Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Mt. Michael  -  image Sentinel-2B L1C  custom script du 24.12.2019 - Doc. Annamaria Luongo / Copernicus - un clic pour agrandir

Mt. Michael - image Sentinel-2B L1C custom script du 24.12.2019 - Doc. Annamaria Luongo / Copernicus - un clic pour agrandir

La couverture nuageuse quasi constante pendant une grande partie de l'année du Mt. Michael, dans les îls Sandwich du sud, rend les données satellitaires intermittentes et difficile l'interprétation de la nature continue de l'activité.

Gray et al. (2019) ont conclu récemment, après une étude détaillée des images satellite à ondes courtes et infrarouges, qu'il y avait des preuves continues pour le lac de lave précédemment identifié sur le mont Michael depuis janvier 1989.

Les données d'anomalies thermiques de MIROVA suggèrent des impulsions intermittentes d'énergie thermique en septembre, novembre et décembre 2018 et avril, mai, octobre, novembre et décembre 2019 ; la dernière bonne image date du 24 décembre par Sentinel-2B / Annamaria Luongo / Copernicus.

 

Sources : Copernicus / A.Luongo – Mirova – Global Volcanism Program

Mt.Michael - impulsions d'énergie thermique au cours de 2019 - Doc. Mirova au 28.12.2019 /  03h30

Mt.Michael - impulsions d'énergie thermique au cours de 2019 - Doc. Mirova au 28.12.2019 / 03h30

Fuego - 27.12.2019 - photo Conred

Fuego - 27.12.2019 - photo Conred

L'activité du Fuego, au Guatemala, se maintient dans la norme des derniers jours avec 15-18 explosions par heure, faibles à modérées, qui s'accompagnent de panaches de cendres à 4.200-4.500 mètres asl., et d'avalanches en direction des différents drainages. Des pulsions incandescentes nocturne ssont observées à 100-200 mètres de hauteur et une coulée de lave dans la barranca Seca atteint une longueur de 300 mètres.

Par contre suite à un changement de direction des vents qui soufflent di sud-ouest, les panaches de cendres se dispersent le 27 décembre au matin vers le nord -est et le nord, avec des probabilités de chutes dans les zones d'Acatenango, Ciudad Vieja et Antigua Guatemala.

 

Sources : Insivumeh et Conred

Fuego - 27.12.2019 - photo Conred

Fuego - 27.12.2019 - photo Conred

Au Piton de La Fournaise, les GPS de la zone sommitale et en champ lointain enregistrent une inflation, témoin de la mise en pression d'une source superficielle et d'une source profonde.

Il est trop tôt pour dire qu'une éruption est encore possible en 2019, d'autres paramètres n'étant pas présents pour le moment.

Le volcan reste le seul décideur.

 

Source : OVPF

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation entre le 28,10 et le 28,12,2019. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas) . Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan;inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions. - Doc.OVPF

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation entre le 28,10 et le 28,12,2019. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas) . Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan;inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions. - Doc.OVPF

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog