Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'activité éruptive débutée fin juillet au Shishaldin se poursuit, avec cette semaine une coulée de lave atteignant environ 2.500 mètres sur le flanc nord-ouest.

Une activité explosive de bas niveau a reconstruit le cône sommital, qui s'était effondré une semaine avant, et recouvert de cendres le flanc sud du volcan.

Des températures de surface élevées ont été observée en première partie de semaine, avant de diminuer alors que l'activité des coulées de lave diminuait. La sismicité sur le volcan reste élevée, avec des tremblements continus et de faibles explosions.

Les émissions de cendres se sont limitées au voisinage immédiat du volcan et à des altitudes inférieures à 3.700mètres asl. Pendant ce niveau d'activité accru, des explosions plus puissantes telles que celle qui s'est produite la semaine dernière pourraient se produire avec peu d'avertissement et produire des nuages ​​de cendres plus élevés qui pourraient présenter un danger pour les avions. Le code aviation orange reste en vigueur.

Shishaldin - activité du 19.12.2019 - photo  U.S. Coast Guard Air station Kodiak

Shishaldin - activité du 19.12.2019 - photo U.S. Coast Guard Air station Kodiak

Le 19 décembre, un survol par un avion des U.S. Coast Guards a permis d'observer la coulée de lave et un panache gris de faible hauteur.

 

Source : AVO & U.S. Coast Guard Air station Kodiak / via shérine France

Ischia - Monte Epomeo - photo ischia guided tours

Ischia - Monte Epomeo - photo ischia guided tours

Après les événements sismiques, qui ont affecté la zone Casamicciola de l'île d'Ischia / Baie de Naples, durant l'été 2017, la communauté scientifique a jugé nécessaire de concentrer son attention sur le phénomène naturel qui, en réalité, s'était déjà produit plusieurs fois au cours des siècles passés, avec des conséquences dramatiques, comme lors du tremblement de terre de 1883 qui a fait plus de 2300 victimes.

Des volcanologues de l'Institut National de Géophysique et de Volcanologie (INGV), de l'Université de Roma Tre (UniRoma3) et Université de Genève en Suisse (UNIGE) spécialisé dans les domaines de la surveillance, la modélisation et la compréhension des processus magmatiques ont uni leurs compétences dans l'étude « Magma degassing as a source of long‐term seismicity at volcanoes: the Ischia island (Italy) case / AGU »

Croquis de la carte de l'île volcanique d'Ischia (golfe de Naples, sud de l'Italie) - géologie simplifiée et principales caractéristiques structurelles relatives au bloc résurgent de Monte Epomeo - Doc. Hydrothermal alteration environments and recent dynamics of the Ischia volcanic island (southern Italy): Insights from repeated field, mineralogical and geochemical surveys before and after the 2017 Casamicciola earthquake

Croquis de la carte de l'île volcanique d'Ischia (golfe de Naples, sud de l'Italie) - géologie simplifiée et principales caractéristiques structurelles relatives au bloc résurgent de Monte Epomeo - Doc. Hydrothermal alteration environments and recent dynamics of the Ischia volcanic island (southern Italy): Insights from repeated field, mineralogical and geochemical surveys before and after the 2017 Casamicciola earthquake

Cependant, la compréhension de l'activité sismique à Ischia a toujours été entravée par la nature volcanique de l'île qui, avec des caractéristiques extrêmement diversifiées, complique grandement les facteurs à considérer. Les scientifiques ont réalisé que c'est la nature volcanique de l'île d'Ischia qui est la cause de sa sismicité. Ischia est un volcan complexe qui, dans le passé géologique, a connu un soulèvement phénoménal d'environ 1000 mètres, suivi de dizaines d'éruptions, dont la plus ancienne connue remonte à 1302. Le plus haut sommet de l'île, le mont Epomeo, résulte de l'injection de magma à quelques kilomètres sous la surface. Cependant, les mesures des 23 dernières années ont montré que le mont Epomeo perd lentement et régulièrement son altitude.

Ischia 2019 - schéma explicatif de la cause des séismes - via INGVvulcani

Ischia 2019 - schéma explicatif de la cause des séismes - via INGVvulcani

Ce phénomène est imputable à l'émission de gaz du même magma qui, pendant environ 6000 ans, a produit au moins 45 éruptions, jusqu'à la fin de 1302. Ce dégazage, en fait, diminue la pression dans le système magmatique superficiel, abaissant efficacement l'île. Les résultats de la recherche nous permettent non seulement de comprendre enfin l'origine de la sismicité désastreuse d'Ischia, mais aussi de prévoir, à travers des extrapolations modèles, que la prolongation du dégazage du magma peut se poursuivre pendant au moins plusieurs centaines d'années. En conclusion, l'étude suggère que des mesures immédiates doivent donc être mises en place pour atténuer le risque sismique de cette île touristique, si de nouvelles catastrophes veulent être évitées.

 

Sources :

- INGVvulcani : Svelate le cause dei terremoti dell’Isola d’Ischia

- Geophysical Research Letters : Magma degassing as a source of long‐term seismicity at volcanoes: the Ischia island (Italy) case / https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1029/2019GL085371

- Hydrothermal alteration environments and recent dynamics of the Ischia volcanic island : Insights rom repeated field, mineralogical and geochemical surveys before and after the 2017 Casamicciola earthquake.

Arboletes, Antioquia - volcan de boue - photo mapio.net

Arboletes, Antioquia - volcan de boue - photo mapio.net

Le Service Géologique Colombien signale une activité de haute énergie dans le volcan de boue Arboletes à Antioquia.

Il forme un dôme de 600 mètres de diamètre pour une hauteur de 8-10 mètres, avec deux bouches sommitales, de dimensions respectives de 50-60 m. et 3 m. de diamètre.

Ce19 décembre, la bouche principale a présenté une expulsion de boue et gaz, et pourrait expulser des blocs plus importants et/ou générer des flammes lors de la sortie de méthane dans l'atmosphère.

 

Source : SGC

Arboletes -  une bouche du volcan de boue - photo Servicio Geológico Colombiano

Arboletes - une bouche du volcan de boue - photo Servicio Geológico Colombiano

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog