Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyage.s, #Eruptions historiques

Un coup d’œil sur les zones habitées, agrippées aux parois de la caldeira, nous fait découvrir de petits volumes blancs ... qui ont leurs racines au sein de la falaise, dans les couches de roches ou ponces émises par les éruptions volcaniques.

Diverses conditions ont poussé les habitants à construire leurs demeures en troglodytes ou semi-troglodytes. La déclivité du terrain, la nature du sol, et la proximité des matériaux (roche noire, roche rouge et ponce) – sans beaucoup de bois – et le manque de moyens de transport ont favorisé ce type d'habitat, nommé Yposkafa.

Santorin - las maisons de Fira accrochées aux parois de la caldeira - en arrière-plan, l'ensemble de dômes et coulées de Nea Kameni - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - las maisons de Fira accrochées aux parois de la caldeira - en arrière-plan, l'ensemble de dômes et coulées de Nea Kameni - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Oia, quelques moulins, et ses maisons aux toits plats, ou en coupoles hemi-cylindriques ou hémi-sphériques, séparées par quelques ruelles en escaliers - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Oia, quelques moulins, et ses maisons aux toits plats, ou en coupoles hemi-cylindriques ou hémi-sphériques, séparées par quelques ruelles en escaliers - photo © Bernard Duyck 09.2019

Ce sont des maisons tout en longueur, avec une façade étroite. Les volumes extérieurs sont couverts de toitures plates, ou en dôme de différentes formes et tailles.

Les maisons imaginés par les natifs répondent aux besoins et à des exigences bioclimatiques : Les parois sont épaisses, inertes thermiquement, et donc fraîches en été et chaudes en hiver ; l'habitat en grande partie enterré, au volume calculé au plus juste et aux ouvertures minimes et positionnées en fonction des vents dominants pour assurer une bonne ventilation, ... tout contribue au confort thermique. La peinture blanche à la chaux réverbère les rayons du soleil.

Les couleurs sont principalement le blanc, et le bleu, qui symbolisent Santorin.

Santorin - les Yposkafas - coupe dans une paroi de la caldeira caractérisant les habitations troglodytes creusées dans les matériaux volcaniques - dessin © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - les Yposkafas - coupe dans une paroi de la caldeira caractérisant les habitations troglodytes creusées dans les matériaux volcaniques - dessin © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Maison en pierres volcaniques noires et rouges - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Maison en pierres volcaniques noires et rouges - photo © Bernard Duyck 09.2019

On rencontre cet habitat dans les villes ouvertes sur la caldeira, Fira, Imerovigli et Oia, mais aussi dans les petites bourgades fortifiées de l'intérieur, comme Emporio, Pyrgos Callisti, et Megalochori, où un habitat troglodyte subsiste sous une maison actuelle.

Creusée en cave, l'habitation comporte deux petites salles voûtées, avec des cavités utilitaires, éclairées par une ouverture minuscule et par la porte d'entrée.

Santorin - Mégalochori - les deux pièces d'une habitation troglodyte, creusée en cave dans le terrain ponçeux sous la maison actuelle - photo © Bernard Duyck 09.2019
Santorin - Mégalochori - les deux pièces d'une habitation troglodyte, creusée en cave dans le terrain ponçeux sous la maison actuelle - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Mégalochori - les deux pièces d'une habitation troglodyte, creusée en cave dans le terrain ponçeux sous la maison actuelle - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Pyrgos Callisti - Maisons blanches aux portes bleues dans des ruelles où il fait bon se perdre - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Pyrgos Callisti - Maisons blanches aux portes bleues dans des ruelles où il fait bon se perdre - photo © Bernard Duyck 09.2019

D'autres structures typiques viennent compléter l'architecture, de nombreuses petites églises au dôme coloré, des moulins , aujourd'hui transformé en location, et les Kapetanospita, les maisons de Capitaines sur les quartiers en hauteur et plus spacieuses, néoclasique du 19° siècle favorable à la marine.

Santorin - Oia - ruines d'une maison néoclassique en pierres de lave rouges, enduites au rez-de-chaussée - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Oia - ruines d'une maison néoclassique en pierres de lave rouges, enduites au rez-de-chaussée - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Pyrgos - église et son cimetière, surplombants la caldeira - photo © Bernard Duyck 09.2019

Santorin - Pyrgos - église et son cimetière, surplombants la caldeira - photo © Bernard Duyck 09.2019

Sources :

- Petit Futé, guide Santorin

- Ankyra – Voyage, architecture et autres découvertes - Santorin - lien
 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog