Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Yasur  - émission de cendres le 18.03.2020 / 13h15 locale - Doc.VGO

Yasur - émission de cendres le 18.03.2020 / 13h15 locale - Doc.VGO

L ' augmentation de l'activité du volcan Yasur, au Vanuatu, à l'état d'agitation majeur se poursuit avec les cendres volcaniques et / ou de gaz. Certaines explosions restent intenses et des projectiles / bombes volcaniques peuvent retomber dans/ et autour du cratère sommital.

Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2 / état d'agitation majeur. La zone de danger est aujourd'hui de 600 mètres autour du cône volcanique.

Le niveau de risque pour les visiteurs ayant accès à des zones à l'intérieur de la zone A (zones autour du cratère jusqu'au stationnement) reste augmenté. Les zones et villages situés dans la partie sud de Tanna peuvent continuer à s'attendre à des chutes de cendres et des gaz volcaniques suite à la direction du vent (actuellement direction du sud-est).

 

Source : Vanuatu Geohazards Observatory

 Yasur  YASH_drumplot - 17.03.2020 - Doc. VGO

Yasur YASH_drumplot - 17.03.2020 - Doc. VGO

Yasur - Safety map au 13.03.2020 - Doc. VGO

Yasur - Safety map au 13.03.2020 - Doc. VGO

Dans la période du 9 au 15.03, l'activité explosive du Stromboli a été principalement produite par au moins 3 évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par au moins 3 évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Toutes les bouches sont placées à l'intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.

 

Dans la zone Nord, les explosions étaient principalement d'intensité variable, de faible (moins de 80 m de haut) à haute (supérieure à 150 m de haut) de matériaux grossiers (lapilli et bombes). en

de nombreuses explosions, les abondants produits de retombées ont couvert les pentes extérieures de la zone surplombant la Sciara del fuoco et les blocs ont roulés jusqu'à la côte. La fréquence moyenne des explosions dans la zone N était variable entre 8 et 11 événements / h.

L'activité explosive de la zone Centre-Sud a produit des explosions de matières principalement fines (cendres) parfois mélangées à des grossiers d'intensité moyenne (moins de 150 m de haut) parfois élevées (les produits dépassaient 250 m de hauteur). La fréquence des explosions de la zone CS était variable entre 6 et 14 événements / h.

Au niveau sismologie et déformation, les paramètres ne montrent pas de variations significatives.

Le flux de dioxyde de soufre reste à un niveau moyen.

Le suivi des anomalies thermiques a été opéré par le par satellite Sentinel-2 et l'estimation de la puissance de rayonnement et calculé à partir des données MODIS et Sentinel-3 SLSTR ; la valeur de la puissance radiante obtenue à partir de la dernière image MODIS est d'environ 220 MW.

 

Source : INGV OE, Mirova et Sentinel / Copernicus

 Stromboli -  Sentinel-2 L1C image on 2020-03-13 bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Stromboli - Sentinel-2 L1C image on 2020-03-13 bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Stromboli – flux radiatif calculé d'après les données MODIS (triangles rouges) et Sentinel-3 SLSTR ( cercles bleus) de 3 juillet 2019 à ce jour- Doc. INGV OE

Stromboli – flux radiatif calculé d'après les données MODIS (triangles rouges) et Sentinel-3 SLSTR ( cercles bleus) de 3 juillet 2019 à ce jour- Doc. INGV OE

L'inspection de l'activité sommitale de l'Etna pour la période du 9 au 15 mars a permis d'observer une abondante activité de dégazage des cratères supérieurs :

le cratère nord-est (NEC), a produit des émissions de cendres douces qui se sont immédiatement dispersées dans l'atmosphère, le 13 mars,

et le New Cratère sud-est (NSEC) a été également caractérisé par des émissions de cendres sporadiques accompagnées de rugissements audibles même à grande distance.

Activité du Yasur, du Stromboli et de l'Etna.

Dans la zone intra-cratère de la Voragine, une éruption vive de type strombolien s'est poursuivie.

Cette activité a été produite par deux cônes de cendres séparés .

Dans le cône principal, actif depuis le 12 septembre 2019, l'activité explosive a été générée par une seule bouche située dans son cratère sommital et caractérisée par des événements sporadiques de forte intensité avec des bombes et des lambeaux de lave expulsés entre des intervalles de plusieurs minutes de repos.

Le second cône de scories, plus petit, est situé à l'ESE que le précédent . Son activité éruptive a été observée sur les images de la caméra de M. Cagliato depuis la soirée du 9 mars, tandis que sa formation est probablement à remonter à quelques jours avant l'inspection, selon ce que rapportent les guides volcanologiques. Le cône était caractérisé par une activité explosive animée avec des lancements fréquents de bombes et de lambeaux de lave de dimensions. A la base de ce nouveau cône une petite coulée de lave était visible, plus alimentée, dont le front s'arrêtait à la base du cône principal.

Au cours de l'inspection, un troisième cône de scorie a été observé qui n'a montré aucun signe d'activité explosive; il est situé au NE du cône principal et au NO du nouveau cône très actif. Ce cône est probablement le produit de l'activité strombolienne observée le 29 février dernier (voir rapport du 03/03/2020) à la base NE du cône principal et s'est poursuivie jusqu'à il y a quelques jours comme le montrent les images photographiques de M. Cagliato .

Au niveau sismologie, une modeste activité sismique de fracturation est signalée, et l'amplitude du trémor volcanique est considérée à un niveau élevé.

Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l'Etna n'ont pas montré de changement significatif.

Le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas.

 

Source : INGV OE & Mirova

Etna - anomalies thermiques au 17.03.2020 / 01h25 - Doc. Mirova

Etna - anomalies thermiques au 17.03.2020 / 01h25 - Doc. Mirova

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog