Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Fuego - activité du 22 avril 2019  -  photo archives / Clima Guatemala

Fuego - activité du 22 avril 2019 - photo archives / Clima Guatemala

Le Fuego, au Guatemala, présente depuis le 6 novembre une coulée de lave en direction de la barranca Seca, longue ce 13 novembre de 900 mètres.

L'activité est effusive, selon l'OVFGO, malgré une incandescence remarquée en nuit et heures de faible luminosité, ainsi qu'un dégazage soutenu.Cette activité, semblable à celle enregistrée en avril, pourrait se prolonger au cours des mois suivants.

Des émissions discrètes de cendres et gaz se poursuivent, avec un panache à 4.700 m. asl., se déplaçant vers l'ouest et le sud-ouest sur 20 km.

 

Source : Insivumeh

Fuego - incandescence de la coulée de lave dans la barranca Seca, repérée par Landsat 8 le 11 novembre - Doc. Insivumeh

Fuego - incandescence de la coulée de lave dans la barranca Seca, repérée par Landsat 8 le 11 novembre - Doc. Insivumeh

Magma Indonesia et le PVMBG rapportent une augmentation importante des séismes liés à la tectonique locale au volcan Lamongan, sur Java Est.

Le13 novembre, on a dénombré 252 séismes, et du trémor d'amplitude comprise entre 10 et 30 mm / dominante à 5 mm.

Lamongan - sismicité au 14.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

Lamongan - sismicité au 14.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

Lamongan, vu du lac du même nom - photo Tom Casadewall / USGS

Lamongan, vu du lac du même nom - photo Tom Casadewall / USGS

Le Lamongan, un petit stratovolcan situé entre les complexes volcaniques massifs de Tengger et d'Iyang-Argapura, est entouré de nombreux maars et cônes de scories. Le cône actuellement actif a été construit à 650 m au sud-ouest de Gunung Tarub, point culminant du volcan.

Environ 27 maars de 150 à 700 m de diamètre, dont certains contiennent des lacs de cratères, entourent le volcan, avec environ 60 cônes de cendres et cônes de projection. Des maars remplis de lacs, notamment Ranu Pakis, Ranu Klakah et Ranu Bedali, sont situés sur les flancs est et ouest; Les maars secs sont principalement situés sur les flancs nord. Aucun des maars n’a éclaté au cours de la période historique, bien que plusieurs jeunes maars aient coupé des canaux de drainage à Gunung Tarub. Le volcan était très actif de la première éruption historique de 1799 à la fin du 19e siècle, produisant de fréquentes éruptions explosives et des coulées de lave à partir d’évents situés du côté ouest, allant du sommet à environ 450 m d’altitude.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia et Global Volcanism Program

Carte des flancs du Lamongan et de son champ volcanique émis au cours du 19° siècle - Doc.S.Carn 2000

Carte des flancs du Lamongan et de son champ volcanique émis au cours du 19° siècle - Doc.S.Carn 2000

Le Copahue, en alerte Amarillo / Changement de comportement de l'activité volcanique, montre un dégazage constant, avec des épisodes d'expulsion de cendres. De l'incandescence nocturne est observée lorsque les conditions le permettent.

Les 12 et 13 novembre, des anomalies thermiques de respectivement 33 et 8 MW , sont signalées par Mirova.

Une certaine instabilité marque le système volcanique, et de plus importantes émissions de cendres et /ou des explosions mineures peuvent affecter les environs du cratère dans un rayon de 1.000 mètres

 

Source : Sernageomin

Copahue - émission de cendres du 13.11.2019 / 15h23 - webcam Sernageomin mellizas

Copahue - émission de cendres du 13.11.2019 / 15h23 - webcam Sernageomin mellizas

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog