Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Sheveluch – activité fumerollienne au dôme Molodoy le 24.01.3030 – photo Y.Demyanchuk / KVERT

Sheveluch – activité fumerollienne au dôme Molodoy le 24.01.3030 – photo Y.Demyanchuk / KVERT

L'éruption explosive-extrusive du Sheveluch continue dans la Péninsule du Kamchatka.

Ce 25 mars 2020, le KVERT rapporte une explosion de cendres avec un panache à 3.300-3.500 mètres asl., s'étendant sur 45 km vers le nord.

Le dôme du Sheveluch culmine à 2.500 mètres, pour une hauteur max du volcan à 3.283 mètres.

Mirova signale une anomalie thermique de VRP 20 MW le 25.03.2020 / 00h05.

Le code aviation reste orange, d'autres explosions de cendres pouvant se produire à tout moment.

 

Sources : KVERT, VAAC Tokyo et Mirova

Sheveluch - volcanic ash advisory au 25.03.2020 /  06h00Z  - Doc. VAAC Tokyo

Sheveluch - volcanic ash advisory au 25.03.2020 / 06h00Z - Doc. VAAC Tokyo

L'Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l'activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, avec l'enregistrement continu d'explosions modérées et l'émission conséquente de cendres et de gaz.

Dix-neuf explosions quotidiennes d'intensité moyenne à faible ont été enregistrées, accompagnées de panaches de gaz et de cendres jusqu'à 3.000 mètres au-dessus du sommet du volcan, dispersés vers les secteurs sud-ouest et sud de Sabancaya.

Au niveau sismique, 738 séismes d'origine volcanique associés à la circulation des fluides internes ont été comptabilisés.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique enregistre des anomalies importantes.

La surveillance par satellite a permis la présence d'une anomalie thermique d'une valeur de 1 MW, associée à la présence d'un corps de lave à la surface du cratère.

Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n'est attendu concernant son activité.

L'alerte volcanique reste à orange, assortie d'une interdiction d'approche dans un rayon de 12 km autour du cratère.

 

Source : I.G.Peru

 Sabancaya - Résumé de l'activité entre le 16 et le 22 mars 2020 - Doc. IGPeru

Sabancaya - Résumé de l'activité entre le 16 et le 22 mars 2020 - Doc. IGPeru

L'analyse des images enregistrées par les caméras situées aux 400, 190 et Punta dei Corvi a permis de caractériser l'activité éruptive de Stromboli.

Au cours de la période du 16 au 22 mars 2020, l'activité explosive a été principalement produite par au moins 3 (trois) évents éruptifs localisés dans la zone du cratère Nord et au moins 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Toutes les bouches sont placées à l'intérieur de la dépression qui occupe la terrasse cratérique.

 Stromboli - activité du 23.03.2020 / 17h23 - webcam SQV  INGV

Stromboli - activité du 23.03.2020 / 17h23 - webcam SQV INGV

Dans la zone nord, les explosions étaient principalement d'intensité faible à faible (moins de 80 m de haut) à haut (plus de 150 m de haut) de matériaux grossiers (lapilli et bombes) ; les abondantes retombées ont recouvert les pentes externes de la zone surplombant la Sciara del fuoco et les blocs sont roulés jusqu'à ce qu'ils atteignent la ligne de côte.

L'INGV précise que le 19 mars à partir de 14h50 UTC et jusqu'à 16h30 UTC, une intense activité de spattering a animé l'une des bouche nord surplombant la Sciara del fuoco , et a donné naissance à une modeste coulée rhéomorphe dans la partie supérieure de la Sciara sur quelques centaines de mètres. la

la fréquence moyenne des explosions dans la zone Nord a été variable, entre 7 et 9 événements / h.

 

L'activité explosive de la zone Centre-Sud a provoqué des explosions de matériaux principalement fins (cendres) mélangés avec des gros grains d'intensité moyenne à élevée (150-250 m de hauteur). La fréquence des explosions en provenance de la zone CS a été variable, entre 5 et 16 événements / h.

 

Pas de variation significative au niveau sismologie et déformation. Le flux de dioxyde de soufre est resté à un niveau moyen.

 

Source : INGV – bulletin hebdomadaire 16 au 22 mars 2020 / émis le 24 mars. - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog