Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au Costa Rica, l'activité du volcan Poás est restée faible au cours de la semaine, caractérisée par un panache riche en vapeur d'eau et en gaz magmatiques émis par Boca A (ancien dôme).

L’activité sismique est stable et dominée par l’enregistrement des séismes de longue période (LP) en nombre variable. Aucun trémor volcanique n'est enregistré.

Poas - panache de gaz et vapeur le 05.03.2019 / 8h57 - webcam Ovsicori

Poas - panache de gaz et vapeur le 05.03.2019 / 8h57 - webcam Ovsicori

Le volcan Turrialba maintient les émanations de cendres, bien qu’elles soient moins fréquentes que la semaine précédente. Il s'agit le plus souvent d'un panache dominé par la vapeur d'eau et les gaz atteignant une hauteur moyenne de 200 m.

L'activité sismique est dominée par du trémor intermittent de faible amplitude et de durée variable, ainsi que par des événements de longue période. Comme la semaine précédente, une incandescence a été observée la nuit et tôt le matin avec la caméra de surveillance du RSN.

De plus, aux premières heures de la matinée, la direction du vent au sommet du volcan Turrialba était principalement dirigée vers le sud et le sud-ouest. Cela a provoqué la propagation du panache de gaz dans des sites tels que La Central et La Pastora.

 

Sources : RSN : bulletin de la semaine écoulée au 05.03.2019 & webcam Ovsicori

Turrialba - panache du 04.03.2019 /  8h38 - Webcam Ovsicori

Turrialba - panache du 04.03.2019 / 8h38 - Webcam Ovsicori

L’activité éruptive, qui a repris le 19 février 2019 au Piton de la Fournaise aux alentours de 19h10 heure locale, se poursuit. Malgré de légères fluctuations dans son intensité et une tendance à la hausse depuis quelques jours, l’intensité du trémor se maintient à un niveau relativement constant depuis 24h.

Piton de La Fournaise - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 09h48 (05h48 UTC) le 18 février et 17h00 (13h00 UTC) le 5 mars sur la station sismique de FLR. (© OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 09h48 (05h48 UTC) le 18 février et 17h00 (13h00 UTC) le 5 mars sur la station sismique de FLR. (© OVPF/IPGP)

Sur les dernières 36 heures, 4 séismes volcano-tectoniques superficiels sommitaux (au dessus du niveau de la mer) ont été enregistrés.

Après une déflation de l’édifice liée au transfert de magma qui s’est produit le 18/02/2019, les déformations de la zone sommitale ne montrent pas de signaux particuliers.

Les concentrations en CO2 dans le sol en champ proche (secteur gîte du volcan) restent élevées.

Sur les dernières 36 heures, les débits de surface estimés à partir des données satellites, via la plate-forme HOTVOLC (OPGC - université d'Auvergne), fluctuaient entre <1 et 7 m³/s. A noter que les faibles valeurs (ou valeur nulle) sont enregistrées lorsque la couverture nuageuse ne permet pas d’acquisition.

Une campagne de terrain réalisée ce matin par plusieurs équipes de l’OVPF a permis :

- d’échantillonner l’un des bras de la coulée active (branche nord) qui se propage actuellement sur des petites branles,

- d’échantillonner des bombes et tephras à proximité du cône éruptif,

-  d’acquérir des images en infra-rouge et en visible afin de cartographier la coulée de lave,

- de finir les mesures de ré-itération GPS au niveau du cône terminal.

Les principales observations montrent :

- la poursuite de l’édification du cône éruptif. Le cône s’est refermé latéralement mais présente toujours une bouche ouverte à son sommet Ce matin aux alentours de 8h30 heure locale, le cône présentait une base de 100 m de diamètre, une hauteur de 25m environ et une bouche éruptive à son sommet de 50m de diamètre environ.

Piton de La Fournaise - le cône éruptif le 05.03.2019, vu du Piton Madoré - photo OVPF

Piton de La Fournaise - le cône éruptif le 05.03.2019, vu du Piton Madoré - photo OVPF

Piton de LaFournaise- les dimension du cône éruptif le 5 mars 2019, 8h30 heure locale. (© OVPF/IPGP)

Piton de LaFournaise- les dimension du cône éruptif le 5 mars 2019, 8h30 heure locale. (© OVPF/IPGP)

-  la présence de deux types d’émissions près de la source :

1) au niveau du cône éruptif : une émission de gaz à haute température et une activité strombolienne bien active avec de nombreuses projections ;

2) aux pieds du cône: des émissions de vapeur blanche très certainement liées à la présence de tunnels,

- une activité en tunnel de lave qui se met en place à la base du cône éruptif,

- un seul bras de coulée bien actif : le bras nord mis en place le 1er mars,

-  l’absence de panache de fumée au front de coulée.

 

Source : OVPF

Retrouvez l’ensemble des informations relatives à l’activité du Piton de la Fournaise sur les différents médias de l'OVPF-IPGP:
- le site internet (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf),
- le compte Twitter (https://twitter.com/obsfournaise?lang=fr),
- et le compte facebook (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/)

 

Piton de La Fournaise - les bras de coulées lors de la visite de terrain du 05.03.2019 - photos OVPF
Piton de La Fournaise - les bras de coulées lors de la visite de terrain du 05.03.2019 - photos OVPF
Piton de La Fournaise - les bras de coulées lors de la visite de terrain du 05.03.2019 - photos OVPF

Piton de La Fournaise - les bras de coulées lors de la visite de terrain du 05.03.2019 - photos OVPF

Piton de La Fournaise - Cartographie de la coulée de lave au 5 mars 2019, 8h30 heure locale déduite d’images aériennes infra-rouges. (© OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - Cartographie de la coulée de lave au 5 mars 2019, 8h30 heure locale déduite d’images aériennes infra-rouges. (© OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - les anomalies thermiques témoignent du niveau d'activité - Doc. Miraova au 04.03.2019 / 21h50

Piton de La Fournaise - les anomalies thermiques témoignent du niveau d'activité - Doc. Miraova au 04.03.2019 / 21h50

Le Mont Kenya, un stratovolcan éteint dont lactivité éruptive remonte à 2,6-3,1 Ma, créé par l'ouverture du rift Est-africain , est ragé depuis une dizaine de jours par des incendies.

La situation ne s'arrange pas, étant donné l'accès difficile des zones en feu, de la sécheresse persistante et des vents violents.

Le Parc National du Mont Kenya constitue une réserve naturelle riche en faune sauvage, et d'importance capitale en tant que château d'eau pour la région.

L'origine des incendies reste conjectural : mise à feu par des fermiers locaux de parcelles de forêt, ou liée à des croyances popukaires consistant à brûler la végétation pour faire tomber la pluie.

 

Sources : RFI afrique & Sentinel 2 / Copernicus.

 Incendies sur le Mt. Kenya - photo 28.02.2019  mountkenyatrust via Copernicus

Incendies sur le Mt. Kenya - photo 28.02.2019 mountkenyatrust via Copernicus

Mt. Kenya - images Sentinel 2 du 28.03.2019 - en haut : bands 4,3,2 ; en bas : bands 12,11,4 - un clic pour agrandir
Mt. Kenya - images Sentinel 2 du 28.03.2019 - en haut : bands 4,3,2 ; en bas : bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Mt. Kenya - images Sentinel 2 du 28.03.2019 - en haut : bands 4,3,2 ; en bas : bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Sommets du Mt. Kenya et ses glaciers- châteaux d'eau régionaux - Doc. SVG Sémhur

Sommets du Mt. Kenya et ses glaciers- châteaux d'eau régionaux - Doc. SVG Sémhur

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog