Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Retour sur l'éruption del'Ulawun en Papouasie Nouvelle-Guinée.

Le RVO / Rabaul Volcano Observatory a signalé que les valeurs du RSAM à Ulawun avaient régulièrement augmenté les 24 et 25 juin, puis avaient fortement augmenté vers 3 h 30 le 26 juin. Les valeurs de RSAM reflètent une augmentation de la sismicité dominée par le tremor volcanique.

Une éruption a commencé dans la matinée du 26 juin avec des émissions de cendres grises qui, avec le temps, sont devenues plus sombres et plus énergiques. Les panaches ont atteint 1 km et ont dérivé vers le nord-ouest, provoquant de légères chutes de cendres dans les zones nord-ouest et sud-ouest. Les habitants ont entendu rugir et gronder pendant la période 06h00-08h00.

Ulawun le 25.06.2019 (avant l'éruption) - panache de gaz et cendres témoignant d'une hausse d'activité - image Sentinel 2 bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Ulawun le 25.06.2019 (avant l'éruption) - panache de gaz et cendres témoignant d'une hausse d'activité - image Sentinel 2 bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Ulawun - diamètres du panache en altitude - Doc.26.06.2019 /  07h 00 UTC / Aires EO

Ulawun - diamètres du panache en altitude - Doc.26.06.2019 / 07h 00 UTC / Aires EO

Le VAAC Darwin a publié plusieurs avis sur les panaches de cendres visibles dans les données satellitaires. Celles-ci ont déclaré qu'entre 11h30 et 11h55, les panaches de cendres ont atteint 6,7-8,5 km (22 000-28 000 ft) a.s.l. Dérivant vers l'ouest , tandis que les panaches de cendres ont atteint une hauteur de 12,8 à 13,4 km (42 000 à 44 000 pi) a.s.l. Dérivaient vers le Sud et le sud-ouest.

 

VA ADVISORY
DTG: 20190626/1130Z
VAAC: DARWIN
VOLCANO: ULAWUN 252120
PSN: S0503 E15120
AREA: PAPUA NEW GUINEA
SUMMIT ELEV: 2334M
ADVISORY NR: 2019/13
INFO SOURCE: HIMAWARI-8, RVO
AVIATION COLOUR CODE: RED
ERUPTION DETAILS:
VA TO FL630 MOV E AND VA TO FL550 MOV
RADIALLY OUTWARDS.

OBS VA DTG: 26/1130Z
OBS VA CLD: SFC/FL550 S0430 E15233 - S0302 E15030 - S0514
E14824 - S0648 E14926 - S0722 E15149 - S0839 E15414 - S0729
E15419 MOV S 20KT SFC/FL630 S0420 E15217 - S0356 E15313 -
S0513 E15411 - S0640 E15351 - S0429 E15232 MOV E 30KT
FCST VA CLD +6 HR: 26/1730Z SFC/FL550 S0416 E15317 - S0303
E15022 - S0524 E14759 - S0759 E14956 - S0855 E15451
SFC/FL630 S0346 E15336 - S0237 E15416 - S0614 E15620 - S0544
E15451
FCST VA CLD +12 HR: 26/2330Z SFC/FL550 S0417 E15327 - S0302
E14955 - S0532 E14735 - S0845 E15005 - S0948 E15529
SFC/FL630 S0244 E15454 - S0118 E15542 - S0600 E15818 - S0533
E15620
FCST VA CLD +18 HR: 27/0530Z SFC/FL550 S0428 E15352 - S1050
E15615 - S0955 E14955 - S0602 E14642 - S0313 E14857
SFC/FL630 S0201 E15635 - S0016 E15746 - S0516 E16017 - S0425
E15757
RMK:
VA TO FL630 WHICH IS STRATOSPHERIC HAS BECOME DETACHED
FROM THE VOLCANO AND IS MOVING EASTWARDS. VA TO FL550
EXTENDING RADIALLY OUTWARDS
, HOWEVER IT IS BULGING MORE IN A
SOUTHERLY DIRECTION. ERUPTION APPEARS TO HAVE CEASED, WITH
STRONG HOTSPOT REMAINING.
NXT ADVISORY: NO LATER THAN 20190626/1430Z

Une nouvelle poussée d’activité a généré des panaches de cendres qui, à 15h12, atteignaient 16,8 km a.s.l. et dérivaient vers le Sud et Sud-est.

A 17h30, le panache de cendres avait atteint 19,2 km a.s.l. et s'étalait sur 90 km dans toutes les directions. Les cendres des précédentes éjections ont continué de dériver au sud à 13,4 km a.s.l. et vers l'ouest à 8,5 km a.s.l.

Ulawun - l'imposant panache de l'éruption du 26.06.2019  - photo Eroli Tamara / Facebook

Ulawun - l'imposant panache de l'éruption du 26.06.2019 - photo Eroli Tamara / Facebook

Ulawun - Volcanic Ash advisoru 26.06.2019 - Doc. VAAC Darwin  IDY65305

Ulawun - Volcanic Ash advisoru 26.06.2019 - Doc. VAAC Darwin IDY65305

Le RVO a déclaré que les valeurs de RSAM avaient culminé à environ 2 500 unités entre 13h30 et 16h00, puis étaient tombées à 1 600 unités au fur et à mesure que l'éruption diminuait.

En ce qui concerne les émissions de dioxyde de soufre, les données satellites ne reprennent que 75% environ de celles-ci, les émissions vers l'ouest n(étant pas prises en compte : Selon AIRS SO2, relié par Simon Carn, le nuage de gaz contiendrait environ un minimum de 0,1 Tg de SO2, semblable aux valeurs de l'éruption d'octobre 1980.

Ulawun - 75% du panache SO2 -  Doc. AIRS SO2 du 26.06.2019 / 14h53 - 14h59 UTC , via S.imon Carn

Ulawun - 75% du panache SO2 - Doc. AIRS SO2 du 26.06.2019 / 14h53 - 14h59 UTC , via S.imon Carn

Le RVO a déclaré que certaines parties du panache de cendres à basse altitude dérivaient vers l'ouest, provoquant des quantités variables de chutes de cendres dans les zones situées au nord-ouest et au sud-ouest.

Une coulée pyroclastique descendait le flanc nord. Les résidents ont été évacués vers les zones nord-est et ouest; Un article de presse a noté qu'environ 3.000 personnes s'étaient réunies dans une église locale. Selon une autre source d'information, un observateur à bord d'un hélicoptère a signalé une colonne de matériaux incandescents émergeant du cratère, des habitants ont indiqué que le ciel était noir et qu'une route principale dans la partie nord de l'île était bloquée par des matériaux volcaniques. Les habitants ont également signalé une coulée de lave près du village de Noau et de la vallée d'Eana.

Le RVO a signalé que l'éruption avait cessé entre 18h00 et 19h00. L'incandescence visible sur le flanc nord était soit due à une coulée de lave, soit à des dépôts de coulée pyroclastique.
 

Sources : Global Volcanism Program (et RVO) , VAAC Darwin, Simon Carn, Radio NZ, médias locaux et Eroli Tamara.

White island / Whakaari - photo archives GeoNet

White island / Whakaari - photo archives GeoNet

En Nouvelle Zélande, White Island connaît une agitation volcanique modérée et le niveau d'alerte volcanique est élevé au niveau 2.

Notre surveillance accrue de Whakaari dans le cadre de la réponse aux récents essaims de séismes a montré une augmentation du flux de dioxyde de soufre à des niveaux historiquement élevés.

Une émission de gaz détectée aujourd'hui atteignait 1.886 tonnes / jour de dioxyde de soufre, soit près de trois fois les valeurs précédentes mesurées en mai 2019. Il s'agit de la valeur la plus élevée enregistrée depuis 2013 et la deuxième plus élevée depuis le début des mesures régulières en 2003.

D'autres mesures de gaz seront entreprises dès que les conditions le permettront. Les essaims de tremblements de terre à proximité se poursuivent bien qu'à des niveaux inférieurs à ceux rapportés dans les précédents bulletins. La relation entre les essaims sismiques et le taux élevé d'anhydride sulfureux observé aujourd'hui n'est pas encore claire.

Le changement de flux de gaz représente un changement important dans nos paramètres de surveillance de fond à Whakaari et correspond à une agitation volcanique modérée ou accrue. En tant que tel, nous avons changé le niveau d'alerte volcanique au niveau 2 et le code de couleur de l'aviation est porté au jaune.

Volcano Alert Level 2 est principalement associé à des aléas de troubles volcaniques potentiellement à risque d'éruption.

GNS Science et le Centre national de surveillance des géorisques continuent de surveiller de près les îles Whakaari / White afin de détecter d’autres signes d’activité.


 

Source : GeoNet / Agnès Mazot

Mayotte - les trois secteurs explorés par l'expédition Mayobs 2 - doC. Journal de Mayotte

Mayotte - les trois secteurs explorés par l'expédition Mayobs 2 - doC. Journal de Mayotte

L'opération Mayobs 2, du 11 au 17 juin 2019, visant à parfaire les connaissances sur le volcan sous-marin au large de l'île de Mayotte, vient de rendre un premier bilan.

En résumé, trois sources d’origine volcaniques sont identifiées à ce jour.

- A 50km à l’est, un volcan de 800m de haut et 4km de diamètre a poussé en 10 mois.

- Au sud de ce dernier, une coulée de lave de 2km de long pour 75 mètres de haut s’est formée en un mois.


- L’essaim de séisme reste localisé à une dizaine de kilomètres à l’est de Petite Terre mais en profondeur, entre 20 et 50km dans la croûte terrestre. Au dessus de la zone d’essaim, un probable panache de gaz a été détecté, mais sans effusion de magma. Ce gaz qui sort a priori de failles sera analysé grâce à des prélèvements effectués en profondeur. Il ne remonte pas jusqu’à la surface.

 

Sources : Préfecture de Mayotte communiqué de presse, et Journal de Mayotte.

Mayotte - Imagerie acoustique de la nouvelle couléer de lave, entre mai et juin 2019 / Opération Mayobs 2 - Doc. via Journal de Mayotte

Mayotte - Imagerie acoustique de la nouvelle couléer de lave, entre mai et juin 2019 / Opération Mayobs 2 - Doc. via Journal de Mayotte

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog