Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #news

La zone géothermale de Dallol, dans la partie nord de la dépression Danakil – à 124-155 mètres sous le niveau de la mer – en Ethiopie, est un des environnements les plus extrêmes sur terre.

Situé à la triple jonction entre les plaques tectonique Nubienne, somalienne et arabe, dans un centre d'ouverture du plancher marin, la partie nord du Danakil est dominé par la plaine salée d'Assale (une accumulation de dépôts d'évaporites marines) , qui abrite la Dallol.

Dallol et ses bassins aux eaux acides ourlés de sels et de soufre - photo © Bernard Duyck 2007

Dallol et ses bassins aux eaux acides ourlés de sels et de soufre - photo © Bernard Duyck 2007

En Afar, Dallol peut se traduire par "désintégré, ou décomposé", ce qui qualifie les sources chaudes et acides, au pH proche de zéro, et des températures maximales de 90 à 109°C, très salées, au potentiel redox et contenant des métaux lourds.

Ces conditions extrêmes ne sont pas favorables à la vie, et on n'y trouve que de rares volcanologues, ou volcanophiles, et quelques Afars, pour y séjourner de très brefs moments.

Ethiopie - traversée du lac Assale - photo © Bernard Duyck 2007

Ethiopie - traversée du lac Assale - photo © Bernard Duyck 2007

Une équipe de l'Institut National des technologies aérospatiales de Madrid y a découvert un habitant un peu spécial sur une cheminée d'environ un mètres de haut. Après avoir raclé le sel, les scientifiques ont extrait un ADN correspondant avec la classe des nanohaloarchaea, de minuscules organismes survivant en milieu hypersalin. Il serait proche de Candidatus Holaredivivus sp. G17 décrit dans des étangs hypersalins d'Alicante en Espagne.

Dallol - environnement semblable à celui où ont été faits les prélèvements - photo © Bernard Duyck 2007

Dallol - environnement semblable à celui où ont été faits les prélèvements - photo © Bernard Duyck 2007

Dallol - cheminée proche d'une source chaude - photo © Bernard Duyck 2007

Dallol - cheminée proche d'une source chaude - photo © Bernard Duyck 2007

À l'aide de techniques d'imagerie telles que la microscopie électronique à balayage et la microscopie électronique à transmission, Gómez et son équipe ont enregistré des structures sphériques d'une taille d'environ 50 à 500 nanomètres. C’est plus petit que la plupart des archées,d'après les chercheurs, qui ont conclu qu’elles étaient biologiques sur la base de la forte teneur en carbone des structures.

La découverte de ces micro-organismes a été une surprise, car Nanohaloarchaea n’a jamais été aperçu dans des environnements acides et à haute température.

" La présence de la vie dans les sources chaudes de Dallol élargit notre compréhension des limites de l'habitabilité sur Terre et au-delà." Le début de Mars était volcaniquement actif, et certaines régions, telles que Nili Patera Caldera, auraient pu ressembler à la géologie des sources chaudes de Dallol, ont déclaré les chercheurs dans leur article, publié dans Scientific Reports en mai.

D'autres recherches seront nécessaires pour comprendre comment cette nanobactérie peut survivre dans cet environnement extrême et quel est son rôle dansun cycle géochimique.

 

Source : Scientific reports – Article OPEN Published: 27 May 2019 - Ultra-small microorganisms in the polyextreme conditions of the Dallol volcano, Northern Afar, Ethiopia – by F.Gomez & al

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog