Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'activité éruptive de l'Etna a atteint une nouvelle étape ... Dans la Voragine, l'activité strombolienne se poursuit ; l'accumulation progressive du matériau pyroclastique autour de la bouche a contribué à la croissance du cône de scories formé autour de la bouche explosive, qui occupe maintenant une grande partie du fond du cratère lui-même. En particulier, des observations faites par les guides vulcanologiques au cours des dernières heures montrent que l'activité explosive s'est développée et qu'une coulée lave intracraterique s'est formée. La coulée, après la selle qui sépare les cratères la Voragine et la Bocca Nuova, s'est déversée à l'intérieur de ce dernier cratère, en en deux bras.

 Etna - activité de la Voragine et coulée vers la Bocca Nuova le 18.09.2019 -.Photos by volcanological guide Marco Tomasello, via Boris Behncke

Etna - activité de la Voragine et coulée vers la Bocca Nuova le 18.09.2019 -.Photos by volcanological guide Marco Tomasello, via Boris Behncke

 Etna - activité de la Voragine et coulée vers la Bocca Nuova le 18.09.2019 -.Photos by volcanological guide Marco Tomasello.

Etna - activité de la Voragine et coulée vers la Bocca Nuova le 18.09.2019 -.Photos by volcanological guide Marco Tomasello.

Etna- l'activité à la Voragine et à la Bocca Nuova le 18.09.2019 / 16h46 UTC - photo Jos.Nasi / Butterfly Helicopters

Etna- l'activité à la Voragine et à la Bocca Nuova le 18.09.2019 / 16h46 UTC - photo Jos.Nasi / Butterfly Helicopters

Une faible tendance à l'augmentation de l'ampleur moyenne du trémor volcanique est perçue depuis le 13 septembre. Depuis l'après-midi du jour 16, ce paramètre a dépassé de peu le seuil entre le niveau moyen et le niveau élevé, sans présenter de variations rapides importantes, et a atteint un maximum dans les premières heures d'hier 17 septembre. Par la suite, l'ampleur moyenne du trémor a montré une légère tendance à la baisse, présentant à ce jour des valeurs élevées et moyen-élevées.

En ce qui concerne la localisation de la source du trémor, depuis la nuit d'hier, celle-ci n'a plus touché le cratère du Nord-est, mais se trouve au-dessous du cratère de la Voragine, dans l'intervalle de profondeur 2800-2900 m altitude.

En ce qui concerne l'activité infrasonore, elle se maintient sur un niveau soutenu et est produite par la Voragine et dans une moindre partie par la Bocca Nuova.

Les réseaux de surveillance des déformations du sol (Gnss et clinometrique) ne montrent pas de changements importants au cours des derniers jours.

 

Sources : INGVvulcani et Marco Tomasello, via Boris Behncke.

Pacaya - Coulée de lave - photo 18.09.2019 Conred

Pacaya - Coulée de lave - photo 18.09.2019 Conred

Depuis le 18 septembre au matin, l'activité sismique du Pacaya est en hausse, comme l'indique le RSAM autour de 8.000 unités.

Pacaya - RSAM 18.09.2019 matin - Doc. Insivumeh

L'activité explosive associée est aussi en hausse, avec des éjections de matériaux à 100 mètres au dessus du cône intracratérique et des retombées autour du cône Mackenney.

L'alimentation des coulées de lave sur le flanc nord-ouest la fait progresser en direction du Cerro Chino ; de constantes avalanches de blocs incandescents de taille métrique sont observées.

Cette situation peut évoluer à la hausse et initier une nouvelle phase éruptive en termes de jours ou mois.

 

Sources : Insivumeh & Conred

Reventador - photo archives 18.03.2019  E. Gaunt, IGEPN

Reventador - photo archives 18.03.2019 E. Gaunt, IGEPN

En Equateur, le Reventador présente une activité interne et de surface élevée ce 18 septembre.

La sismicité est marquée par 37 séismes LP, 40 séismes d'explosion, 7 épisodes de trémor d'émission et 4 épisodes de trémor harmonique.

Des émissions de gaz, plus ou moins chargées en cendres, forment des panaches qui atteignent jusqu'à 1.000 mètres de hauteur, se dispersant vers le nord et l'ouest.

De l'incandescence nocturne est observée au cratère, ainsi que sur les avalanches de blocsincandescents sur le flanc ouest sur 400 mètres environ.

Le niveau d'alerte reste à Naranja

 

Source : IGEPN

 Karangetang - image Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4  zoom du 16.09.2019 - un clic pour agrandir

Karangetang - image Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 zoom du 16.09.2019 - un clic pour agrandir

Au Karangetang , au nord de Sulawesi, en niveau d'activité 3 / siaga depuis novembre 2018, l'activité demeure intense.

Des points chauds marquent les deux cratères, ainsi que la coulée de lave vers l'ouest du cratère sud.

Au niveau sismicité, le PVMBG signale 89 séismes d'éruption, 9 séismes de souffle, 3 séismes volcaniques, 4 séismes tectoniques lointain et du trémor continu d'amplitude entre 5 et 12 mm.

La zone de danger concerne les 2,5 km autour des cratères N et S, étendue à 4 km au nord-ouest du cratère II et 3 km à l'ouest du cratère principal.

 

Sources : PVMBG & Sentinel-2

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog