Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le 28 février 2019, la Cité du Volcan et l'Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise ont organisé une conférence de presse afin de faire un point de situation après 10 jours d'éruption. Cette conférence, ouverte au public, a eu lieu dans l’Auditorium de la Cité du Volcan.

 

Piton de La Fournaise - progression lente de la coulée  - 22.02.2019 / 16h30 TU -  26.02.2019 / 16h00 TU - 01.03.2019 / 15h12 TU - Webcam Cascades - OVPF
Piton de La Fournaise - progression lente de la coulée  - 22.02.2019 / 16h30 TU -  26.02.2019 / 16h00 TU - 01.03.2019 / 15h12 TU - Webcam Cascades - OVPF
Piton de La Fournaise - progression lente de la coulée  - 22.02.2019 / 16h30 TU -  26.02.2019 / 16h00 TU - 01.03.2019 / 15h12 TU - Webcam Cascades - OVPF

Piton de La Fournaise - progression lente de la coulée - 22.02.2019 / 16h30 TU - 26.02.2019 / 16h00 TU - 01.03.2019 / 15h12 TU - Webcam Cascades - OVPF

Après vision de la vidéo, j'en retiens quelques grandes lignes :

Nous avons 3 crises sismiques pour deux phases éruptives, de la même éruption.

- La première crise sismique du 16 février a avortée, mais a marqué une intrusion magmatique.

- La seconde crise sismique du 18 février, faisant suite à une reprise de la sismicité 4 à 5 jours avant la crise du 16, a abouti à l'ouverture de trois fissures actives en bord externe du Dolomieu, et à une courte éruption, entre 10h30 et 22h locale ... avec persistance en suite d'une activité sismique.

- La troisième crise sismique a débouché sur la phase éruptive en cours.

Le 19 février le trémor volcanique est perçu par l'OVPF à 17h10 ; à 17h50, un panache de gaz est observé par une équipe présente au Piton de Bert, et la lave est signalée en surface à 19h12 ...

20.02.2019 - cam.therm. OVPF / NV

soit un délai atypique de deux heures, qui suggère un manque de pression interne, et l’appartenance de cet épisode à la même éruption, sur une fissure plus basse, la quatrième fissure donc.

La coulée émise se divise en 2 branches, dont la plus active est au début celle du sud.

Dès le 27 février, on observe la formation de tunnel de lave, et une fermeture progressive du cône établi sur la fissure. On assiste de façon classique à un élargissement et un épaississement de la coulée, dont la progression se fait très lente (300 m. en 5 jours), et qui concerne maintenant seulement le bras de coulée nord.

Les images d'interférométrie radar montrent une déformation de +/- 20 cm ; le volume de lave émis est estime au 27,02 à environ 5 millions de mètres-cubes.

 

Quant à l'évolution, on remarque une sismicité sommitale résiduelle,de même qu'une concentration du sol en CO2 élevée, et aucun signe de déflation . Ces deux derniers paramètres sont liés à une arrivée continue de magma des profondeurs.

Impossible d'en dire plus sur la suite de l'éruption, et la question de savoir si la lave atteindra ou non la route des laves : En juin 2001, il a fallu 25 jours à la lave pour arriver en mer, et en novembre 2002, 14 jours.

 

Source : Conférence de presse d'Aline Peltier / OVPF du 28,02,2019 – link

Popocatépetl - explosion du 01.03.2019 / 3h35 -3h36 - webcamdeMexico / Cenapred
Popocatépetl - explosion du 01.03.2019 / 3h35 -3h36 - webcamdeMexico / Cenapred

Popocatépetl - explosion du 01.03.2019 / 3h35 -3h36 - webcamdeMexico / Cenapred

Au Popocatépetl, le Cenapred a observé 116 exhalations et six explosions, dont trois le 28 février et trois le 1° mars, à 3h34, 4h51 et 7h13. Cent cinquante sept minutes de trémor harmonique ont été enregistrées.

L'explosion de 3h34 a expulsé des fragments incandescents sur les flancs sur 2 km., associée à la destruction du dôme. Un survol le 28 février avait permis de constater que le dôme #82 avait encore son diamètre de 200 mètres.

 

Source : Cenapred.

Popocatépetl - explosion du 01.03.2019 / 7h15 - webcamsdeMexico / Cenapred

Popocatépetl - explosion du 01.03.2019 / 7h15 - webcamsdeMexico / Cenapred

Popocatépetl - le dôme 82 lors du survol du 28.02.2019 - photo Cenapred

Popocatépetl - le dôme 82 lors du survol du 28.02.2019 - photo Cenapred

Le VAAC Darwin é émis ce 1° mars un VONA Rouge pour Manam, en Papouasie Nouvelle-Guinée.

Sur les images satellite (Himawari 8 et Sentinel 2), un point chaud reste visible et des émissions de vapeur observées; les cendres ne sont pas identifiables par les satellites.

 

Sources : VAAC Darwin (VA ADVISORY - DTG: 20190301/0550Z
VAAC: DARWIN VOLCANO: MANAM 251020 - PSN: S0405 E14502
) & Sentinel 2

Manam - 01.03.2019 - image Sentinel 2 SWIR - un clic pour agrandir

Manam - 01.03.2019 - image Sentinel 2 SWIR - un clic pour agrandir

Manam- Anomalies thermiques au 01.03.2019 / 3h55 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Manam- Anomalies thermiques au 01.03.2019 / 3h55 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Communiqué de presse publié par le département de la météorologie et des geohazards du Vanuatu le 28 février 2019 sur l'éruption du volcan Ambrym, décembre 2018. Quelques extraits :

" À la mi-Décembre 2018., l'éruption du sommet de la caldeira de l'échelle modérée a eu lieu au volcan Ambrym. Les observations et l'analyse de données par des scientifiques de la division geohazards du département de météorologie et de géo-Hazard de Vanuatu (VMGD) suggèrent que cette éruption est maintenant terminée. Cependant, les aspects du risque volcanique à plus long terme ont peut-être changé en raison de cette éruption.

Les observations et les données montrent que l'éruption de décembre 2018 avait touché trois zones sur le volcan : les cratères sommitaux Benbow et Marum, la caldeira du sommet et la zone de l'est du rift jusqu'à la côte."

Section transversale du volcan d"Ambrym. Le magma alimente les lacs de lave du Benbow et du Marum, l'éruption du sommet du Rift et le flux de lave - Doc.VMGD

Section transversale du volcan d"Ambrym. Le magma alimente les lacs de lave du Benbow et du Marum, l'éruption du sommet du Rift et le flux de lave - Doc.VMGD

Ambrym - image Sentinel 2 bands 12,11,4 du 15.012.2019 - un clic pour agrandir

Ambrym - image Sentinel 2 bands 12,11,4 du 15.012.2019 - un clic pour agrandir

"L'éruption a commencé très rapidement le 15 décembre et le niveau d'alerte volcanique du Vanuatu a été changé du niveau 2 au niveau 3 par le VMGD.

Ambrym - fontaines de lave sur la fissure - photo J.Tasso

Les activités volcaniques ont inclus le drainage des lacs de lave, les éruptions de cendres explosives des cratères Benbow et Marum, une éruption de lave courte, mais très spectaculaire, sur le plancher de la caldeira et des coulées de lave.

Le magma, étant drainé de la zone du sommet vers la zone de l'est du Rift, on a observé de grandes fissures au sol, des tremblements de terre et un soulèvement de la zone côtière, et des chutes de cendres sur les villages du Nord de l'île.

L'activité à Ambrym a décliné ensuite et la possibilité d'une grande éruption affectant toute l'île est maintenant moins probable. Cela a été confirmé à partir des observations et de l'évaluation de terrain menée du 3 au 9 février 2019, permettent un retour au niveau d'alerte 2 . L'intrusion magmatique dans la zone de rift s'est développée depuis la zone du sommet, a maintenant préchargé cette zone du volcan et les risques volcaniques potentiels ont changé... si une autre intrusion se produit dans le Rift Oriental, il est peut-être plus facile pour le magma d'atteindre la surface, comme dans l'éruption de 1913 sur le rift occidental."

 

Source : VMGD / 01.03.2019

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog