Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Tectonique, #Sismologie
Sakurajima - Sentinel-2 L1C image bands 4,3,2 (nat. colors) on 2019-12-16 - un clic pour agrandir

Sakurajima - Sentinel-2 L1C image bands 4,3,2 (nat. colors) on 2019-12-16 - un clic pour agrandir

Sur Kyushu au Japon, l'Asosan et le Sakurajima continuent leurs émissions, poussées par les vents, respectivement en direction est et nord-est, des zones moins urbanisées.

 

Source : Sentinel-2

Asosan - panache de cendres vers l'est - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 on 2019-12-16 - un clic pour agrandir

Asosan - panache de cendres vers l'est - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 on 2019-12-16 - un clic pour agrandir

L'activité strombolienne se poursuit sur Nishinoshima, dans les îles Ogasawara .

2019.12.16 Nishinoshima - éruption et 2 coulées à la mer - News24

Elle se caractérise par l'émission d'un panache de cendres, de bombes, et alimente deux coulées au départ d'un évent proche du sommet de Scoria Hill, en direction de l'ouest et l'est. Ces dernières atteignent l'océan avec émission de gaz et vapeur au contact.

Les anomalies thermiques restent modérées mais constantes.

 

Sources : Vidéo News 24 & Mirova.

Nishinoshima - anomalies thermiques au 17.12.2019 / 04h30 - Doc.Mirova Modis
Nishinoshima - anomalies thermiques au 17.12.2019 / 04h30 - Doc.Mirova Modis

Nishinoshima - anomalies thermiques au 17.12.2019 / 04h30 - Doc.Mirova Modis

L'essaim sismique débuté le 15 décembre dans la péninsule de Reykjanes en islande continue. L'IMO a comptabilisé plus de 1.200 séismes au 17 décembre, dont certains ressentis dans la région.

Une spécialiste del'IMO, Elisabet Palmadottir, attribue ces séismes au stress tectonique, en l'absence de signes de trémor .

 

Source : IMO

Péninsule de Reykjanes- localisation, nombre et magnitude des séismes - Doc. IMO 17.12.2019 /  07h35
Péninsule de Reykjanes- localisation, nombre et magnitude des séismes - Doc. IMO 17.12.2019 /  07h35

Péninsule de Reykjanes- localisation, nombre et magnitude des séismes - Doc. IMO 17.12.2019 / 07h35

Sur Whakaari / White island, d'après les observations aériennes du samedi et du dimanche (14 et 15 décembre), au moins trois évents ouverts sont visibles dans une zone de 100 mètres carrés. Le premier pulse du gaz transparent à haute température, ce qui indique que le magma est situé non loin sous la surface. Cet évent chaud ouvert est responsable de la lueur encore visible dans les images de la caméra de nuit. Il existe également d'importantes émissions de vapeur et de gaz provenant d'autres évents actifs dans la zone de ventilation principale.

Alors que le volcan était connu pour cracher une grande quantité de gaz SO2 - environ 800 tonnes/ jour, le 12 décembre, les niveaux de SO2 ont atteint 1941 tonnes par jour.

Les niveaux d'un autre gaz volcanique incolore, le sulfure d'hydrogène (H2S), sont également passés de 11 tonnes par jour le 18 novembre, à 14 tonnes le 10 décembre, et à 29 tonnes le 12 décembre.

A ces doses, ces gaz sont mortels !

Une éruption explosive de la zone de l'évent principal peut toujours se produire sans activité annonciatrice, surtout s'il y a un effondrement de matériau instable autour de l'un des évents, ou si les émissions de gaz diminuent permettant aux eaux souterraines d'entrer dans l'évent.

Des éruptions soudaines de vapeur / gaz provenant d'autres évents actifs sont également possibles.

Comme le vent reste au nord aujourd'hui, une odeur de gaz soufré pourrait être observée dans la région de Ōpōtiki à Whakatāne, comme cela s'est produit à de nombreuses reprises au cours de la période éruptive de 1976 à 2000. Ces gaz peuvent causer une légère irritation de la peau ou des yeux.

Sources : GeoNet & NZ Herald

 Whakaari - White Island- après le blast de lundi 9 décembre 2019 - Photo Auckland Rescue Helicopter Service

Whakaari - White Island- après le blast de lundi 9 décembre 2019 - Photo Auckland Rescue Helicopter Service

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog