Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyage.s, #Eruptions historiques
Santorin - distribution actuelle des laves de Skaros et du complexe de dômes de Therasia - Doc. Druitt & al. 1999

Santorin - distribution actuelle des laves de Skaros et du complexe de dômes de Therasia - Doc. Druitt & al. 1999

Un petit saut vers le nord de Santorin, vers le bouclier Skaros et le complexe de dômes de Therasia.
 

Le bouclier Skaros s'est édifié à l'intérieur de la caldeira générée par les éruptions Middle tuff (70.000 – 54.000 ans) et l'a recouverte. Les restes du bouclier peuvent s'observer au Cap Tourlos (sur Thêra) et sur l'île de Therasia.

Les restes au Cap Tourlos consistent en un complexe basal de dômes et coulées dacitiques, surmonté d'uns séquence de 300 mètres d'épaisseur de basaltes et andésites, et coiffé par un agglomérat de spatter soudés de l'Upper Scoriae 2, résultant du point d'orgue du développement du bouclier Skaros et d'une éruption explosive andésitique.
 

Le Cap Tourlos, vu de la caldeira - on peut y distinguer la successsion de coulées dacitique, de l'épaisseur des basaltes et andésites, coiffé par un agglomérat de spatter soudés de l'Upper Scoriae 2 - - photo © Bernard Duyck 09.2019

Le Cap Tourlos, vu de la caldeira - on peut y distinguer la successsion de coulées dacitique, de l'épaisseur des basaltes et andésites, coiffé par un agglomérat de spatter soudés de l'Upper Scoriae 2 - - photo © Bernard Duyck 09.2019

Le Cap Tourlos, formé des restes du bouclier Skaros, vus du village d'Imerovigli sur Thêra - La partie supérieure est constituée d'un agglomérat de spatter soudés de l'Upper Scoriae 2 - photo © Bernard Duyck 09.2019
Le Cap Tourlos, formé des restes du bouclier Skaros, vus du village d'Imerovigli sur Thêra - La partie supérieure est constituée d'un agglomérat de spatter soudés de l'Upper Scoriae 2 - photo © Bernard Duyck 09.2019

Le Cap Tourlos, formé des restes du bouclier Skaros, vus du village d'Imerovigli sur Thêra - La partie supérieure est constituée d'un agglomérat de spatter soudés de l'Upper Scoriae 2 - photo © Bernard Duyck 09.2019

A la suite de l'épisode Upper Scoriae 2, l'extrusion de rhyodacites au départ de nombreux évents a construit le complexe de dômes de lave sur le flanc ouest de Skaros. Les restes dominent les parois de la caldeira actuelle à Therasia, en une succession de plus de 200 mètres d'épaisseur.

De minces écoulements d'andésite faiblement phyrique à Oia (andésites d'Oia, etc.) occupent le même niveau stratigraphique et ont probablement été éruptés par des bouches sur le flanc du bouclier de Skaros.

Santorin - Therasia, vue de Nea Kameini au centre de la caldeira - - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Therasia, vue de Nea Kameini au centre de la caldeira - - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Therasia -  rhyodacites surmontant l'ancien flanc ouest du bouclier Skaros - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Therasia - rhyodacites surmontant l'ancien flanc ouest du bouclier Skaros - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Therasia, les laves de la pointe nord - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Therasia, les laves de la pointe nord - photo © Bernard Duyck 09.2019

L'éruption Dite Cape Riva s'est produite il y a 21.000 – 18.000 ans ; Ses produits sont largement dacitique ou rhyodacitique, et ressemblent chimiquement aux laves du complexe de dôme Therasia.

La phase initiale fut plinienne, avec des chutes et dépôts de ponces ont préservé une grande partie des murailles de la caldeira nord.

L'effondrement de la colonne plinienne s'est produite en fin d'éruption, et a produit une ingnimbrite soudée rouge-brun distinctive. L'éruption s'est ensuite faite plus violente avec décharge de coulées pyroclastiques et d'ignimbrite non soudée. Elle s'est terminée par la mise en place d'une seconde ignimbrite soudée sur le nord de Thêra.

Une distribution distale des tephra sur l'est de la Méditerranée, en direction de Lesbos et de la mer de Marmara, est reconnue en tant que y-2 lit de cendres marin.

Evolution morphologique de Santorin entre 70 et 21 ka - d'après Druitt & al. 1999 / via Evi Nomikou

Evolution morphologique de Santorin entre 70 et 21 ka - d'après Druitt & al. 1999 / via Evi Nomikou

Santorin - les parois de la caldeira sous Oia - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - les parois de la caldeira sous Oia - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - les ignimbrites rouge de l'éruption Cape Riva - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - les ignimbrites rouge de l'éruption Cape Riva - photo © Bernard Duyck 09.2019

Revenons au Cap Tourlos, qui a été habité depuis 1207, après l'intégration de l'île dans le Duché Vénitien de la Mer Egée. La forteresse rocheuse naturelle a été choisie comme siège de la capitale, et des nombreux édifices seigneuriaux et religieux y ont été construits. En 1480, l'île fit remise à Pizanias Domenico, fils du Duc de Crête en guise de dot pour son mariage avec le Princesse Fiorentza, fille du Duc de Naxos. Cent ans plus tard, le Duché de la mer Egée est passé aux mains de l'Empire Ottoman.

Thomas Hope décrit la colonie, dans son livre "Images du 18° siècle", comme une forteresse pour se défendre des raids pirates ; Une facade continue de maisons avec quelques petites ouvertures protégeait le village du seul accès possible vers l'est, et des portes accessibles par un pont en bois mobile, pouvaient se fermer en cas d'invasion hostile.

Un tremblement de terre en 1650 causa de terribles dommages, à la suite duquel les habitants abandonnèrent cet environnement étroit et difficile à vivre pour Fira. Le déménagement ne fut définitif qu'au cours des dernières décennies du 18° siècle, en raison des raids pirates qui se poursuivaient.

Santorin - Cap Tourlos - le dessin de la collection Thomas Hope (Benaki Museum) et son interprétation - la photo actuelle du site se trouve plus haut dans l'article - Doc. Santorini.net

Santorin - Cap Tourlos - le dessin de la collection Thomas Hope (Benaki Museum) et son interprétation - la photo actuelle du site se trouve plus haut dans l'article - Doc. Santorini.net

Sources :

- The morphodynamic evolution of Santorini volcanic complex – 09,2019 – Paraskevi Nomikou, Konstantinos Vouvalidis et Spyros Pavlides

- Geological Society memoir n°19 Santorini volcano – T.H.Druitt & al.1999

- Santorini.net – Skaros, la capitale de Thêra sous l'occupation Vénitienne – par Clairy Palyvou, architecte, professeur émérite de l'Aristotle University of Thessaloniki

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog