Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Nevado del Ruiz - émissions de cendres des derniers jours - Doc. SGC

Nevado del Ruiz - émissions de cendres des derniers jours - Doc. SGC

Le Servicio Géologico Colombiano informe les autorités et la communauté que ces derniers jours, le volcan enneigé Nevado del Ruiz (VNR) a présenté de petites émissions de cendres associées à des signaux sismiques de faible niveau énergétique.

Une anomalie thermique c de 10 MW a été observée par Mirova le 10.03.2020 / 03h35.

Le 10 mars, trois émissions de gaz et de cendres ont été enregistrées aujourd'hui à 07:42 h 10:29 et 10:55 (heure locale), avec des hauteurs de colonne mesurées au sommet du volcan de 696, 346 et 552 m respectivement, avec une dispersion influencée par la direction et la vitesse du vent, qui a varié du sud-ouest vers le sud-est du volcan.

La chute de cendres très fine est possible à proximité du volcan et dans les populations situées dans la direction du régime du vent.

Les différents paramètres de surveillance montrent que le système volcanique est toujours instable, ce qui peut donner l'occurrence de nouvelles émissions de cendres.

Le niveau d'activité continue en jaune ou (III) : Changements du comportement de l'activité volcanique.

 

Source : SGC

Nevado del Ruiz - anomalies thermiques au 10.03.2020 / 18h50 -  a noter sur le graphique du bas, le plus grand nombre d'anomalies thermiques repérées depuis décembre 2019 - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Nevado del Ruiz - anomalies thermiques au 10.03.2020 / 18h50 - a noter sur le graphique du bas, le plus grand nombre d'anomalies thermiques repérées depuis décembre 2019 - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Le Phivolcs a rehaussé le niveau d'alerte du Kanlaon de normal à anormal / 1, suite à une augmentation de la sismicité et une inflation de la zone sommitale.

Depuis le 9 mars 2020, 80 séismes volcaniques, dont 77 séismes de basse fréquence (associés aux fluides magmatiques) ; depuis fin janvier 2020, les paramètres indiquent une inflation prononcée des pentes supérieures du volcan.

Cette situation d'instabilité peut déboucher sur une éruption de type phréatique ou une intrusion magmatique.

Le niveau 1 est associé à l'interdiction d'entrée dans un rayon de 4 km, et au conseil pour l'aviation d'éviter les vols près du sommet.

 

Source : Phivolcs

Kanlaon - le cratère Lugud, historiquement actif - photo 03.2010 / Billy Lopue, used under Creative Common BY-NC-ND 2.0

Kanlaon - le cratère Lugud, historiquement actif - photo 03.2010 / Billy Lopue, used under Creative Common BY-NC-ND 2.0

Au cours de la période du 2 au 8 mars (mis en ligne le 10 mars), l'INGV renseigne une activité au niveau des cratères supérieurs de l'Etna  principalement caractérisée

- par des explosions stromboliennes et une effusion au niveau de la Voragine (VOR),

- et du dégazage avec activité d'émissions discontinues de cendres stromboliennes et intermittentes du nouveau cratère sud-est (NSEC) et le nord-est du cratère (NEC).

Au niveau sismicité, on relève une faible activité de fracturation sismique et un état stationnaire des paramètres de trémor volcanique. L'activité infrasonique reste modérée. Pas de déformation significative. Le flux de SO2 est à un niveau moyen. Le flux de CO2 des sols se situe à des niveaux moyens-bas.

 

Source : INGV OE

Etna  - activité du 03.03.2020 en soirée - photo Boris Behncke

Etna - activité du 03.03.2020 en soirée - photo Boris Behncke

Etna - Carte de la zone du cratère sommital (DEM 2014, Laboratoire d'aérogéophysique - Section Rome 2, mod.). Lignes noires échancrées = bord des cratères supérieurs: BN = Bocca Nuova, à l'intérieur duquel on observe BN-1 et BN-2; VOR = gouffre; NEC = Northeast Crater; SEC = Cratère Sud-Est; NSEC = Nouveau Cratère sud-est. Points jaunes = bouches dégazantes. Points rouges = bouches à activité éruptive. ligne rouge = pièces moulées actives. Lignes jaunes = coulée en refroidissement. Cercle gris = cône de cendre. - Doc. INGV OE

Etna - Carte de la zone du cratère sommital (DEM 2014, Laboratoire d'aérogéophysique - Section Rome 2, mod.). Lignes noires échancrées = bord des cratères supérieurs: BN = Bocca Nuova, à l'intérieur duquel on observe BN-1 et BN-2; VOR = gouffre; NEC = Northeast Crater; SEC = Cratère Sud-Est; NSEC = Nouveau Cratère sud-est. Points jaunes = bouches dégazantes. Points rouges = bouches à activité éruptive. ligne rouge = pièces moulées actives. Lignes jaunes = coulée en refroidissement. Cercle gris = cône de cendre. - Doc. INGV OE

Whakaari / White Island reste dans un état d'agitation élevé.

Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2; Le code couleur de l'aviation reste jaune.

Les observations aériennes confirme la baisse globale de la production de CO2 et de SO2 depuis l'éruption du 9 décembre 2019, bien que les dernières données montrent des quantités de gaz légèrement élevées par rapport aux mesures récentes.

Un levé infrarouge thermique par hélicoptère a enregistré une température de 746 ° C. Cela a été mesuré sur l'un des lobes de lave et est la température la plus chaude mesurée à ce jour. Malgré ces températures élevées de fumerolles, un petit étang d'eau est présent dans le cratère primaire formé le 9 décembre 2019. Des jets à petite échelle de cette eau d'étang continuent de se produire, comme l'activité observée en septembre-décembre 2019.

 

Des températures élevées et de grandes quantités de gaz sont compatibles avec la présence continue de magma peu profond sous la zone d'évent principale et se situent dans la plage attendue des fluctuations pour les processus post-éruptifs.La zone d'évent active reste un environnement en évolution rapide et une éruption pourrait se produire avec des signes précurseurs limités.

 Les déclencheurs plausibles d'une éruption comprennent l'effondrement de matériaux instables autour des évents, la libération soudaine de gaz du magma et l'entrée rapide d'eau sur le corps magmatique peu profond.

Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2. Le code couleur de l'aviation reste jaune.

 

Source : GeoNet

Whakaari White Island - photo NZ Geo 02.2020

Whakaari White Island - photo NZ Geo 02.2020

White island - panache de gaz du 10.03.2020 /  9h30  NZDT - webcam White island crater floor / GeoNet

White island - panache de gaz du 10.03.2020 / 9h30 NZDT - webcam White island crater floor / GeoNet

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog