Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Différé par l'actualité du Krakatau et de l'Etna , retour sur les bilans de l'année par les observatoires : 

 

En 2018, le programme de surveillance volcanique a développé plusieurs outils afin d'améliorer la communication des résultats de la surveillance continue des volcans, dont une échelle de niveau d'activité, des bulletins hebdomadaires et journaliers, et des consultations de webcams, de l'activité sismique et la géochimie des gaz sur le site Web d'OVSICORI-UNA: http://www.ovsicori.una.ac.cr/ .

La surveillance volcanique est effectuée à partir d’un réseau de différents appareils.

 

Costa Rica  - échelle de niveau d'activité des volcans en 2018 - Doc.Ovsicori

Costa Rica - échelle de niveau d'activité des volcans en 2018 - Doc.Ovsicori

Plus particulièrement pour les volcans actifs en 2018 :

Le Turrialba est en niveau d'activité en 2018: 3 (volcan en éruption) avec une activité de système ouvert, générant de fréquentes émissions passives de cendres en raison de l'augmentation lente mais presque constante d'un petit volume magmatique.

Sur les 336 jours de l'année jusqu'au 20 décembre,le volcan a émis des cendres pendant 194 jours, soit plus de 58% des jours de cette année. Au début de l'année et en août-septembre 2018, on a détecté 2 périodes d'inflation pouvant être associées à une intrusion magmatique de 15 à 20 millions de mètres cubes, à une profondeur comprise entre 10 et 15 km sous le niveau de la mer. situé à 3 km au sud-est du cratère d'Irazú. Ces intrusions pourraient être à l'origine de l'augmentation de l'activité éruptive sur le volcan entre février et mars, ainsi que de mai à octobre 2018.

Certaines explosions générées par ces impulsions étaient suffisamment importantes pour déclencher une activité balistique supérieure à 400 m autour de cratère.

Depuis fin octobre, l'activité magmatique a diminué mais pas les émissions de cendres. On considère que le système hydrothermal se forme à nouveau en générant des interactions explosives magma-eau et une fragmentation du magma dans la colonne en tant qu'origine des émissions de cendres.

 Turrialba - sommet le 30.11.2018 -  photo jcarvaja17 / via Exploring Costa Rica

Turrialba - sommet le 30.11.2018 - photo jcarvaja17 / via Exploring Costa Rica

 Turrialba - 09.12.2018 -  webcam RSN

Turrialba - 09.12.2018 - webcam RSN

Le volcan Poas est en niveau d'activité en 2018: 2 - 3 (volcan actif – en éruption)

Il a présenté une faible activité, dominée par les processus hydrothermaux et le dégazage. Plusieurs périodes d'activité soutenue ont été enregistrées sous la forme de "borbollones".

En général, le débit de gaz a fortement diminué par rapport à 2017 et le système hydrothermal a commencé à se reformer, comme en témoigne la récupération du lac depuis janvier. Ce lac a disparu pendant la saison sèche (mars-mai) et est réapparu plus tard, générant une variabilité dans les signaux surveillés (rapports de sismicité, de débit et de gaz). La déformation enregistre une légere déflation à partir de juin. Aucune intrusion magmatique n'a été détectée. La couleur du lac a viré du gris au vert à la fin de l'année, ce qui est généralement associé à une activité de convection moins intense dans le lac malgré le maintien actif de fumerolles sous-marines. Et à la mi-décembre 2018, l'activité éruptive a augmenté, avec des éruptions hydrothermales avec colonnes de vapeur d'eau les 19 et 20 décembre, ainsi que la quasi-disparition du lac du cratère.

Un changement dans le modèle sismique est apparu le 8 octobre avec de nombreux LP de forte amplitude et des tremblements de courte durée, sans aucune manifestation superficielle.

 

Poas - modification de la coloration du lac acide le 08.12.2018 - photo RSN

Poas - modification de la coloration du lac acide le 08.12.2018 - photo RSN

Poas - panache de l'éruption phréatique du 20.12.2018 / 8h19 - photo RSN

Poas - panache de l'éruption phréatique du 20.12.2018 / 8h19 - photo RSN

Le volcan Rincon de la Vieja a maintenu une intense activité avec de fréquentes éruptions phréatiques, mais d'une amplitude moindre qu'en 2017. Une modification du modèle de déformation vers l'extension a été observée en octobre.

Rincon de La Vieja - éruption phréatique du 03.03.2018 / 16h12  - photo Ovsicori

Rincon de La Vieja - éruption phréatique du 03.03.2018 / 16h12 - photo Ovsicori

En 2018, l'activité volcanique associée au volcan Irazú est restée très faible. Quelques essaims sismiques ont été enregistrés vers le 20 mai. Une station multigaz permanente a été installée afin de détecter les premiers signes d’une possible intrusion magmatique. À l'heure actuelle, aucune activité magmatique liée au volcan Irazú n'est détectée.

 Irazu - photo 12.12.2018 / MSc. Elena Badilla Coto, profesora de la Escuela Centroamericana de Geología UCR.

Irazu - photo 12.12.2018 / MSc. Elena Badilla Coto, profesora de la Escuela Centroamericana de Geología UCR.

Le niveau d'activité de l'Arenal en 2018: 0 (endormi) avec des risques potentiellement associés de tremblements de terre et glissements de terrain.

La déformation associée à la stabilisation des flancs du bâtiment volcanique a diminué cette année 2018. Quelques séismes LP isolés ont été enregistrés qui ne représentent pas une activité nouvelle dans le volcan. Les transects DOAS indiquent qu’il n’y a pas d’émission de SO2. Aucune activité magmatique n'a été détectée.

 

Source : Ovsicori – UNA & Red Sismologica Nacional

Arenal - photo tiempo CR 2018

Arenal - photo tiempo CR 2018

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog