Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie
Sinabung - panache de cendres du 27.05.2019 - Photo Magma Indonesia

Sinabung - panache de cendres du 27.05.2019 - Photo Magma Indonesia

L'éruption du mont Sinabung, Sumatra Nord, ce 27 mai 2019 à 06:29 WIB s'est accompagnée d'un panache de cendres observé à ± 2 500 m au dessus du sommet (± 4 960 m au dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres était grise, d’intensité épaisse et penchée vers le sud. Cette éruption est enregistrée sur le sismogramme avec une amplitude maximale de 41 mm et d'une durée de ± 6 minutes 24 secondes.

Actuellement, G. Sinabung est au niveau III (en attente)

Source : PVMBG & Magma Indonesia

Sinabung - sismogramme du 27.05.2019 - Doc. Magma Indonesia

Sinabung - sismogramme du 27.05.2019 - Doc. Magma Indonesia

Le Sangay, en Equateur, poursuit une activité de type explosif au cratère central et effusive au dôme Ñuñurcu.

Ce 26 mai, on pouvait observer à partir de 21h15 une coulée de lave sur le flanc oriental, générant des avalanches de blocs, accompagnée d'émission de gaz.

Dans son dernier rapport spécial, l' IGEPN renseigne les mensurations de la coulée de lave du dôme Ñuñurcu : elle se caractérise par une longueur atteignant 470 mètres depuis son point d'émission, et une largeur de 175 mètres, Si son épaisseur moyenne est de 5-10 mètres, on estime son volume minimal entre 300.000 et 600.000 m³. L'effondrement du front de lave provoque de petites coulées pyroclastiques et des chutes de blocs.

 

Source : IGEPN

Sangay - Image Sentinel-2 (bandes RVB - B12; B11; B4) du 17/05/2019, fournie par Sébastien Valade (MOUNTS: http://www.mounts-project.com/volcano/352090) et carte à l'échelle 1: 50 000 du volcan Sangay avec interprétation au sol d'un modèle de terrain de 30 m (WGS84; Z ona 17S) (Élaboré par: B. Bernard / IGEPN).

Sangay - Image Sentinel-2 (bandes RVB - B12; B11; B4) du 17/05/2019, fournie par Sébastien Valade (MOUNTS: http://www.mounts-project.com/volcano/352090) et carte à l'échelle 1: 50 000 du volcan Sangay avec interprétation au sol d'un modèle de terrain de 30 m (WGS84; Z ona 17S) (Élaboré par: B. Bernard / IGEPN).

Sangay – photographie dans le domaine du visible et image thermique correspondante dans l'encart -  a) fissure associée à l'émission de coulées de lave à travers le Vento "Domo Ñuñurcu". b) Coulée de lave active du dôme de Ñuñurcu. c) Cratère central et émissions de colonne de gaz volcanique. d) Flux pyroclastique dérivé de l’effondrement du front de lave. (Photo et image: M Almeida, 17 mai 2019 via IGEPN)

Sangay – photographie dans le domaine du visible et image thermique correspondante dans l'encart - a) fissure associée à l'émission de coulées de lave à travers le Vento "Domo Ñuñurcu". b) Coulée de lave active du dôme de Ñuñurcu. c) Cratère central et émissions de colonne de gaz volcanique. d) Flux pyroclastique dérivé de l’effondrement du front de lave. (Photo et image: M Almeida, 17 mai 2019 via IGEPN)

Un fort séisme de magnitude 8,0 s'est produit le 26 mai 2019 à 7h41 UTC / 2h41 locale à 75 km au SSE de Lagunas au Pérou, ressenti en Equateur, en Colombie et au Venezuela.

Le tremblement de terre a été provoqué par un glissement de terrain d'une durée de 64 secondes et par un mécanisme ou une géométrie de rupture de type extensif, situé à une profondeur de 140 km, grâce à un processus connu sous le nom de "traction de dalle" dans la plaque océanique. de Nazca, qui est en subduction sous la plaque de Sud-americaine à raison de 43-53 mm / an. Le "slab-pull" est un effondrement gravitationnel des régions les plus froides et les plus denses de la plaque océanique (où se trouvent des failles préexistantes) lors de son acheminement vers le manteau de la Terre.

L'énergie libérée par le séisme a provoqué un déplacement du sol d'environ quatre mètres, dans une ligne de faille de plusieurs dizaines de kilomètres.

Selon un premier bilan fourni par la Défense civile, le tremblement de terre a fait un mort, un homme de 48 ans tué par la chute d'un rocher sur sa maison dans le district de Huarango, dans la région de Cajamarca.

Onze personnes ont été blessées, tandis que 51 familles ont été sinistrées et 53 maisons sont désormais inhabitables.

Sources : USGS Earthquake – EMSC - Ovsicori

Séisme de Lagunas - situation et carte de ressenti - Doc.EMSC 26.05.2019 - un clic pour agrandir Séisme de Lagunas - situation et carte de ressenti - Doc.EMSC 26.05.2019 - un clic pour agrandir

Séisme de Lagunas - situation et carte de ressenti - Doc.EMSC 26.05.2019 - un clic pour agrandir

Séisme de Lagunas / Pérou - 26.05.2019 / M 8,2 et profondeur 134 km - fort déplacement en surface sur la zone de rupture - photo Geologia MAg

Séisme de Lagunas / Pérou - 26.05.2019 / M 8,2 et profondeur 134 km - fort déplacement en surface sur la zone de rupture - photo Geologia MAg

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog