 déformation - deflation deep source et intrusion ERZ - VMGD GNS - JAXA

Ambrym - 23.12.2018 déformation - deflation deep source et intrusion ERZ - VMGD GNS - JAXA

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog