Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Dans l'arc des Aléoutiennes, l'AVO a enregistré au Shishaldin le 4 décembre après-midi et en soirée des températures de surface élevées, en rapport avec une effusion de lave, confirmée par une augmentation de la sismicité.

Shishaldin - RSAM 04.12.2019 - Doc. AVO

Une coulée de lave sur le flanc du volcan a été observée par un pilote ; aucune cendres n'a été émise.

L'alerte volcanique reste à Watch, avec un code aviation orange

 

Source : AVO

Shishaldin - anomalies thermiques du 04.12.2019 - Doc. Mirova 05.12.2019

Shishaldin - anomalies thermiques du 04.12.2019 - Doc. Mirova 05.12.2019

En Papouasie Nouvelle-Guinée, de petites anomalies thermiques sont signalées par Mirova ce 5 décembre 2019. 

Des images Sentinel – 2 SWIR du 1° décembre laisse observer des panaches de gaz (bleutés) et vapeur vers le sud-ouest et l'île principale.

Pour Manam, les anomalies basses se comptent entre 1 et 9 MW.

Papouasie Nouvelle-Guinée - image Sentinel2 SWIR du 01.12.2019 des émissions des volcans Kadovar (centre) et Mamanm (en bas à droite) - Un clic pour agrandir

Papouasie Nouvelle-Guinée - image Sentinel2 SWIR du 01.12.2019 des émissions des volcans Kadovar (centre) et Mamanm (en bas à droite) - Un clic pour agrandir

Manam - anomalies thermiques au 05.12.2019 /  4h - Doc.Mirova _MODIS_Latest10NTI

Manam - anomalies thermiques au 05.12.2019 / 4h - Doc.Mirova _MODIS_Latest10NTI

Manam - image Sentinel-2 SWIR 01.12.2019 - Un clic pour agrandir

Manam - image Sentinel-2 SWIR 01.12.2019 - Un clic pour agrandir

Pour Kadovar, une anomalie de 5 MW est signalée aujourd'hui.

 

Sources : Mirova et Sentinel-2

Sommet de Kadovar en mi-octobre - photo the field ecologist / Facebook

Sommet de Kadovar en mi-octobre - photo the field ecologist / Facebook

Le Sangay, en Equateur, continue sa phase éruptive actuelle qui a débuté le 7 mai 2019 (un total de 212 jours).

Grâce à la surveillance sismique et acoustique, il est évident que l’activité interne est dominée par des signaux de mouvements de fluide et d’explosions. Une petite déformation du volcan a été constatée au cours du dernier mois, probablement en raison de l’entrée de nouveaux magmas en profondeur.

En surface, une activité semi-continue est maintenue à partir de deux centres éruptifs: le cratère central et l'évent Ñuñurco (sud-est).

Le cratère central présente une activité explosive qui génère de petits nuages ​​de gaz et de cendres. Au cours du dernier mois, les émissions ont atteint 2 km au-dessus du cratère et se dispersent le plus souvent vers le nord-est avec une forte variabilité, provoquant de petites chutes de cendres dans les provinces de Chimborazo, Morona Santiago et Azuay.

D'autre part, l'évent de Ñuñurco présente une activité effusive qui se traduit par une émission presque continue de coulées de lave qui se déposent le long du flanc sud-est du Sangay. En bordure des coulées de lave, de petites chutes de roches (coulées pyroclastiques) atteignent le bassin et le chenal supérieur de la rivière Volcán. Ces dépôts provoquent de petits barrages temporaires dans le Volcán, qui sont remobilisés par les précipitations, formant des coulées de boue et des débris (lahars).

 

Source : IGEPN

Carte multiparamétrique de l'activité du volcan Sangay du mois de mai au 1er décembre 2019.  a: activité sismique (nombre d'événements par jour) détectée à la station PUYO (source: IG-EPN); b: émissions de SO2 (tonnes par jour) détectées par le capteur satellite Sentinel-5P (source: MOUNTS);  c: hauteur des panaches de cendres (m au-dessus du niveau du cratère) détectée par le capteur satellite GOES-16 (source: Washington VAAC);  d: puissance d'émission thermique (mégawatt) détectée par le capteur de satellite MODIS (source: MODVOLC) et volume de lave accumulé estimé (millions de m3, les lignes en pointillés représentent la plage d'erreur).

Carte multiparamétrique de l'activité du volcan Sangay du mois de mai au 1er décembre 2019. a: activité sismique (nombre d'événements par jour) détectée à la station PUYO (source: IG-EPN); b: émissions de SO2 (tonnes par jour) détectées par le capteur satellite Sentinel-5P (source: MOUNTS); c: hauteur des panaches de cendres (m au-dessus du niveau du cratère) détectée par le capteur satellite GOES-16 (source: Washington VAAC); d: puissance d'émission thermique (mégawatt) détectée par le capteur de satellite MODIS (source: MODVOLC) et volume de lave accumulé estimé (millions de m3, les lignes en pointillés représentent la plage d'erreur).

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog