Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le 7 décembre à 3h13 locale, le Sernageomin a enregistré au complexe Nevados de Chillan un événement explosif associé à un séisme LP , en relation avec la dynamique des fluides internes.

Une incandescence, liée à l'émission de gaz et pyroclastes à haute température, a été observée sur les webcams ; les retombées sont restées proches du cratère actif.

Cette activité reste dans les normes de l'alerte orange en vigueur, et maintenue.

Nevados de Chillan - photo Sernageomin

Nevados de Chillan - photo Sernageomin

Le même jour, entre 13h05 et 13h40 locale, les webcams du Planchón – Peteroa ont enregistré une émission de matériaux particulaires à une hauteur de 1.300 mètres, se dispersant vers l'ESE ; l'émission s'est accompagnée de trémor.

Le complexe reste en alerte volcanique technique Amarilla ... d'autres épisodes semblables ou plus énergétiques sont susceptibles de se produire

Source : Sernageomin

Planchón – Peteroa - photo de l'activité du 07.11.2018 /  17h  / Sernageomin

Planchón – Peteroa - photo de l'activité du 07.11.2018 / 17h / Sernageomin

Au Popocatépetl, trois explosions se sont produites le 7 décembre, respectivement à 6h43, 22h44 et 23h22 locale ; elles se sont accompagnées de panaches de cendres à 1.800, 1.500 et 2.000 mètres , et d'émissions de fragments incandescents sur les flancs du volcan.

L'activité reste dans le cadre de l'alerte volcanique Amarillo Fase 2, et l'observatoire rappelle la zone de sécurité de 12 km à respecter, et les recommandations en cas de chutes de cendres.

 

Sources : Cenapred et Proteccion Civil Seguridad

Popocatépetl - les explosions du 07.12.2018 à respectivement 6h47,22h45 et 23h23 - images WebcamsdeMexico
Popocatépetl - les explosions du 07.12.2018 à respectivement 6h47,22h45 et 23h23 - images WebcamsdeMexico
Popocatépetl - les explosions du 07.12.2018 à respectivement 6h47,22h45 et 23h23 - images WebcamsdeMexico

Popocatépetl - les explosions du 07.12.2018 à respectivement 6h47,22h45 et 23h23 - images WebcamsdeMexico

Une mise au point intéressante des volcanolgues Boris Behncke et Marco Neri sur l'activité en cours au NSEC de l'Etna : elle concerne la localisation du petit cône de scories et de l'embouchure à l'origine de la coulée de lave et de blocs incandescents, et les fluctuations d'activité.

De fréquents changements sont remarqués dans la direction des coulées de lave, qui s'étendent sur quelques centaines de mètres côté Est du NSEC, puis s'arrêtent. Le magma emprunte deux voies vers la surface : l'une vers le cône de scories, siège de l'activité strombolienne, l'autre vers une embouchure où s'accumulent des laves visqueuses , qui ont souvent peine à couler er génèrent des roulements de blocs incandescents. Les deux types d'activité, explosive et effusive, présentent des fluctuations.

 

Source : INGV Vulcani blog Wordpress / 07,12,2018

Schéma du théâtre d'activité à la bouche orientale du nouveau cratère sud-est / réalisé sur base de photo prise le 05,12,2018 par Gianni Pennisi / via article INGV Vulcani Wordpress

Schéma du théâtre d'activité à la bouche orientale du nouveau cratère sud-est / réalisé sur base de photo prise le 05,12,2018 par Gianni Pennisi / via article INGV Vulcani Wordpress

Etna - activité strombolienne au cône de scorie, et effusive à la bouche orientale - photo Gio Giusa 29.11.2018

Etna - activité strombolienne au cône de scorie, et effusive à la bouche orientale - photo Gio Giusa 29.11.2018

L'observatoire volcanologique de la Soufrière de la Guadeloupe observe une progression de la sismicité depuis début 2018. Dans la première partie de l'année cette progression a culminé avec la crise très énergétique de fin Avril. En outre depuis le 4 août 2018, l'OVSG-IPGP enregistre une nouvelle augmentation marquée du nombre de séismes, distribués en essaims sismiques (total de 6 essaims avec un pic de au moins 50 séismes par jour en date du 31 octobre) de très faible énergie qui se succèdent de manière rapprochée dans le temps. Au mois d'octobre, 1257 séismes d'origine volcanique – 1.255 séismes VT et 2 LP - ont été comptabilisés, localisés essentiellement entre 500 et 1.500 m de profondeur sous le sommet.Cette augmentation de la sismicité enregistrée depuis le 4 août n'est donc pas directement liée à cette meilleure résolution des réseaux d’observation.

Soufrière  de La Guadeloupe - le gouffre Tarissan, qui devrait son nom à un vétérinaire tombé dedans par accident, au XIXe siècle.- photo Stromboli on line

Soufrière de La Guadeloupe - le gouffre Tarissan, qui devrait son nom à un vétérinaire tombé dedans par accident, au XIXe siècle.- photo Stromboli on line

Cette recrudescence marque un changement dans le comportement de La Soufrière pendant les derniers mois qui implique d'autres processus liés à la circulation des fluides. Une intensification de cette tendance pourrait avoir des implications sur les phénomènes qui caractérisent le sommet de la Soufrière. En effet, on ne peut pas exclure la possibilité que se produisent de manière soudaine et très localisée les phénomènes suivants : formation de geyser avec projection de boue brûlante et acide, projections de cendres et de fragments sur quelques mètres, vapeur soudaine de liquide en surpression, ainsi que l'ouverture de nouvelles fumerolles.

Les émanations gazeuses aux abords et sous le vent des fumerolles principales du sommet (notamment le Cratère Sud, le Tarissan, et le Gouffre 1956) présentent, depuis 1998, des risques avérés d’irritation et de brûlures (yeux, peau, voies respiratoires) et de projection de boue brûlante et acide. En raison de la présence de ces gaz toxiques, un arrêté municipal de la ville de Saint-Claude interdit l’accès du public à certaines zones du sommet.

Le niveau d'alerte volcanique reste à Vigilance / jaune.

 

Source : Bilan mensuel d'octobre de l’activité volcanique de la Soufrière de Guadeloupe et de la sismicité régionale.

Soufrière de La Guadeloupe - le dôme andésitique - photo Stromboli on line

Soufrière de La Guadeloupe - le dôme andésitique - photo Stromboli on line

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog