Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sangay flanc E et SE – zone de dépôts pyroclastiques du dôme  Ñuñurco en pointillés noir – le secteur du rio Volcán est en pointillé blanc – Photo M. Almeida / IGEPN 17.05.2019

Sangay flanc E et SE – zone de dépôts pyroclastiques du dôme Ñuñurco en pointillés noir – le secteur du rio Volcán est en pointillé blanc – Photo M. Almeida / IGEPN 17.05.2019

Le volcan Sangay, en Equateur, poursuit sa nouvelle phase éruptive qui a débuté le 7 mai avec la publication du présent rapport (57 jours). L'activité est mise en évidence depuis deux centres éruptifs, le cratère central et le dôme de Ñuñurcu (sud-est). Le cratère central a une activité explosive et produit de petits nuages ​​de cendres à moins de 2 km jusqu'à au-dessus du cratère, dirigés vers l'ouest et le sud-ouest. Il jette des blocs et dépose des matériaux pyroclastiques sur les flancs. Le dôme de Ñuñurcu présente une activité effusive associée à une émission de coulées de lave qui se déposent ensuite le long du flanc sud-est. Des effondrements du front de ces flux se produisent également au cours de leur progression, provoquant la chute de blocs et de petits flux pyroclastiques (avalanches chaudes de gaz, de cendres et de blocs).

Sangay – évolution des coulées du dôme Ñuñurcu  entre le 17 mai 2019 et le 26 juin 2019 (sur base d'images Sentinel 2 bands 12,11,4 et de cartes 1:50000 / modèle numérique de terrain 30 m – Doc. Benjamin Bernard / IGEPN

Sangay – évolution des coulées du dôme Ñuñurcu entre le 17 mai 2019 et le 26 juin 2019 (sur base d'images Sentinel 2 bands 12,11,4 et de cartes 1:50000 / modèle numérique de terrain 30 m – Doc. Benjamin Bernard / IGEPN

À l'heure actuelle, ce comportement du volcan est maintenu, cependant, il est important d'indiquer que les matériaux volcaniques provenant de cette activité atteindraient éventuellement les affluents supérieurs du rio Volcán et qu'en raison des fortes précipitations des derniers jours, ces matériaux sont mobilisés en aval, étant incorporé au rio Upano, ce qui expliquerait la présence de sédiments volcaniques dans celle-ci, comme cela a été signalé les jours précédents, et qui inquiète les riverains.

Source : IGEPN & Mirova

Sangay - anomalies theriques au 12.07.2019 - a noter, le pic du 11.07.2019 - doc. Mirova

Sangay - anomalies theriques au 12.07.2019 - a noter, le pic du 11.07.2019 - doc. Mirova

Sangay – 11.07.2019 / 19h37 coulées de lave et colonnes de cendres – webcam IGEPN

Sangay – 11.07.2019 / 19h37 coulées de lave et colonnes de cendres – webcam IGEPN

Au cours des derniers mois, les taux de tremblement de terre et de déformation du sol sur le volcan Mauna Loa ont dépassé les niveaux de fond à long terme. Une éruption n'est pas imminente et les taux actuels ne sont pas alarmants.

Au cours de la semaine écoulée, environ 95 séismes de faible magnitude (inférieurs à M2.0) se sont produits sous le sommet et les flancs du volcan, contre environ 115 tremblements de terre la semaine précédente. La plupart des tremblements de terre se sont produits à des profondeurs inférieures à 5 km. Une sismicité supplémentaire plus profonde à des profondeurs inférieures à 10 km (6 miles) était principalement dispersée sous le flanc sud-ouest du volcan.

Les mesures du système de positionnement global (GPS) et du radar à synthèse d’interférence interférométrique (InSAR) indiquent une inflation continue du sommet, suggérant une nouvelle recharge du système de stockage magma peu profond du volcan. Ce taux d'inflation n'a pas changé depuis le relèvement du niveau d'alerte le 2 juillet 2019 et reste cohérent avec la hausse des taux d'inflation consécutive à l'essaim du séisme d'octobre 2018.

Mauna Loa - déformation de la caldeira entre 11.07.2018 et 11.07.2019 - HVO

Aucun changement significatif dans les émissions de gaz volcanique au cône de soufre de la zone de rift sud-ouest n'a été mesuré. Les températures des fumerolles au cône de soufre et au sommet restent inchangées.

 

Mauna Loa - depuis le Centre astronomique Onizuka / Mauna Kea - HVO

Mauna Loa - depuis le Centre astronomique Onizuka / Mauna Kea - HVO

Mauna Loa - image satellite oli_2014354 / Nasa

Mauna Loa - image satellite oli_2014354 / Nasa

Le volcan Mauna Loa n’est pas en éruption. Les taux de déformation et de sismicité légèrement élevés n'ont pas changé de manière significative au cours de la semaine écoulée.Le niveau d'alerte volcanique actuel est ADVISORY et le code couleur de l'aviation actuel est JAUNE.

 

Source :  HVO

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog