Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
White island - le panache de l'éruption phréatique du 09.12.2019 - photo Zurraspismo Twitter

White island - le panache de l'éruption phréatique du 09.12.2019 - photo Zurraspismo Twitter

Une éruption de type phréatique s'est produite ce 9 décembre vers 14: 11 heure locale sur White Island au nord de la Nouvelle-Zélande. Cet événement impulsif de courte durée a affecté le fond du cratère. L'activité semble avoir diminué depuis l'éruption.

Les données de surveillance montrent qu'il y a eu une éruption de courte durée qui a généré un panache de cendres à environ 3.600 mètres au-dessus de l'évent. Des cendres ont couvert le plancher du cratère principal, où se trouvaient une cinquantaine de personnes. On déplore le décès d'une personne, et de nombreuses autres brûlées. Le bilan pourrait s'alourdir dans les prochaines heures, des personnes étant portées disparues.

Sept hélicoptères ont rejoint l'île juste après l'éruption pour porter des secours, et évacuer les blessés vers les hôpitaux les plus proches.

La chute des cendres semble se limiter à l'île et nous ne nous attendons pas à ce qu'une plus petite quantité de cendres atteigne le Cap oriental dans les prochaines heures.

L' équipement de surveillance fonctionne toujours et une baisse régulière de l'activité est observée depuis l'éruption. Il subsiste une grande incertitude quant aux changements futurs, mais actuellement, il n'y a aucun signe d'escalade.

Après une élévation temporaire à14h30 locale au niveau d'alerte 4 et code orange, le GeoNet a rabaissé le niveau d'alerte à 3 à 16h25 locale.

Vue aérienne de White island après l'éruption - photo New Zealand Herald via AP / George Novak 09.12.2019

Vue aérienne de White island après l'éruption - photo New Zealand Herald via AP / George Novak 09.12.2019

Le professeur Shane Cronin, volcanologue, Université d'Auckland, commente:

«On peut s'attendre à tout moment à des éruptions soudaines et non annoncées de volcans tels que White Island. Le magma est proche de la surface, et la chaleur et les gaz qui en résultent chauffent les eaux de surface et souterraines pour former des systèmes hydrothermaux vigoureux. Nous savons que les éruptions hydrothermales et dites «phréatiques» peuvent se produire soudainement et avec peu ou pas d’avertissement car elles sont entraînées par l’expansion de l’eau surchauffée en vapeur.

Les dangers attendus de tels événements sont l’éjection violente de blocs chauds et de cendres, et la formation de courants« semblables à des ouragans de cendres humides et de particules grossières qui rayonnent de la bouche d’explosion. Ceux-ci peuvent être mortels en termes de traumatismes d'impact, de brûlures et de problèmes respiratoires. Les éruptions sont de courte durée, mais une fois qu'elles se produisent, il y a de fortes chances que d'autres se produisent, généralement plus petites, à mesure que le système se rééquilibre. »

Mise à jour : 

Le NZ Herald dans son édition de 19h02 ce 9 décembre fait mention de cinq personnes décédées et la police s'attend à ce que le nombre de morts augmente. Vingt-trois personnes ont été transportées depuis l'île, toutes avec un certain degré de brûlures. Un certain nombre d'entre eux ont été emmenés dans les hôpitaux de Whakatane et Middlemore.

Il reste un certain nombre de personnes sur l'île qui sont portées disparues. Les Néo-Zélandais et des touristes d'outre-mer, dont certains du bateau de croisière Ovation of the Seas qui visitait Tauranga. seraient impliqués. Le bateau de croisière ne quittera pas le port avant le retour des passagers disparus.

Un hélicoptère endommagé et recouvert de cendres près du cratère a également pu être vu près du bord de l'île.

Le sous-commissaire du commandant de l'opération nationale a déclaré qu'il n'était pas sûr d'aller chercher ceux qui n'avaient pas encore été retrouvés. "À ce stade, il est trop dangereux pour la police et les secours de se rendre sur l'île ... l'île est actuellement recouverte de cendres et de matériaux volcaniques. "

Sources : GeoNet – Radio NZ – Police nationale - les observateurs sur place, dont Michael Schade et  Zurraspismo – médias locaux dont NZ Herald 

White island 09.12.2019 / 14h20-14h40 NZDT  - images  White island west rim - Inst. og geological and nuclear sciences Ltd  - un clic pour agrandir
White island 09.12.2019 / 14h20-14h40 NZDT  - images  White island west rim - Inst. og geological and nuclear sciences Ltd  - un clic pour agrandir

White island 09.12.2019 / 14h20-14h40 NZDT - images White island west rim - Inst. og geological and nuclear sciences Ltd - un clic pour agrandir

 White island 09.12.2019  - un hélico endommagé et recouvert de cendres dana le cratère du volcan  - photo M.Shade

White island 09.12.2019 - un hélico endommagé et recouvert de cendres dana le cratère du volcan - photo M.Shade

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog