Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Asama - de l'incandescence a précédé de peu l'émission d'un panache noir / 07.08.2019 - photo MAEJIMA Yoshinori  / Twitter

Asama - de l'incandescence a précédé de peu l'émission d'un panache noir / 07.08.2019 - photo MAEJIMA Yoshinori / Twitter

Asama - statut le 07.08.2019, respectivement à 22h01 et 22h09 - doc. JMA - un clic pour agrandirAsama - statut le 07.08.2019, respectivement à 22h01 et 22h09 - doc. JMA - un clic pour agrandir

Asama - statut le 07.08.2019, respectivement à 22h01 et 22h09 - doc. JMA - un clic pour agrandir

Une petite éruption s'est produite au mont Asama, sur l'île japonaise d'Honshu, le 22 juillet à 22h08 locale, marquée par une forte incandescence, suivie de l'émission d'un panache volcanique noir qui a dépassé 1.800 m au-dessus du bord du cratère.

Des cendres volcaniques sont rapportée en petite quantité au nord du cratère sur Naganohara, Tsumagoi, Karuizawa, et Miyota.

En outre, au nord-est du cratère sur une distance d'environ 2 km, il existe un risque que des cendres soit emportées par le vent.

La JMA a fait passé le niveau d'alerte de 1 à 3, sur 5 / ne pas approcher du volcan, ce 7 août à 22h30 JST.

Asama - Temple sur la coulée Onioshidashi flanc Nord (1783)  -  photo  Richard Fiske, 1961 (Smithsonian Institution).

Asama - Temple sur la coulée Onioshidashi flanc Nord (1783) -  photo Richard Fiske, 1961 (Smithsonian Institution).

Cette petite éruption fait suite à l'activité du 16 juin 2015.

L'Asama, le volcan le plus actif de Honshu, surplombe la station balnéaire de Karuizawa, à 140 km au nord-ouest de Tokyo. Le volcan est situé à la jonction des arcs volcaniques d'Izu-Mariannes et du nord-est du Japon.

Asama est un stratovolcan. Trois corps qui se chevauchent composent ce volcan. Il s'agit d'un jeune stratovolcan avec deux cratères allongés sur un volcan bouclier. Le volcan bouclier repose sur un stratovolcan plus âgé.

Kurohu-yama est le nom du bord du cratère occidental du stratovolcan plus ancien. Il culmine à une hauteur de 2405 m. L'érosion a élargi ce cratère à 2 km environ. L'eau repose dans le cratère et est drainée au sud-ouest. La partie orientale de ce stratovolcan a été détruite et enterrée sous un volcan bouclier. Un stratovolcan plus jeune repose également sur ce bouclier.

Ce stratovolcan plus jeune a deux cratères. Le bord sud-ouest du cratère extérieur est Maekake-yama. Il s'élève à 8177 pieds (2493 m) de haut. Le cratère extérieur fait environ 1200 m (3 900 ft) d'est en ouest et 900 m (3 000 pi) du nord au sud. Ce cratère est situé à environ 2 km à l'est de Kurohu-yama.

Kama-yama est un cône au centre du cratère extérieur. Il s'élève à 8364 pieds (2550 m) de haut. Ce cône s'élève à 170 m au-dessus du fond du cratère. Son cratère fait environ 350 m de large et est très actif.

 

Sources : JMA / Japan Meteorological Agency, NHK, Kyodo news

 

Asama - cône Maekakeyama ,crat. Kamayama , somma Kuforuyama à Droite - photo 2009 Tokyo Univ.

Asama - cône Maekakeyama ,crat. Kamayama , somma Kuforuyama à Droite - photo 2009 Tokyo Univ.

L'activité éruptive-effusive du Karangetang se poursuit, caractérisée par des points chauds aux deux cratères et une coulée de lave vers l'ouest, respectivement de 1.500 mètres vers Kali Pangi et Kali Nanitu, et de 1.750 mètres vers Kali Sense.

Le PVMBG renseigne pour le 7 août 68 séismes d'éruption, 10 séismes de souffle, un séisme hybride et du trémor continu d'amplitude dominante à 0,25 mm.

Le niveau d'activité reste à 3 / siaga, avec une zone interdite de 2,5km du sommet, allongée à 4 km au nord.

 

Sources : PVMBG & Sentinel-2

Karangetang - coulées de lave sur les pentes ouest le 07.08.2019 - photo Badan Geologi

Karangetang - coulées de lave sur les pentes ouest le 07.08.2019 - photo Badan Geologi

Karangetang - points chauds des cratères et des coulées de lave du cratère sud , le 07.08.2019 - image Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4

Karangetang - points chauds des cratères et des coulées de lave du cratère sud , le 07.08.2019 - image Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4

En Equateur, l'activité du Sangay est illustré par la vidéo ci dessous, réalisée lors d'un survol de contrôle le 6 août 2019 par l'IGEPN.

La hauteur de l'émission dépasse 1700 mètres au-dessus du niveau du cratère et en direction ouest. Sur la base de ces considérations, une légère présence de particules volcaniques dans l'environnement pourrait être enregistrée, principalement dans la province de Guayas. L'Institut de géophysique de l'École polytechnique nationale surveille l'activité du volcan et informera des modifications qui peuvent être enregistrées.

 

Source : IGEPN

Sangay - anomalies thermiques au 08.08.2019, plus forte le 6 août - Doc.Mirova

Sangay - anomalies thermiques au 08.08.2019, plus forte le 6 août - Doc.Mirova

Sobrevuelo volcán Sangay 2019/08/06 - Sobrevuelo de vigilancia térmica y visual en el que se aprecia la actividad reciente del volcán. Grupo de Vulcanología - Instituto Geofísico

L'étude et le traitement des images obtenus par divers systèmes satellitaires tels que SENTINEL ont montré la présence d'un corps chaud / bouchon de lave, marqué par une fissure de dépressurisation, dans le cratère du volcan Ubinas, ce qui indiquerait la proximité du magma et la possibilité d'éruption explosive.

 Ces images ont été acquises depuis les premiers jours d’août et corroborent les conclusions de l’analyse sismique réalisée.

Cratère de l'Ubinas et son bouchon de lave fissuré - photo Ingemmet

Cratère de l'Ubinas et son bouchon de lave fissuré - photo Ingemmet

Le nombre de signaux sismiques qui seraient liés à la montée du magma à l'intérieur du volcan Ubinas a augmenté ces dernières heures, selon le Centre national de vulcanologie (CENVUL) dans sa dernière mise à jour après l'analyse des données sismiques obtenues par les stations installées à proximité du volcan.

Ponctuellement, à partir de 15h33 le 5 août, des signaux de type trémor harmonique ont été observés, des événements sismiques non observés auparavant et qui ne sont enregistrés que sur des volcans en cours d’éruption lorsque le magma a atteint des zones proches de la surface du cratère. " Les trémors harmoniques sont des tremblements de terre qui seraient générés par la résonance des fissures formées après la pression de la montée des fluides magmatiques. Cette situation conditionnerait l'échappement direct et continu des gaz magmatiques (SO2 , CO2 , entre autres) à travers le cratère dans l'atmosphère ", a déclaré l' ingénieur José Del Carpio , chercheur à l'IGP.

Dans ce contexte, la possibilité de nouvelles explosions volcaniques dans les prochaines heures ou les prochains jours est renforcée, car les trémors harmoniques sont des indicateurs à court terme de nouveaux épisodes explosifs. Il est donc recommandé à la population de suivre les recommandations des autorités de la défense civile , qui ont été informées en temps réel de l'état du volcan Ubinas.

Ubinas - trémor harmonique - Doc. IGP 05.08.2019

Ubinas - trémor harmonique - Doc. IGP 05.08.2019

Ubinas - sismicité associée à montée du magma - Doc. IGP 06.08.2019

Ubinas - sismicité associée à montée du magma - Doc. IGP 06.08.2019

Le Centre national de vulcanologie (CENVUL) , un service de l’Institut géophysique du Pérou (IGP) dédié à la surveillance et à l’alerte de l’activité volcanique dans le pays, continuera à publier des mises à jour détaillant l’évolution du comportement dynamique d’Ubinas dans le cadre de son processus éruptif actuel.

 

Sources : IG Peru – Ingemmet - CENVUL

Ubinas -situation au 07.08.2019 à  20h  - Doc. IGP / Senamhi

Ubinas -situation au 07.08.2019 à 20h - Doc. IGP / Senamhi

Commenter cet article

Christian 10/08/2019 15:07

En effet je confirme la presence de soufre sur le volcan Ubinas. Calme relatif. Teinte bleutée mêlée a la vapeur d'eau La popultion semble vivre normalement au pied du volcan. A ttres peu de distance on peut observer que dans les villages allentours les lumieres des maisons. La poulation vit de l'elevage de lamas et d'alpagas. Ça semble difficile d'abandonner les troupeaux.

Articles récents

Hébergé par Overblog