Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Une petite explosion s'est produite ce 1 juin à 10h32 AKST au volcan Cleveland dans les Aléoutiennes ; elle é été détectée par le réseau de surveillance infrasonique, les stations de surveillance locale étant hors ligne

Elle s'est accompagnée d'un petit panache de cendres observé à plus de 6.000 mètres asl. dérivant vers le sud. Le code aviation est orange

 

Source : AVO/ Alaska volcano Observatory

Cleveland - Image satellite Clear Worldview-3 du cratère sommital et du dôme de lave, 30 avril 2020 - Digital Globe image via NextView License /  Matt Loewen / in AVO

Cleveland - Image satellite Clear Worldview-3 du cratère sommital et du dôme de lave, 30 avril 2020 - Digital Globe image via NextView License / Matt Loewen / in AVO

Deux épisodes éruptifs ont marqué le Rincon de La Vieja au Costa Rica ce 1° juin.

Le premier, à 17 h., a produit un panache atteignant 1.500 à 2.000 mètres au dessus du sommet ; pour le second à 17h 45, la hauteur du panache a été de 2.000 mètres, et la durée de une minute. Aucune chute de cendres ni odeur de soufre n'ont été associées à ces éruptions.

Le 2 juin, de 5 à 7h15, l'activité a été constante. Elle se poursuit avec un beau panache blanc émis à 15h47 locale.

Le volcanologue Javier Pacheco précise qu'un survol du volcan est nécessaire pour vérifier les changements au cratère. Jour après jour, les conduits s'ouvrent et l'activité du volcan se modifie, avec une augmentation des événements journaliers.

 

Sources : Ovsicori et interview dans la Nacion

Rincon de la Vieja - éruption hydrothermale du 01.06.2020 / 1705  - Doc. Ovsicori extrait de vidéo

Rincon de la Vieja - éruption hydrothermale du 01.06.2020 / 1705 - Doc. Ovsicori extrait de vidéo

L'Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l'activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, avec l'enregistrement continu de 14 explosions par jour en moyenne avec des panaches jusqu'à 2 km de hauteur sur le sommet du volcan, et des émissions conséquentes de cendres et de gaz, , dispersées vers les secteurs est et sud-est du volcan.

L'IGP a enregistré et analysé la survenue d'environ 414 séismes d'origine volcanique, associés àla circulation des fluides (magma, gaz, etc.) au sein du volcan

Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l'aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), ne présente pas d'anomalies significatives; cependant, depuis le 23 mai, il y a eu une légère inflation du flanc sud-est et du secteur nord du Sabancaya, probablement liée à l'activité éruptive du volcan.

La surveillance par satellite a permis d'identifier la présence de 8 anomalies thermiques de valeurs comprises entre 2 MW et 15 MW, associées à laprésence d'un corps de lave à la surface du cratère du volcan.

Le niveau d'alerte volcanique reste orang, avec interdiction d'approcher dans un rayon inférieur à 12 km du cratère.

 

Source / I.G.Péru

Sabancaya - résumé de l'activité entre le 25 et le 31 mai 2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - résumé de l'activité entre le 25 et le 31 mai 2020 - Doc. I.G.Peru

Un mois de mai 2020 particulièrement calme au Piton de la Fournaise avec l'arrêt de l'inflation, une faible sismicité, avec moins d’un séisme par jour enregistré sous les cratères sommitaux et une diminution des flux de CO2 dans le sol en champ lointain.

Piton de La Fournaise : Comparaison entre les moyennes normalisées des données de flux de CO2 dans le sol, brutes (moyennées sur une fenêtre glissante de 15 jours, en vert) et corrigées (en noir), enregistrées sur les stations localisées en champ lointain depuis octobre 2016 (date d’installation de la dernière station). Les périodes éruptives sont représentées en rouge et les périodes intrusives en gris (© OVPF-IPGP).

Piton de La Fournaise : Comparaison entre les moyennes normalisées des données de flux de CO2 dans le sol, brutes (moyennées sur une fenêtre glissante de 15 jours, en vert) et corrigées (en noir), enregistrées sur les stations localisées en champ lointain depuis octobre 2016 (date d’installation de la dernière station). Les périodes éruptives sont représentées en rouge et les périodes intrusives en gris (© OVPF-IPGP).

La réalimentation en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel qui avaient repris suite à la fin de l’éruption du 2- 6 avril a cessé fin avril.

A noter que depuis 2016, les réalimentations du réservoir magmatique superficiel sous le Piton de la Fournaise se font par impulsions, ainsi de telles phases d’accalmie dans les déformations et la sismicité ont déjà été observées à plusieurs reprises entre 2016 et 2019 sur des périodes allant de 15 à 80 jours environ.

Le niveau d'alerte est vigilance

 

Source : OVPF

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur 2 mois, entre le 2 avril et le 2 juin 2020. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas) (cf. localisation sur les cartes associées). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan;inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions. - Doc.  OVPF-IPGP

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur 2 mois, entre le 2 avril et le 2 juin 2020. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas) (cf. localisation sur les cartes associées). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan;inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions. - Doc. OVPF-IPGP

Durant le mois de mai au Yellowstone, le Steamboat geyser a connu pas moins de 5 éruptions aqueuses, les 8, 14, 19, 23 et 31 mai. Cela porte le nombre total d'éruptions pour l'année 2020 à 17.

Dans le rapport très dynamique de Mike Poland, volcanologue en charge (en anglais, mais facilement abordable grâce au sous-titrage), il vous parle aussi du style et du taux de déformation globaux à Yellowstone, qui restent inchangés depuis la dernière mise à jour. La subsidence de la caldeira de Yellowstone, en cours depuis 2015, se poursuit à un rythme moyen de 2 à 3 cm (environ 1 pouce) par an. Dans la zone du bassin Norris Geyser, peu de déformations ont été détectées par une station GPS à proximité depuis début 2020.

En mai 2020, les stations sismographiques de l'Université de l'Utah, responsables de l'exploitation et de l'analyse du réseau sismique de Yellowstone, ont localisé 288 tremblements de terre dans la région du parc national de Yellowstone. De telles séquences de tremblements de terre sont courantes ; L'activité sismique de Yellowstone reste au niveau du fond.

Le niveau d'alerte volcanique est Normal, et le code aviation vert.

 

Source : Yellowstone volcano Observatory

Yellowstone Volcano Observatory rapport mensuel au 1° juin 2020 par Mike Poland

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog