Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques

De profonds changements morphologiques se sont produits au St. Helens suite à l'éruption du 18 mai 1980.

L 'avalanche de débris, le blast latéral et l'explosion verticale ont créé un cratère, percé vers le nord, avec une dimension N-S d'environ 3 km et une dimension E-W d'environ 1,5 km (un peu plus large à la base de la brèche).

Le sommet a été détruit. L'élévation maximale du volcan, sur le bord du cratère, était d'environ 350 m de moins que précédemment à 2 975 m. L'extrémité inférieure de la brèche s'étendait vers le bas presque jusqu'au niveau de 1 500 m.

Le St.Helens avant et après l'éruption de 1980   - Black and white copy of painting by D. Molenaar.

Le St.Helens avant et après l'éruption de 1980 - Black and white copy of painting by D. Molenaar.

Le St. Helens décapité par l'éruption - photo Visit USA

Le St. Helens décapité par l'éruption - photo Visit USA

De nombreux lacs situés au nord du volcan ont été affectés par les arbres et les cendres qui y sont tombés. D'autres se sont formés : Le Coldwater leke et le Castle lake furent créés lorsque les eaux alimentant la branche nord de la Toutle river furent endiguées par l'avalanche de débris.

Le Spirit lake a connu tous les problèmes étant directement en point de mire du blast, des avalanches de débris et des coulées pyroclastiques. Il a la température des eaux monter à plus de 32°C et son niveau de 70 mètres. Il peut être considérer de ce fait comme un lac complètement différent de celui d'avant éruption.

Les lacs au nord du St. Helens affectés par l'éruption du 18.05.1980 - carte Lyn Topinka / USGS

Les lacs au nord du St. Helens affectés par l'éruption du 18.05.1980 - carte Lyn Topinka / USGS

Le Spirit lake et les arbres fauchés - photo usaceportland

Le Spirit lake et les arbres fauchés - photo usaceportland

Au moment de l'éruption de 1980, 11 glaciers nommés rayonnaient le long des flancs du volcan, ainsi que deux petits glaciers sans nom et de nombreux champs de neige pérennes. Les plus grands glaciers s'étendent à environ 2,5 (1,5 mi) du cratère sommital rempli de glace. Le glissement de terrain et l'éruption cataclysmique du 18 mai 1980 ont en grande partie détruit les glaciers qui avaient existé sur les flancs du mont St. Helens, enlevant environ 70% de la masse glaciaire du volcan.

Extension des glaciers du St. Helens, avant et après le 18.05.1980 - Carte USGS/  Brugman et Post 1981

Extension des glaciers du St. Helens, avant et après le 18.05.1980 - Carte USGS/ Brugman et Post 1981

L'activité éruptive a diminué après le 18 mai 1980, et au 21 s'est limitée aux éjections épisodiques du cratère, principalement de vapeur. De grandes fumerolles et des explosions secondaires ont été générées à partir du dépôt de coulée de débris, produisant parfois des colonnes de matériaux atteignant 2 km. Entre le 19 et le 24 mai, seuls quelques tremblements de terre de magnitude supérieure à 3 ont été enregistrés, contrairement aux plusieurs dizaines d'événements qui se sont produits chaque jour depuis fin mars. Cependant, le tremblement harmonique a commencé pendant cette période (date exacte non rapportée).

Deux géologues de l'USGS, Don Swanson (en rouge) et son collègue Jim Moore, découvrent une voiture remplie de dépôts de cendres quatre jours après l'éruption du Mont Saint-Helens. Il y retrouveront le cadavre du photographe Reid Blackburn, pris au piège. - photo  USGS

Deux géologues de l'USGS, Don Swanson (en rouge) et son collègue Jim Moore, découvrent une voiture remplie de dépôts de cendres quatre jours après l'éruption du Mont Saint-Helens. Il y retrouveront le cadavre du photographe Reid Blackburn, pris au piège. - photo USGS

A 2 h 32 le 25 mai, l'amplitude du tremblement harmonique a commencé à augmenter. En quelques minutes, une colonne d'éruption riche en cendres a été vue d'un avion de surveillance. À 02 h 45, le radar NWS de Portland a enregistré le sommet du panache à près de 14 km de hauteur. Un essaim de petits tremblements de terre, centré à environ 8 km en dessous du volcan, a commencé à 02h49 et s'est poursuivi à un rythme de 1-2 / heure.

La densité des cendres dans la colonne d'éruption a commencé à diminuer en 5 minutes et la hauteur de la colonne a diminué au cours de la première heure. Les vents étaient assez variables, mais une grande partie des cendres soufflaient vers la moitié W de la boussole. À 6 h, des cendres tombaient dans la région de Portland-Vancouver (80 km SO). La chute des cendres s'est assombrie tôt le matin dans la région de Kelso-Longview (55 km O) et le nuage de cendres s'est étendu jusqu'à la péninsule olympique du nord-ouest de Washington. De fortes pluies pendant l'éruption se sont mélangées aux cendres pour laisser tomber la boue sur une grande partie de la région touchée. De nombreux aéroports ont été fermés et les déplacements au sol rendus difficiles.

A 8 h, l'amplitude des tremblements harmoniques a diminué et l'essaim de tremblements de terre a commencé à se calmer. Cependant, l'éruption s'est poursuivie pendant la majeure partie de la journée, l'altitude du sommet de la colonne variant de 4 à 6 km. L'éruption a diminué au cours de la soirée.

La majeure partie du téphra éjecté le 25 mai est du matériel juvénile. Certains gisements d'écoulement pyroclastique ont été mis en place sur le flanc Nord.

Les explications de Maurice Kraft sur l'éruption

De petites zones incandescentes ont été vues sur le fond du cratère dans la nuit du 28 au 29 mai et à plusieurs reprises par la suite. Une inspection minutieuse a montré que l'incandescence était causée par le chauffage de parties du fond du cratère par des gaz de ventilation, et non par la présence de magma à la surface.

Le tremblement harmonique s'est poursuivi, à des amplitudes variables, jusqu'au début de juin, mais l'activité sismique est restée à des niveaux très faibles.

 

A suivre

Source : CVO - USG

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog