Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Merapi / Java - 23.02.2019 / 6h40 WIB - photo Kasan Kurdi

Merapi / Java - 23.02.2019 / 6h40 WIB - photo Kasan Kurdi

Au Merapi, sur Java, le PVMBG a relevé pour ce 23 février 26 séismes d'effondrements, un séisme de souffle.

Pour le 24 février, ce sont 8 séismes d'effondrements qui sont mentionnés entre 0 et 18h. ; deux coulées pyroclastiques ont été observées s'écoulant sur une distance de 200à 900 mètres.

Le niveau d'activité reste à 2 / waspada, assorti d'une zone interdite de 3 km.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia et BPPTKG

Merapi - tableau récapitulatif d'activité du 23.02.2019 - Doc.BPPTKG

Merapi - tableau récapitulatif d'activité du 23.02.2019 - Doc.BPPTKG

Au Peteroa / Chili, L'activité superficielle se poursuit depuis début février. Les panaches gris, d'une hauteur maximale autour de 2.000 mètres au dessus du cratère sont toujours observé ce 23 février.

Le niveau d'alerte est amarillo / changements dans le comportement de l'activité volcanique en terme de semaines ou mois.

 

Source : Sernageomin et CNEA- Segemar

Peteroa  - 23.02.2019 / 12h42 - photo CNEA - Segemar

Peteroa - 23.02.2019 / 12h42 - photo CNEA - Segemar

Au Piton de La Fournaise, l’intensité du trémor éruptif (indicateur de l’intensité de l’éruption) est relativement constante depuis le 20 février 06h heure locale, en augmentation très légère ce 23 février.

Sur les dernières 36 heures, 20 séismes volcano-tectoniques superficiels sommitaux (au dessus du niveau de la mer) ont été enregistrés.

Après une déflation de l’édifice liée au transfert de magma qui s’est produit le 18/02/2019, les déformations de la zone sommitale ne montrent pas de signaux particuliers.

Les concentrations en CO2 dans le sol en champ proche (secteur gîte du volcan) restent élevées.

Sur les dernières 36 heures, les débits de surface estimés à partir des données satellites, via la plateforme HOTVOLC (OPGC - université d'Auvergne), fluctuaient entre 2,5 et 15 m³/s (avec un pic à 25 m³/s).

 

Source : OVPF

Retrouvez l’ensemble des informations relatives à l’activité du Piton de la Fournaise sur les différents médias de l'OVPF-IPGP:
- le site internet (
http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf),
- le compte Twitter (
https://twitter.com/obsfournaise?lang=fr),
- et le compte facebook (
https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/)

Piton de La Fournaise - photo légendée de l'activité de février 2019 - Doc. Reunionbysat

Piton de La Fournaise - photo légendée de l'activité de février 2019 - Doc. Reunionbysat

Piton de la Fournaise - l'éruption en soirée du 23.02.2019, vue de la route des laves - photo Reunionbysat

Piton de la Fournaise - l'éruption en soirée du 23.02.2019, vue de la route des laves - photo Reunionbysat

Une carte préliminaire publiée cette semaine par la US Geological Survey montre l’épaisseur des coulées de lave de la dernière éruption du volcan Kilauea.

L'éruption a débuté en mai dernier dans les domaines de Leilani et a détruit plus de 700 maisons dans la basse Puna. Il a continué avec vigueur jusqu'au début d'août, lorsque les coulées de lave ont commencé à cesser.

Selon l'USGS, des coulées de lave provenant de 24 fissures ont enseveli une superficie d'environ 13,7 miles carrés et ajouté environ 875 acres de terres nouvelles à l'île. Ces flux varient d'épaisseur.

La plus grande épaisseur sur terre, à la fissure 22, mesurait environ 180 pieds / 55 m. Et la plus grande épaisseur dans le delta de lave, ou la nouvelle terre créée à l'endroit où la lave est entrée dans l'océan, est d'environ 919 pieds / 280 m., au large des étangs chauds d'Ahalanui.À la fissure 8, la fissure la plus active de l'éruption, la lave a 167 pieds / 51 m. d'épaisseur.

Janet Babb, géologue et porte-parole de l'observatoire de volcans hawaïens de l'USGS, a déclaré que l'épaisseur du delta de la lave était un sujet d'intérêt. Dans le passé, lorsque la lave pénétrait dans l'océan, il y avait souvent des effondrements de delta en raison de pentes plus abruptes au large des côtes. Mais comme la topographie en mer n’était pas aussi abrupte près de Kapoho, le delta a été construit assez loin et, dans ce cas, «nous n’avons pas eu d’effondrement majeur du delta», at-elle déclaré.

Une carte finale sera publiée lorsque toutes les données de télédétection auront été collectées et traitées, et les valeurs actuelles sur la carte pourraient changer une fois les données finalisées.

Babb a déclaré que beaucoup de données avaient été recueillies par des véhicules aériens sans pilote et des hélicoptères lors des activités de pointe de l'été dernier, mais que certaines zones étaient trop éloignées pour que les drones puissent voler ou que les hélicoptères ne puissent pas voler en raison de panaches de laves où la lave est entrée dans l'eau. Mais maintenant que l'éruption est arrêtée, les géologues peuvent obtenir les données nécessaires de ces zones.

En outre, USGS "étudie toujours l'ensemble du champ d'écoulement et continue d'affiner les mesures effectuées cet été", a déclaré Babb.

 

Source : West Hawaii Today

Hawaii - carte préliminaire d'épaisseurs de lave - Doc. USGS 02.2019

Hawaii - carte préliminaire d'épaisseurs de lave - Doc. USGS 02.2019

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog