Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sabancaya - dôme intracratérique observé lors d'e survols par drone les11-12.12.2019 - Doc IG Peru

Sabancaya - dôme intracratérique observé lors d'e survols par drone les11-12.12.2019 - Doc IG Peru

Au cours de la dernière semaine, l'activité éruptive du volcan Sabancaya, au Pérou, n'a pas montré de variations majeures. Chaque jour, en moyenne, 23 explosions ont généré des colonnes de gaz et de cendres jusqu'à 3,3 km de haut au sommet du volcan. «Les cendres ont été dispersées vers les secteurs nord-ouest, ouest et sud-ouest du Sabancaya, c'est-à-dire vers les secteurs de Cabanaconde, Huambo, LLuta et Huanca.

Les images capturées pendant les survols des 11 et 12 décembre montrent clairement la morphologie du cratère du volcan et l'emplacement d'un dôme, qui a grandi à l'intérieur du cratère, mais sans en dépasser les bords. Les chercheurs de l'IGP ont traité tout le matériel collecté pour déterminer les scénarios de danger possibles, y compris la possibilité d'effondrement du dôme de lave et la génération de coulées pyroclastiques.

 

Source : IGP / CENVUL

Rincon de La Vieja - 18.12.2019 - un des secteurs touchés par l'érosion intense en raison des changements morphologiques dans le flanc sud du cratère actif.  - RSN / Photo Juan Carlos Lopez  - ICE

Rincon de La Vieja - 18.12.2019 - un des secteurs touchés par l'érosion intense en raison des changements morphologiques dans le flanc sud du cratère actif. - RSN / Photo Juan Carlos Lopez - ICE

L'activité sismique s'est maintenue au cours de la semaine passée au Rincon de La Vieja, avec l'apparition de séismes de longue période (un peu plus de deux dizaines) et un séisme volcano-tectonique, enregistré dans les stations les plus proches du volcan. Des signes sporadiques de tremblements spasmodiques, et en certaines occasions harmoniques, sont observés.

Il est recommandé de rester à l'écart des drainages près du volcan en cas d'éruption, en raison de la possibilité de génération de lahars primaires. Ainsi qu'en cas de pluie, puisquedes lahars secondaires pourraient être générés par des cendres et des matériaux accumulés dans les parties hautes du volcan.

 

Source : RSN Costa Rica

Whakaari -19.12.2019 - image thermique des émanations de gaz . - GeoNet

Whakaari -19.12.2019 - image thermique des émanations de gaz . - GeoNet

A Whakaari / White Island , des gaz très chauds et de la vapeur  sont évacués par des évents actifs à l'arrière du bassin du cratère. Le tremblement volcanique se poursuit à un faible niveau. De nouvelles éruptions sont peu probables dans les prochains jours. Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2.

Le19 décembre après-midi, un vol d'observation a confirmé l'ouverture des évents de vapeur et de gaz, dont l'un se décharge à plus de 650 ° C. Ces données confirment nos interprétations précédentes selon lesquelles le magma peu profond se trouve sous la zone de ventilation. Aucun magma ou lave n'a été vu.
Les données traitées lors du vol de mesure du gaz d'hier confirment que des niveaux élevés (~ 15 kg / s) de dioxyde de soufre continuent d'être rejetés. Les valeurs sont légèrement inférieures à celles (~ 20 kg / s) mesurées le 12 décembre.
Les observations aériennes d'hier ont clairement montré qu'une partie modérément petite du versant sud-ouest du glissement de terrain de 1914 (à l'intérieur du bord du cratère et en face de l'ancienne zone d'observation) s'est effondrée dans la zone du lac de cratère, y compris la zone des évents actifs, laissant une cicatrice de 12 mètres de hauteur. Cet effondrement s'est produit pendant ou immédiatement après l'éruption, mais la zone est connue comme une zone précédemment instable et continuera d'être surveillée.

Source : GeoNet
 

Nishinoshima - 15.12.2019 - activité au sommet et sur les flancs du cône ; et coulées de lave - photo Japan Coast Guards

Nishinoshima - 15.12.2019 - activité au sommet et sur les flancs du cône ; et coulées de lave - photo Japan Coast Guards

L'activité se poursuit sur Nishinoshima :

- Des anomalies thermiques sont relevées par Mirova , considérées comme élevées ;

- Une interférométrie SAR réalisée par DAICHI-2 entre le 17 novembre et le 15 décembre 2019 permet d'observer mes changements topographiques de la côte nord-ouest de l'île, dus aux dépôts de lave.

 

Sources : GSI Survey Institute Yuki Hatanaka - Japan coast guards - Mirova

Nishinoshima - anomalies thermiques élevées au 20.12.2019 /  03h25 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Nishinoshima - anomalies thermiques élevées au 20.12.2019 / 03h25 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Nishinoshima - interférométrie SAR- DAICHI-2 - à gauche, entre le 17.11.2019 et le 15.12.2019; à droite, entre le 06 et le 20.12.2019 - Analyse GSI d'ALOS-2 raw data de JAXA - un clic pour agrandir Nishinoshima - interférométrie SAR- DAICHI-2 - à gauche, entre le 17.11.2019 et le 15.12.2019; à droite, entre le 06 et le 20.12.2019 - Analyse GSI d'ALOS-2 raw data de JAXA - un clic pour agrandir

Nishinoshima - interférométrie SAR- DAICHI-2 - à gauche, entre le 17.11.2019 et le 15.12.2019; à droite, entre le 06 et le 20.12.2019 - Analyse GSI d'ALOS-2 raw data de JAXA - un clic pour agrandir

En bonus, un modéle 3D infra-rouge du Reventador, en Equateur. Réalisé par l'IGEPN sur base d'images thermiques du 14 novembre 2019, avec la participation de la compagnie aérienneAlas del Socorro, il permettra d'identifier et de quantifier les changements morphologiques du volcan.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog