Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie, #Eruptions historiques
Le site éruptif de Whakaari / White Island lors du vol de surveillance du 14.12.2019 - photo GeoNet / Police NZ - un clic pour agrandir

Le site éruptif de Whakaari / White Island lors du vol de surveillance du 14.12.2019 - photo GeoNet / Police NZ - un clic pour agrandir

Un volcanologue expérimenté a pu observer la zone de l'évent actif de Whakaari / White island pendant l'opération de récupération de la police de la Nouvelle-Zélande.

La photo ci-dessus a été prise par ce volcanologue lors de ce vol de surveillance, à une distance de sécurité. On peut voir au moins un évent actif avec un fort dégazage (entouré), les températures du gaz sont élevées (au moins 200 ° C), et la teinte bleue indique que les panaches sont dominés par le dioxyde de soufre , qui provient directement du magma peu profond. Cela suggère un système volcanique à évent ouvert avec du magma pas trop loin sous la surface, peut-être seulement quelques dizaines de mètres sous celle-ci.

L'autre caractéristique qui ressort très clairement est l'ancien bassin du lac de cratère, une dépression formée par des éruptions entre 1978 et 1990. Avant l'éruption de lundi, ce bassin était partiellement rempli par un lac chaud et acide qui était à environ 16 mètres en dessous du point de débordement. Maintenant, une grande partie du bassin est remplie de débris avec de nombreux étangs isolés. Une grande partie de l'eau accumulée provient de pluies récentes qui ont réagi avec les dépôts d'éruption.

 Whakaari / White Island - RSAM au 15.12.2019 - Doc. GeoNet - un clic pour agrandir
 Whakaari / White Island - RSAM au 15.12.2019 - Doc. GeoNet - un clic pour agrandir

Whakaari / White Island - RSAM au 15.12.2019 - Doc. GeoNet - un clic pour agrandir

Depuis le 13 décembre au soir, une incandescence faible est observable par les caméras spéciales pour détecter les faibles lueurs nocturnes, qui témoigne de la température élevée des gaz.

Ce 15 décembre, un panache blanc de gaz et vapeur surmonte le volcan ; en s'éloignant vers l'est de la baie de Plenty et en refroidissant, il devient plus gris-brun , les particules de gaz étant mises en évidence âr la lumière solaire.

Les graphiques de Sismicité et le RSAM montrent une réelle baisse de l'activité. (Notions explicatives en anglais sur le RSAM et le SSAM sur :  https://www.geonet.org.nz/about/volcano/rsamssam ).

Le niveau d'alerte reste à 2.

 Whakaari / White Island  - Le volcan et son panache de gaz et vapeur le 15.12.2019 - photo GeoNet

Whakaari / White Island - Le volcan et son panache de gaz et vapeur le 15.12.2019 - photo GeoNet

Concernant le bilan de l'éruption phréatique, il a été revu à la hausse malheureusement : 18 morts, et 20 des hospitalisés en état critique.

Il faut bien se rendre compte qu'en pénétrant dans White island, on est non seulement sur un volcan potentiellement dangereux, mais de plus dans son cratère !

Il n'a jamais aussi bien porté son nom Maori : " Te Puia o Whakaari – Le volcan dramatique" .

 

Source : GeoNet – réponses aux questions par Brad Scott / 15.12.2019 / 19h locale.

Etat de White Island, séismes dans la péninsule de Reykjanes et retour sur l'éruption du Redoubt de 1989.
Etat de White Island, séismes dans la péninsule de Reykjanes et retour sur l'éruption du Redoubt de 1989.
Etat de White Island, séismes dans la péninsule de Reykjanes et retour sur l'éruption du Redoubt de 1989.

Un essaim sismique est en cours à Fagradalsfjall dans le péninsule de Reykjanes. Il a débuté ce 15 décembre avec un séisme de M3,5, et deux séismes de M3,6 à 19h57.

Plus de 900 séismes ont été détectés dans cet essaim, dont une dizaine de magnitude autour de M3, ressenti à Grindavik, Keflavik, Reykjavik et Akranes.

En juillet 2017, un essaim sismique similaire a eu lieu dans la même zone.

Les Séismes sont communs dans cette région parcourue de nombreuses failles.

 

Le mont Fagradalsfjall, la partie la plus occidentale de la crête montagneuse de la péninsule de Reykjanes, est en réalité un petit plateau. Certaines crêtes de hyaloclastite font saillie, en particulier dans la partie ouest. Son altitude la plus élevée est de 385 m. au dessus du niveau de la mer.

 

Source : IMO

Péninsule de Reykjanes - systèmes volcaniques et failles

Péninsule de Reykjanes - systèmes volcaniques et failles

Mt.Fagradalsfjall  - photo The Dabbler

Mt.Fagradalsfjall - photo The Dabbler

Petit retour sur l'éruption du volcan Redoubt, situé dans le Cook Inlet en Alaska en décembre 1989.

 Redoubt - 16.12.2019 / 12h -photo Andy Hutchinson - AVO

Redoubt - 16.12.2019 / 12h -photo Andy Hutchinson - AVO

 La Une de l'Anchorage Daily Mail du 16.12.1989  - Doc AVO - un clic pour agrandir

La Une de l'Anchorage Daily Mail du 16.12.1989 - Doc AVO - un clic pour agrandir

En plus d'avoir perturbé les installation de production et de stockage de pétrole pendant près d'un an, elle a fait des ravages dans le trafic aérien intérieur et international : le 15 décembre 1989, un Boeing 747 en route d'Amsterdam, qui a volé dans le nuage de cendres plusieurs heures après l'éruption, a subi une panne de moteur complète et évité de justesse une tragédie lorsque l'équipage a réussi à redémarrer les moteurs et permit un atterrissage en toute sécurité à Anchorage. Deux autres avions ont été endommagés par les cendres le même jour, sans panne de moteur toutefois.

 Redoubt - éruption en cours le 18.12.1989 / 12h -photo  W.M.White / AVO

Redoubt - éruption en cours le 18.12.1989 / 12h -photo W.M.White / AVO

Suite à ces incidents, l'éruption du Redoubt a marqué le début d'une surveillance systématique par l'Observatoire volcanologique de l'alaska des 54 volcans historiquement actifs de l'alaska et des Aléoutiennes, et une prise de conscience des dangers des émissions de cendres volcaniques.

 

Sources :

- AVO / Redoubt 1989/12 - link

- Global Volcanism Program, 1989. Report on Redoubt (United States). In: McClelland, L. (ed.), Scientific Event Alert Network Bulletin, 14:12. Smithsonian Institution - link 

 

Les cendres du Redoubt et l'incident avec le boeing 747 , racontés par Game McGimsey / AVO - FrontiersScientists

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog