Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie, #Tectonique
Etna NSEC - dégazage à l'hornito sur la faille à la base SE du nouveau cratère sud-est - photo 05.06.2019 Simona Scollo et Filippo Greco  / INGV Catania

Etna NSEC - dégazage à l'hornito sur la faille à la base SE du nouveau cratère sud-est - photo 05.06.2019 Simona Scollo et Filippo Greco / INGV Catania

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce que l’analyse des images des caméras du réseau de surveillance et les observations faites par le personnel de l’INGV au cours de la matinée du 5 mai 2019 ont permis de constater que l’activité explosive du segment de la fissure éruptive à 2850 m d'altitude a cessé (pour le moment). Seul un faible dégazage persiste.

L’émission de lave par la bouche, à une altitude de 2850 m, est en forte diminution et reste confinée près de la bouche elle-même. Le champ de lave est globalement en refroidissement.

Etna - amplitude du trémor au 05.06.2019 - Doc. INGV Catania

Etna - amplitude du trémor au 05.06.2019 - Doc. INGV Catania

Au cours des dernières 24 heures, l'amplitude moyenne du tremblement volcanique n'a pas montré de changements significatifs, montrant de faibles fluctuations entre les valeurs basse et moyenne.

Sources : INGV Catania – 5,06,2019 & Gio Giusa

A voir aussi le rapport complet d'activité de l'Etna entre le 27 mai et le 2 juin 2019 : http://www.ct.ingv.it/it/rapporti/multidisciplinari/doc_view/10064-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna-04-06-2019.html

Etna - Carte de la zone du cratère du sommet (DEM 2014, Laboratoire d'aérogéophysique - Section Roma 2, mod.) avec une cartographie schématique préliminaire du champ de lave réalisée à l'aide d'enquêtes à l'aide de drones, d'images du satellite Sentinel2 du 30 mai et d'images thermiques du relief. du 2 juin à la Schiena dell'Asino. - INGV Catania

Etna - Carte de la zone du cratère du sommet (DEM 2014, Laboratoire d'aérogéophysique - Section Roma 2, mod.) avec une cartographie schématique préliminaire du champ de lave réalisée à l'aide d'enquêtes à l'aide de drones, d'images du satellite Sentinel2 du 30 mai et d'images thermiques du relief. du 2 juin à la Schiena dell'Asino. - INGV Catania

Etna - images à la caméra thermique FLIR le 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - un clic pour agrandirEtna - images à la caméra thermique FLIR le 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - un clic pour agrandir

Etna - images à la caméra thermique FLIR le 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - un clic pour agrandir

2019.06.05 Etna NSEC - hornito sur fissure SE 2850 m - photos  Gio Giusa - en haut : dégazage le 05.06.2019 - en bas : activité le 03.06.2019
2019.06.05 Etna NSEC - hornito sur fissure SE 2850 m - photos  Gio Giusa - en haut : dégazage le 05.06.2019 - en bas : activité le 03.06.2019

2019.06.05 Etna NSEC - hornito sur fissure SE 2850 m - photos Gio Giusa - en haut : dégazage le 05.06.2019 - en bas : activité le 03.06.2019

Addendum les réseaux de surveillance ont enregistré à 11:01 heures (09:01 UTC), la fin de l'activité volcanique. De l'analyse des images des caméras du réseau de surveillance et des observations faites par le personnel ingv dans la matinée d'aujourd'hui, il a été possible d'observer que l'émission de lave de la bouche éruptive d'altitude 2850 m altitude a cessé. Tout le champ lave est en refroidissement.

Etna NSEC - fin de l'activité volcanique le 06.06.2019 / 11h01 UTC - Doc. INGV

Etna NSEC - fin de l'activité volcanique le 06.06.2019 / 11h01 UTC - Doc. INGV

Le parc national de Yellowstone (YNP) abrite l'un des plus grands systèmes volcaniques de la planète. des traces d'éruptions volcaniques associées au volcan Yellowstone et de la trace du point chaud qui le crée s'étendent vers l'est de l'Idaho au nord-ouest du Wyoming. Cependant, l’histoire des éruptions du volcan n’est qu’une partie de l’histoire géologique. Le parc contient également des traces de failles et d’autres processus géologiques susceptibles de former des failles à la surface de la Terre.

 

Les failles dans YNP varient considérablement en âge et en fonction de leur formation, et elles peuvent être divisées en deux groupes: - - - les failles relativement jeunes qui ont été actives au cours des derniers 1,6 million d'années de l'histoire de la Terre et

- les failles plus anciennes qui ne sont plus actives.

Les séismes sont souvent associés à de nombreuses failles plus jeunes du parc. Les jeunes failles de Yellowstone sont généralement liées à l'une des trois origines géologiques suivantes:

1. formation de caldera et volcanisme associé au cours d'une des trois grandes éruptions de Yellowstone,

2. déformation du sol résultant du mouvement continu du magma sous Yellowstone et

3. extension tectonique de la Basin and Range Province.

Carte des trois types de failles jeunes ds. le YNP  - Wyoming state geological survey

Carte des trois types de failles jeunes ds. le YNP - Wyoming state geological survey

1 .Les failles liées au système volcanique de Yellowstone se trouvent principalement au centre du parc. Des failles limitrophes de caldeira, telles que celles situées au bord des caldeiras Henrys Fork et de Yellowstone, ont été créées lorsque leurs caldeiras respectives se sont effondrées après une éruption. Lorsque la lave s'est retirée sous la caldeira, le niveau de la surface régionale a diminué et un environnement d'extension a été créé, ce qui a entraîné la formation d'autres failles en dehors des marges de la caldeira. Le plateau du lac Mirror est un bon exemple de ces types de failles.

 

2. Des failles se forment également à la suite des soulèvements et épisodes continus et épisodiques du sol à Yellowstone, à mesure que le magma se déplace dans le sous-sol. Par exemple, les failles du dôme de résurrection du lac Mallard et du ruisseau Sour, près de Old Faithful et de Fishing Bridge, respectivement, sont liées à la déformation post-éruption à l'intérieur de la caldeira de Yellowstone. Bien que largement imperceptibles pour les visiteurs du parc, les scientifiques peuvent surveiller l’inflation et la déflation des dômes résurgents à l’échelle millimétrique à l’aide d’un GPS de haute précision.

 

3.Les autres failles du PNY sont liées à la Basin and Range province, une région de l’ouest des États-Unis caractérisée par une alternance de vallées et de chaînes de montagnes délimitées par des failles. La Basin and Range province a commencé à se former à cette latitude il y a environ 15 millions d'années lorsque la croûte terrestre s'est étendue dans une direction est-ouest. La limite la plus à l'est de la province du bassin et de l'aire de répartition s'étend jusqu'à l'ouest du Wyoming, y compris YNP et la chaîne de montagnes Teton, et contient des failles toujours actives pouvant provoquer de grands séismes. Alors que d'autres failles dans le parc sont considérées comme pouvant être sujettes à des tremblements de terre de taille moyenne (M5 ou M6), les failles Basin et Range pourraient produire des événements plus importants (de l'ordre de M7).

 

 

Pour ne pas abonder dans le sens " fantasmagorique " de certaines publications, voici le rapport de Mike Poland, scientifique en charge du Yellowstone Volcano Observatory pour le mois de mai 2019.

https://volcanoes.usgs.gov/vsc/movies/yvo_update_jun_1.html

L'alerte volcanique est normale et le code aviation vert.

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog