Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Fuego / Guatemala - photo Conred  17.020.2020

Fuego / Guatemala - photo Conred 17.020.2020

Au Guatemala, l'activité du Fuego s'est maintenue le 17 février avec des explosions toutes les 10 minutes entre faibles et modérés, de faibles retombées, une coulée de lave, et de faibles avalanches dans la barranca Ceniza Source: William Chigna, Unité de prévention des volcans -UPV-.

 

Le volcan Santiaguito a présenté un dégazage à 100 mètres au-dessus du cratère qui s'est dispersé à l'ouest par le vent. L'activité volcanique reste dans la moyenne des paramètres .

 

Source: Conred et William Chigna, Unité de prévention des volcans.

Santiaguito - photo Conred 17.02.2020

Santiaguito - photo Conred 17.02.2020

Au cours de la semaine du 10 au 16 février 2020, l'activité éruptive du volcan Sabancaya est restée à des niveaux modérés, avec l'enregistrement en continu d'explosions modérées et l'émission conséquente de cendres et de gaz. Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif de son activité n'est prévu.

Sabancaya - résumé d'activité pour la période du 10 au 16.02.2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - résumé d'activité pour la période du 10 au 16.02.2020 - Doc. I.G.Peru

Pendant cette période, l'IGP a enregistré et analysé la survenue d'environ 619 séismes d'origine volcanique, associés à la circulation de fluides (magma, gaz, etc.) qui se produisent à l'intérieur du volcan.

Durant cette période, ils ont enregistré, en moyenne, 10 explosions quotidiennes d'intensité moyenne à faible, et la présence de colonnes de gaz et de cendres jusqu'à 3,8 km au-dessus du sommet du volcan, dispersées dans les secteurs sud-ouest, sud et sud-est de Sabancaya.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l'aide de données GNSS, ne fait pas état d'anomalies significatives.

La surveillance par satellite a permis d'identifier la présence de 2 anomalies thermiques dont les valeurs varient entre 1 MW et 11MW, associés à la présence d'un dôme de lave d'environ 280m de diamètre dans le cratère du volcan.Il convient de noter que le nombre d'anomalies a été réduit en raison de la forte nébulosité dans la région.

Le niveau d'alerte volcanique reste à orange, assorti d'une no-go zone d'un rayon de moins de 12 km du cratère.

 

Source : I.G.Peru

Ubinas - résumé d'activité pour la période du 10 au 16.02.2020 - Doc. I.G.Peru

Ubinas - résumé d'activité pour la période du 10 au 16.02.2020 - Doc. I.G.Peru

L'activité éruptive du volcan Ubinas reste faible.

À ce jour, l'enregistrement de séismes qui seraient associés à la montée du magma à la surface est rare. De même, il y a des émissions sporadiques et sporadiques de gaz bleutés (d'origine magmatique) et de vapeur d'eau.

Selon ce scénario, la possibilité d'explosions volcaniques et / ou d'émissions de cendres est faible. Pendant la période du 10 au 16 février 2020, l'IGP a enregistré et ont analysé un total de 124 événements sismiques associés au comportement dynamique du volcan Ubinas, avec la prédominance de séismes de type Volcano-Tectonic (VT), liés à la fracturation des roches à l'intérieur du volcan. En moyenne, 12 tremblements de terre ont été enregistrés par jour avec des magnitudes inférieures à M2,3. L'activité sismique qui serait liée à la montée du magma (type hybride) avait diminué en nombre d'événements quotidiens et en énergie.

La surveillance visuelle, bien que limitée par la couverture nuageuse à cette période de l'année, enregistre de légères émissions de gaz volcaniques et de vapeur d'eau atteignant une hauteur maximale de 300 m.

La surveillance de la déformation de la structure volcanique, à l'aide de données GNSS , n'enregistre pas d'anomalies. La surveillance par satellite MIROVA n'a pas enregistré d'anomalies anormales.

Il est recommandé de diminuer le niveau d'alerte volcanique de couleur orange à couleur jaune, associé à une no-go zone de 6 km de rayon du cratère du volcan.

 

Les précipitations qui se produisent sur les volcans Ubinas et Sabancaya peuvent conduire à la descente des lahars, qui endommageraient les voies de communication et les champs de culture.

 

Source : I.G.Peru

Irazu - variations de niveau du lac de cratère sur un an ( 15.02.2019 - 15.02.2020) -  Doc. Parque Nacional Volcan Irazu- SINAC

Irazu - variations de niveau du lac de cratère sur un an ( 15.02.2019 - 15.02.2020) - Doc. Parque Nacional Volcan Irazu- SINAC

Au Costa Rica, les fluctuations de niveau du lac dans le cratère principal de l'Irazu montrent cette année un maximum.

Différentes causes sont évoquées : l'entrée dans la période sèche, le manque de pluies, et les infiltrations possibles dans les parois, le tout sans indication de réactivation volcanique.

 

Source : Parque Nacional Irazu

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog