Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Hier 28 octobre à 9h43, un avis de dispersion de cendres a été émie pour le Sabancaya par l'IG Peru ; il concerne un rayon de plus de 20 km autour du volcan , et particulièrement les secteur ouest et sud-ouest.

 Sabancaya -  d'autres émissions de cendres en journée témoignent de l'activité permanente du volcan - webcam Ingemmet 28.10.2019 / 12h06

Sabancaya - d'autres émissions de cendres en journée témoignent de l'activité permanente du volcan - webcam Ingemmet 28.10.2019 / 12h06

Ingemmet, à travers son observatoire vulcanologique (OVI), a révélé le même jour la présence d'un important dôme de lave dans le cratère du volcan Sabancaya. Le dôme a rempli une grande partie du secteur nord du cratère d’une superficie d’environ 50 000 m² .

L’enregistrement a été rendu possible par le survol du drone au-dessus du cratère du massif effectué par une brigade de campagne de l’Observatoire vulcanologique de l’Ingemmet (OVI) le 26 octobre 2019.

Sabancaya - le dôme occupe une grande partie du secteur nord du cratère - photo de survol par drone mises en ligne par l'OVI le 28.10.2019

Sabancaya - le dôme occupe une grande partie du secteur nord du cratère - photo de survol par drone mises en ligne par l'OVI le 28.10.2019

Sabancaya - le dôme occupe une grande partie du secteur nord du cratère - photo de survol par drone mises en ligne par l'OVI le 28.10.2019

Sabancaya - le dôme occupe une grande partie du secteur nord du cratère - photo de survol par drone mises en ligne par l'OVI le 28.10.2019

L'analyse des images satellitaires nous a permis d'établir que le dôme de lave a commencé à être localisé depuis février 2017, à des taux relativement bas. Des images satellites ultérieures (juin 2017, septembre 2018, mai et octobre 2019) montrent la croissance de ce dôme, qui s'est accélérée au cours des derniers mois.

Selon les dernières estimations, le dôme de lave a environ 4,6 millions de m³ . Dans le même temps, des explosions volcaniques émettant principalement des gaz et des cendres ont été enregistrées.

Ingemmet, par des études géologiques et une surveillance volcanique constante, indique qu'entre décembre et mars, pendant la saison des fortes pluies, des lahars (coulées de boue) seraient générés dans les principaux ravins et rivières adjacents au volcan, dont certains Ils peuvent même atteindre la vallée de Colca.

 

En ce qui concerne le corps de lave dans le cratère du volcan Sabancaya, ce sont les scénarios possibles à l'avenir:

a) qu'une activité explosive modérée (vulcanienne) continue, avec des émissions de gaz, de cendres et de projectiles balistiques, une croissance parallèle du dôme de lave jusqu'au remplissage complètement le cratère; 

b) activité explosive plus intense avec génération de flux pyroclastiques faibles à modérés (mélanges très chauds de gaz, de blocs et de cendres), qui descendraient principalement sur les flancs nord, nord-est et sud-est, atteignant une distance maximale de 12 km; 

c) génération de coulées de lave à courte portée, qui descendraient le long des flancs nord, nord-est et sud-est.

Il est recommandé de maintenir le niveau d'alerte volcanique de couleur ORANGE et de ne pas s'approcher du volcan, dans un rayon de 12 km autour du cratère. Il est également recommandé aux autorités et à la population en danger d’exécuter des plans d’urgence sur la base des cartes de danger du volcan Sabancaya afin de se tenir au courant des rapports Ingemmet.

 

Sources : IG Peru, Ingemmet et OVI

Anak Krakatau - activité phréatique / phréatomagmatique  du 29.10.2019 / 10h52 - Doc.PVMBG

Anak Krakatau - activité phréatique / phréatomagmatique du 29.10.2019 / 10h52 - Doc.PVMBG

Un épisode éruptif est signalé ce 29 octobre à 10h49 WIB à l'Anak Krakatau. Elle a laissé une empreinte sismographique d'une amplitude maximale de 41 mm et d'une durée de 297 secondes. Elle est constatée en outre sur les images de la webcam.

Le VONA est orange

 

Sources : PVMBG et VAAC Darwin

Yasur - comparaison entre les images du 25 et 27 Octobre 2019, illustrant le glissement de terrain interne - image: Justin Noonan, via Volcanodiscovery

Yasur - comparaison entre les images du 25 et 27 Octobre 2019, illustrant le glissement de terrain interne - image: Justin Noonan, via Volcanodiscovery

Le dernier rapport d'activité du Vanuatu Geohazard Observatory signale une instabilité permanente au Yasur, en alerte niveau 2, sur l'île de Tanna au Vanuatu. Les explosions restent confinées au cratère, avec des bombes retombant dans et parfois autour du cratère et des émanations de cendres et gaz La zone de danger reste fixée à 395 mètres autour des évents éruptifs.

 

Un glissement de terrain significatif ,concernant le bord est du cratère nord, sous le point de vue n°5, est rapporté par Justin Noonan ; il précise que le petit lac de lave, observé les 24-26 octobre dans un des évents, a été recouvert par les matériaux du glissement le 27 octobre (photos via le site Volcanodiscovery)

 

Sources : VGO , Volcanodiscovery et Justin Noonan

Teide / Canaries - zones d'installation du réseau de mesures thermiques, un des auteurs occupé à l'installation d'une sonde et son schéma - Doc. Multi Teide & MDPI - un clic pour agrandir les vignettes
Teide / Canaries - zones d'installation du réseau de mesures thermiques, un des auteurs occupé à l'installation d'une sonde et son schéma - Doc. Multi Teide & MDPI - un clic pour agrandir les vignettesTeide / Canaries - zones d'installation du réseau de mesures thermiques, un des auteurs occupé à l'installation d'une sonde et son schéma - Doc. Multi Teide & MDPI - un clic pour agrandir les vignettes

Teide / Canaries - zones d'installation du réseau de mesures thermiques, un des auteurs occupé à l'installation d'une sonde et son schéma - Doc. Multi Teide & MDPI - un clic pour agrandir les vignettes

Le premier réseau sans fil à faible consommation et à faible coût basé sur lora a été développé pour surveiller la température du sol dans des zones d'anomalies thermiques dans les zones volcaniques. La technologie LoRa est l'une des LPWAN les plus populaires et qui permet des communications à longue portée avec une très faible consommation.

Le réseau a été installé le 20 novembre 2018 à Las Cañadas del Teide à Tenerife (Espagne), les thermomètres répartis entre les zones a et b, où se trouvent les principales anomalies thermiques. Le réseau continue de fonctionner. Les valeurs de température enregistrées correspondent aux données précédentes communiquées par le projet MultiTeide. Ainsi, une surveillance appropriée de la température est garantie par le réseau sans fil développé.

 

Sources : Multi Teide & MDPI - An Internet of Things (IoT) Application on Volcano Monitoring – by Sh. Awadallah, D.Moure et P.Torres-Gonzalez.

L'article complet en suivant ce lien : https://www.mdpi.com/1424-8220/19/21/4651/htm

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog