Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Nouvelle brève
Yellowstone National Park - Lower geyser basin - Mushroom pool -  Original photo  National Park Service

Yellowstone National Park - Lower geyser basin - Mushroom pool - Original photo National Park Service

C'est la microfaune - les bactéries thermophiles qui vivent dans les sources chaudes - qui fournit certaines des armes les plus importantes dans notre lutte contre les maladies mortelles et les virus .

 

Pour comprendre il faut remonter à l'année 1966, durant laquelle Thomas Brock et son équipe de l'université de l'Indiana étudient les micro-organismes des sources chaudes du Yellowstone.

Des échantillons du tapis microbien prélevé à Muschroom spring / Lower geyser basin, on a isolé la bactérie Thermus aquaticus souche YT-1 ; cette bactérie a été étudiée dans les années 70 et 80 dans le cadre de la PCR – Polymerase Chain Reaction, et de l'enzyme thermo-stable taq DNA polymerase du Thermus aquaticus.

Bacterie Thermus Aquaticus , extraite de Mushroom pool  Lower Geyser basin - Thomas Brock

Bacterie Thermus Aquaticus , extraite de Mushroom pool Lower Geyser basin - Thomas Brock

Pour mieux connaître les coronavirus, et lutter contre eux, on part d'un prélèvement sur une personne soupçonnée d'être infectée, puis on extrait l'ARN viral de l'échantillon. Il est converti en ADN, puis répliqué avec une machine de PCR : l'enzyme taq polymérase va permettre d'augmenter la quantité d'ADN à analyser lors de cycles successifs de chauffage et de refroidissement.

 

Sans PCR, la course au dénombrement des personnes infectées et au développement d'un vaccin serait considérablement entravée.

 

" Grâce à la PCR, des innovations étonnantes, notamment le séquençage du génome humain, des tests génétiques et la caractérisation de communautés microbiennes entières à travers le monde, ont vu le jour, certaines de ces recherches ayant même été couronnée par un prix Nobel !

Maintenant, alors que nos professionnels de la santé se démènent pour déterminer les taux d'infection et de transmission et comment combattre le nouveau COVID-19 (et toutes les futures maladies infectieuses), nous pouvons regarder en arrière la recherche décrivant les microbes dans les sources chaudes de Yellowstone pour voir comment la recherche scientifique exploratoire fondamentale est un avantage incroyable pour l'humanité."

 

Sources :

- USGS Caldera chronicles - How a thermophilic bacterium from a Yellowstone hot spring is helping the fight against the COVID-19 pandemic.

- Isolation of Thermus Strains from Hot Composts (60 to 80°C) - par Trello Beffa, Michel Blanc, Pierre-François Lyon, Gudrun Vogt, Marcelleo Marchiani, Johanna Lott Fischer, et Michel Aragno - Laboratoire de Microbiologie, Université de Neuchâtel, CH-2007 Neuchâtel, Switzerland

- Biotechnological Applications of Thermus - par Peter L. Bergquist et Hugh W. Morgan

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog