Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages, #Des volcans et des hommes.

Un voyage début mai 2019 en Arménie nous a permis de faire connaissance avec ce petit pays et ses habitants et nous faire une petite idée du volcanisme du Petit Caucase.

 

L'Arménie est un des pays les plus enclavés au monde,

- à la fois pour des raisons naturelles : il n'a en effet aucune façade maritime, son relief est très montagneux avec des vallées encaissées et difficilement franchissables, et des villages isolés

- aussi par manque d'infrastructures de transports, avec un réseau routier en mauvais état et en réfection,

- et enfin par son isolement politique : bien qu'aujourd'hui indépendante, elle a été très longtemps un satellite de l'Union Soviétique. L'Arménie est en conflit et n'entretient pas de relations diplomatiques avec deux de ses voisins, la Turquie et l'Azerbaïdjan ; plus de 80% de ses frontières sont fermées, seul un poste frontalier est ouvert au nord avec la Géorgie, et 35 km praticable avec l'Iran.

La seule porte d'entrée qui relie l'Arménie au reste du monde est l'aéroport international de Zvartnots, proche de la capitale Erevan.  

Carte de l'Arménie, un pays enclavé dans le Petit Caucase.

Carte de l'Arménie, un pays enclavé dans le Petit Caucase.

L'histoire géologique du "Petit Caucase" a débuté il y a 150 millions d'années avec la fermeture d'un océan, le Téthys, et la collision de deux ensembles continentaux, la plaque Arabique et la plaque Eurasienne.

Depuis la fermeture de l'océan, les déformations de l'écorce terrestre et le volcanisme ont façonné la morphologie Arménienne.

Les plus hauts sommets du pays sont d'imposants volcans; les roches volcaniques, basalte et tuf, ont été utilisé depuis la préhistoire pour les édifices civils et religieux, la sculpture et la joaillerie (obsidienne).

La géologie de l'Arménie est toujours marquée par des déformations actives, témoins les nombreuses failles et leurs ruptures qui produisent fréquemment des séismes, dont le tragique tremblement de terre du 7 décembre 1988 - faille de Spitak, magnitude 6,9. (M.Sosson / CNRS)

Arménie - failles actives et sismicité historique - Doc.Philip et al / Tectonophysics

Arménie - failles actives et sismicité historique - Doc.Philip et al / Tectonophysics

Arménie - sources d'obsidienne et sites archéologique en rapport - Doc. Obsidian sourcing geochemically identical - Science direct - un clic pour agrandir

Arménie - sources d'obsidienne et sites archéologique en rapport - Doc. Obsidian sourcing geochemically identical - Science direct - un clic pour agrandir

Gutanasar / Gutansar - photo Albero

Gutanasar / Gutansar - photo Albero

A peine sortie d'Erevan, nous partons vers le lac Sevan, et rencontrons sur sa route des parois où affleure de l'obsidienne.

Cette obsidienne, facilement accessible et de bonne qualité, a été exploitée depuis le Paléolithique au départ de vastes coulées issues du volcan Gutansar et de plusieurs dômes secondaires, le Fontan, l'Alapars et le Gjumush pour n'en citer que quelques uns.

Jraber - vue générale de la carrière d'obsidienne - photo © Bernard Duyck 2019

Jraber - vue générale de la carrière d'obsidienne - photo © Bernard Duyck 2019

Jraber carrière d'obsidienne - affleurement d'obsidienne noire -  photo © Bernard Duyck 2019

Jraber carrière d'obsidienne - affleurement d'obsidienne noire - photo © Bernard Duyck 2019

Jraber - échantillons d'obsidienne noire veinée d'obsidienne acajou -  photo © Bernard Duyck 2019 - un clic pour agrandir Jraber - échantillons d'obsidienne noire veinée d'obsidienne acajou -  photo © Bernard Duyck 2019 - un clic pour agrandir

Jraber - échantillons d'obsidienne noire veinée d'obsidienne acajou - photo © Bernard Duyck 2019 - un clic pour agrandir

Jraber - obsidienne à lamelles "Midnight Lace" - photo © Bernard Duyck 2019

Jraber - obsidienne à lamelles "Midnight Lace" - photo © Bernard Duyck 2019

Une carrière à Jraber nous permet d'admirer à loisir de l'obsidienne, à la cassure conchoïdale (en cul de bouteille) bien noire et luisante sous une pluie fine.

De l'obsidienne acajou, une variété riche en fer, côtoie de l'obsidienne à lamelles, translucide et striée de couches plus opaques, nommée " Midnight Lace ".

Jraber - blocs et veines d'obsidienne noire - photo © Bernard Duyck 2019

Jraber - blocs et veines d'obsidienne noire - photo © Bernard Duyck 2019

A suivre : les routes de l'obsidienne en Asie mineure

 

Sources :

- Archéorient - L’approvisionnement en obsidienne dans le Caucase : des questions et des hypothèses – Christine Chataigner

- An international research project on Armenian archaeological sites: fission-track dating of obsidians - Badalian, R; Bigazzi, G; Cauvin, M.-C; Chataigner, C; Jrbashyan, R; Karapetyan, S.G; Oddone, M; Poidevin, J.-L (2001)

- Sourcing geochemically identical obsidian: multiscalar magnetic variations in the Gutansar volcanic complex and implications for Palaeolithic research in Armenia. Journal of Archaeological Science.

- Le Paléolithique en Arménie : état des connaissances acquises et données récentes – Fourloubey & al.

- Global Volcanism Program – Gegham ridge – link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog