Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyage.s, #Eruptions historiques
Santorin - site archéologique d'Akrotiri - xeste 2 / facade nord - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - site archéologique d'Akrotiri - xeste 2 / facade nord - photo © Bernard Duyck 09.2019

Les fouilles toujours en cours à Akrotiri ont permis de nombreuses trouvailles, dont l'étude a remis en question les anciennes théories sur l'histoire de la mer Egée.

Le site d'Akrotiri a été habité depuis le milieu du 5° millénaire avant JC ; à la fin du 3° millénaire et au début du second millénaire avant JC, Akrotiri était un part commercial important et un centre urbain de caractère cosmopolite, à la culture sophistiquée.

La spécialisation dans les domaines de l'artisanat et la division du travail se reflète dans les produits de cette culture : poteries, travail des métaux, construction navale, etc, et témoigne du caractère urbain de la société de Santorin.

Santorin - site archéologique d'Akrotiri - stratification des dépôts de cendres et ponces - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - site archéologique d'Akrotiri - stratification des dépôts de cendres et ponces - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - site archéologique d'Akrotiri - Magasin aux "pithois" (grandes jarres de stockage) - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - site archéologique d'Akrotiri - Magasin aux "pithois" (grandes jarres de stockage) - photo © Bernard Duyck 09.2019

Les maisons possèdent deux à trois étages et de nombreuses chambres. Les plus luxueuses étaient construites en pierres taillées (on les dénomment xestes), les plus modestes en torchis . Des poutres en bois supportent les plafonds et les linteaux de portes et fenêtres; elles étaient munies de sanitaires, d'équipements ménagers et meubles, dont on a retrouvé des moulages dans la cendre. Les habitations sont imbriquées dans un plan urbanisé muni d'un réseau d’égouts, et se répartissent en petites rues qui s'élargissent en places de taille variable par endroits.

Carte d'Akrotiri à l'âge de bronzen vers 1600 avant JC - Doc.Maximilian Dörrbecker / Kimdime69

Carte d'Akrotiri à l'âge de bronzen vers 1600 avant JC - Doc.Maximilian Dörrbecker / Kimdime69

Santorin - site archéologique d'Akrotiri - reconstitution numérique d'une maison à étage et d'un intérieur décoré, muni de portes et placards, et pavé de dalles en pierre volcanique - photo © Bernard Duyck 09.2019 - un clic pour agrandirSantorin - site archéologique d'Akrotiri - reconstitution numérique d'une maison à étage et d'un intérieur décoré, muni de portes et placards, et pavé de dalles en pierre volcanique - photo © Bernard Duyck 09.2019 - un clic pour agrandir

Santorin - site archéologique d'Akrotiri - reconstitution numérique d'une maison à étage et d'un intérieur décoré, muni de portes et placards, et pavé de dalles en pierre volcanique - photo © Bernard Duyck 09.2019 - un clic pour agrandir

Les peintures murales retrouvées dans les ruines témoignent de la vie quotidienne des activités et de l'apparence des habitants d'Akrotiri, marchands, marins ou artisans ; Les scènes de nature montrent les liens originaux avec la Grèce, et les contacts avec l'Egypte. Elles constituent autant de véritables ouvres d'art, qui seront évoquées dans un article sur l'art.

Les tissus de laine ou de lin étaient teints naturellement, et par des produits parfois coûteux : on a retrouvé des coquilles de murex, et le safran était cultivé.

Santorin - site archéologique d'Akrotiri - Maison ouest/ chambre 4 - décoration avec un  jeune homme aux poissons, nu et au crâne rasé - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - site archéologique d'Akrotiri - Maison ouest/ chambre 4 - décoration avec un jeune homme aux poissons, nu et au crâne rasé - photo © Bernard Duyck 09.2019

La grande éruption de 1600 avant JC a recouvert cette civilisation de ponces et de cendres, apparemment sans faire beaucoup de victimes ... on n'a découvert que des poteries et quelques ustensiles peu coûteux, aucun squelette (comme à Pompéï et Herculanum suite à l'éruption du Vésuve). Les habitants de l'île, peuplée à l'époque, ont su évaluer les risques et prendre la fuite,avec leurs objets de valeur, dès les premiers forts séismes traces visibles sur un escalier), ou manifestations éruptives, grâce à leur flotte.

Santorin - site archéologique d'Akrotiri - escalier brisé dans le complexe delta des fouilles  - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - site archéologique d'Akrotiri - escalier brisé dans le complexe delta des fouilles - photo © Bernard Duyck 09.2019

Source : Akrotiri – Thera and the east Mediterranean – by Nanno Marinatos / Edit. Militos

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog