Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie
Piton de La Fournaise - 04.04.2020 / 9h47  - caméra panoramique HD  / OVPF / IRT

Piton de La Fournaise - 04.04.2020 / 9h47 - caméra panoramique HD / OVPF / IRT

Au Piton de La Fournaise, l’éruption qui a débuté le 02.04.2020 sur le flanc est du Piton de la Fournaise, aux alentours de 12h20 heure locale, se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité de l’éruption) est relativement stable sur les dernières 12 heures.

Le 3 avril, à 06h25, le front de coulée a pu être estimé à environ 1.000 m d’altitude dans le haut des Grandes Pentes, et à 3,8 km de la route nationale, d’après les retours visuels de la webcam de l’OVPF/IPGP située à Piton Cascades.

L’éruption s’est stabilisée sur la partie centrale de la fissure éruptive. Le nombre de fontaines se réduit donc petit à petit et bientôt l’éruption ne sera plus active que sur une ou deux bouches, En attendant, les lambeaux de lave projetés retombent et construisent un spatter-rempart qui a déjà bien grandit.

Le 3 avril à 22h15, l'anomalie thermique relevée par Mirova est de VRP 2607 MW (sans doute sous l'effet d'une éclaircie)

A noter que lors de l’intrusion latérale de magma vers le site éruptif le 02 avril, entre 08h50 et 12h20, et suite à la crise sismique (08h15-08h51), les déformations et la sismicité ont été extrêmement faibles. La propagation latérale s’est faite ainsi de manière assez "passive" dans un milieu déjà ouvert et extrêmement fragilisé par les éruptions de 2019 et l’éruption du 10-16 février 2020 qui ont eu lieu dans ce secteur.

Piton de La Fournaise - Spatter-rempart en construction - photo rb / ImazPress  Réunion 03.04.2020

Piton de La Fournaise - Spatter-rempart en construction - photo rb / ImazPress Réunion 03.04.2020

Piton de La Fournaise - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) depuis le 02/04/2020 00h heure TU (04h heure locale) sur la station sismologique DSO située au sommet du volcan. (© OVPF/IPGP).

Piton de La Fournaise - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) depuis le 02/04/2020 00h heure TU (04h heure locale) sur la station sismologique DSO située au sommet du volcan. (© OVPF/IPGP).

Les flux de CO2 dans le sol en champ lointain (secteurs Plaine des Cafres / Plaine des Palmistes) ont chuté entre le 28/3 et le 01/4 avant de ré-augmenter. Ceci pourrait correspondre à une expulsion de magma superficiel (réservoir superficiel) par une remontée de magma plus profond.

Les flux de SO2 dans l’air ont baissé depuis la journée de hier. Cette baisse est en accord avec les retours visuels du site éruptif qui montrent une activité plus faible ce jour.

Les débits de surface estimés, à partir des données satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC - université d'Auvergne) sont fortement perturbés par la couverture nuageuse autour du Piton de la Fournaise. Les estimations effectuées depuis le début de l’éruption fluctuent entre 2 et 45 m³/s avec une moyenne autour de 7-10 m³/s.

 

Source : OVPF

 

Retrouvez l’ensemble des informations relatives à l’activité du Piton de la Fournaise sur les différents médias de l'OVPF-IPGP:
- le site internet (
http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf),
- le compte Twitter (
https://twitter.com/obsfournaise?lang=fr),
- et le compte facebook (
https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/)

Piton de La Fournaire - mesure de la masse de SO2 par Sentinel-5P Tropomi le 03.04.2020 : 6.15 kt  - Doc. Tropomi / DLR / BIRA / ESA

Piton de La Fournaire - mesure de la masse de SO2 par Sentinel-5P Tropomi le 03.04.2020 : 6.15 kt - Doc. Tropomi / DLR / BIRA / ESA

Piton de La Fournaise - 03.04.2020 / 17h05 TU - OVPF webcam Piton de Bert

Piton de La Fournaise - 03.04.2020 / 17h05 TU - OVPF webcam Piton de Bert

Ce vendredi 03 avril à 04.17 heure locale, un tremblement de terre de magnitude locale 2,8 situé à 3,2 km de profondeur a été enregistré sous le sommet du volcan Chaitén. Le Service national de la géologie et des mines a fait savoir que ce séisme est associé la fracturation de roches et à la dynamique des fluides internes (séisme hybride). L'alerte technique volcanique reste à " verde ".

La dernière période d'activité du Chaiten s'est produite entre le 2 mai 2008 et le 31 mai 2011 (GVP). Cette première éruption historique a produit une activité explosive majeure rhyolitique, de nombreuses coulées pyroclastiques et lahars, et fut suivie de l'installation d'un complexe de dôme qui a rempli une grande partie de la caldeira.

 

Sources : Sernageomin & Global Volcanism Program

Le panache éruptif du volcan Chaitén  - photo Patricia Santini M / 10.05.2008

Le panache éruptif du volcan Chaitén - photo Patricia Santini M / 10.05.2008

Les mesures GPS, ainsi que l'analyse détaillée et les calculs de modèle des données disponibles, témoignent désormais d'un nouveau gisement de magma à l'ouest de la péninsule de Reykjanes sous Rauðhólar et Sýrfell.

La carte montre l'emplacement des dépôts magmatiques qui se seraient produits au cours de l'année sur la péninsule de Reykjanes. Ce sont des résultats préliminaires et les modèles sont simplifiés, mais seront mis à jour au fur et à mesure de la réception des données. La carte indique quand les intrusions ont été formées-  1. en orange : janvier 2020 – 2.en rouge : février-mars 2020 – 3. en vert : mars-avril 2020. - Doc. IMO

La carte montre l'emplacement des dépôts magmatiques qui se seraient produits au cours de l'année sur la péninsule de Reykjanes. Ce sont des résultats préliminaires et les modèles sont simplifiés, mais seront mis à jour au fur et à mesure de la réception des données. La carte indique quand les intrusions ont été formées- 1. en orange : janvier 2020 – 2.en rouge : février-mars 2020 – 3. en vert : mars-avril 2020. - Doc. IMO

Cela confirme les données qui ont été collectées en collaboration avec l'Institut des sciences de la Terre, ÍSORs, HS Energy et l'Office météorologique islandais après le début des activités à Thorbjörn. 

"Les données que nous avons traitées indiquent que l'intrusion de magma a eu lieu de la mi-février à la première semaine de mars. Cette image a été mieux expliquée lorsque nous avons reçu des données des mesures GPS de l'Université, qui ne sont pas directement liées à notre système de surveillance, ce qui signifie que nous ne les détectons pas jusqu'à présent ", explique Kristín Jónsdóttir, directeur de groupe de la conservation de la nature à l'Office météorologique islandais. 

Un modèle place l'intrusion magmatique à environ 8-13 km de profondeur, ce qui est probablement profondément dans la croûte terrestre à une profondeur considérablement plus élevée que les deux dépôts de magma à Thorbjörn. 

"Ce gisement de magma sous Sýrfell est le troisième gisement de magma que nous signalons sur la péninsule de Reykjanes depuis le début de l'année. La présence de cet insert magmatique montre qu'il est nécessaire d'examiner l'activité dans la péninsule de Reykjanes de manière globale, et pas seulement de l'activité locale autour de Svartsengi et Reykjanes ", a déclaré Kristín Jónsdóttir . Elle réitère qu'il est trop tôt à ce stade pour tirer des conclusions solides et souligne la nécessité d'examiner l'activité actuelle dans un contexte historique avec d'autres événements connus dans la péninsule de Reykjanes.

Rauðhólar (icelandic Red hills) - photo Roman Z / wikipedia

Rauðhólar (icelandic Red hills) - photo Roman Z / wikipedia

Rauðhólar (les collines rouges islandaises) :

Vestiges d'un groupe de pseudocraters dans les champs de lave d'Elliðaárhraun à la périphérie sud-est de Reykjavik, Islande. L'âge de Rauðhólar est d'environ 5200 ans. À l'origine, il y avait plus de 80 cratères, mais leur gravier a été pris et utilisé dans les constructions. La majeure partie du matériel a été emportée pendant la Seconde Guerre mondiale pour des constructions telles que l'aéroport de Reykjavík et la construction de routes.

 

Source : IMO 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog