Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de la Fournaise - niveau vigilance - photo OVPF

Piton de la Fournaise - niveau vigilance - photo OVPF

L'Observatoire volcanologique du Piton de La Fournaise annonce ce 22 juin le retour du volcan en niveau d'alerte " Vigilance ".

Depuis le 16 juin une reprise de la sismicité et de l'inflation est observée sous le Piton de la Fournaise.

Ainsi 18 séismes volcano-tectoniques superficiels (< 2 km sous le sommet) ont été enregistrés sous la zone sommitale entre le 16 et le 22 juin .

Cette sismicité est accompagnée d’une reprise de l’inflation (gonflement) de la base et du sommet de l’édifice du Piton de la Fournaise . Cette inflation de l’édifice est synonyme d’une pressurisation du réservoir magmatique superficiel localisé aux alentours de 1,5-2,5 km sous le sommet.

En parallèle les flux de CO2 dans le sol en champ lointain (secteurs Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) qui avaient atteint des valeurs maximales à la fin de l’éruption du 2-6 avril 2020, continuent de diminuer, en accord avec des remontées profondes de magma vers les zones plus superficielles du système d’alimentation. Même si la tendance est à la baisse, les valeurs absolues du flux de CO2 par le sol restent très élevées.

A noter que ce processus de recharge du réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompt, donnant ainsi lieu à une injection de magma vers la surface et à une éruption, mais peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption.

Niveau d’alerte en cours : Vigilance

 

Source : OVPF

Piton de la Fournaise - Histogramme représentant le nombre de séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés entre le 1 et le 21 juin 2020 (© OVPF-IPGP).

Piton de la Fournaise - Histogramme représentant le nombre de séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés entre le 1 et le 21 juin 2020 (© OVPF-IPGP).

 Piton de la Fournaise - Illustration de la déformation sur les derniers deux mois. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (© OVPF-IPGP).

Piton de la Fournaise - Illustration de la déformation sur les derniers deux mois. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (© OVPF-IPGP).

Deux articles intéressants à lire :

- Nouveaux résultats sur l'activité de la caldeira Campi Flegrei grâce à la surveillance du radon pendant sept ans. - INGV 22,06,2020

Carte de la caldeira Campi Flegrei (Naples-Italie). La carte, modifiée après 16 (10.1016 / j.apradiso.2020.109140) à l'aide de PAINT (Microsoft Corporation, version: 6.1907.18017.0), montre le cadre structurel de la caldeira caractérisé par la tectonique et l'activité volcano-tectonique. Les deux sites de surveillance du radon de Monte Olibano et Monte Sant’Angelo, et les autres sites de surveillance des paramètres géochimiques et géophysiques sont signalés. Les carrés représentent le réseau sismique Campi Flegrei en vert et le réseau NeVoCGPS en orange

Carte de la caldeira Campi Flegrei (Naples-Italie). La carte, modifiée après 16 (10.1016 / j.apradiso.2020.109140) à l'aide de PAINT (Microsoft Corporation, version: 6.1907.18017.0), montre le cadre structurel de la caldeira caractérisé par la tectonique et l'activité volcano-tectonique. Les deux sites de surveillance du radon de Monte Olibano et Monte Sant’Angelo, et les autres sites de surveillance des paramètres géochimiques et géophysiques sont signalés. Les carrés représentent le réseau sismique Campi Flegrei en vert et le réseau NeVoCGPS en orange

Depuis 2004-2005, la caldeira de Campi Flegrei connaît une nouvelle période de troubles caractérisée par un soulèvement du sol, une sismicité, des changements dans la composition des fluides fumaroliques et une augmentation générale des émissions de fluides volcano-hydrothermaux. La longue série de données, acquise depuis 2011, souligne comment cette crise affecte en quelque sorte également l'activité du 222Rn dans les sols.

Les données suggèrent deux considérations principales:

- la première concerne l'extension de la zone affectée par les troubles actuels qui résulte beaucoup plus grande que la zone de sismicité et la zone d'activité hydrothermale intense de Pisciarelli et Solfatara.

- la deuxième considération considère le 222Rn et son potentiel comme un indicateur de l'évolution d'une crise d'origine volcanique: les signaux du radon montrent, en fait, un schéma très similaire à celui des paramètres géophysiques et géochimiques plus classiques régulièrement surveillés pour la surveillance des systèmes volcaniques.(le tremblement provoqué par l'évent fumarolique majeur enregistré par une station sismique; le cumul de la sismicité de fond; la déformation verticale maximale acquise par les réseaux GPS pendant la phase actuelle de soulèvement; la température-pression du système hydrothermal estimée à partir de géo-indicateurs de gaz)

Ces résultats représentent une nouveauté absolue dans l'étude d'une telle zone calderique et marquent une avancée significative dans l'utilisation et l'interprétation du signal de radon, et indiquent également que l'observation à long terme du signal de radon sur plusieurs sites dans une zone sismique-volcanique pourrait aider à améliorer la caractérisation de la région.

 

Article original :

Sabbarese, C., Ambrosino, F., Chiodini, G. et al. Continuous radon monitoring during seven years of volcanic unrest at Campi Flegrei caldera (Italy). Sci Rep 10, 9551 (2020). - https://doi.org/10.1038/s41598-020-66590-w - link

http://creativecommons.org/licenses/by/4.0/.

 

Carte simplifiée du 8° continent - Doc. GNS Science

Carte simplifiée du 8° continent - Doc. GNS Science

- Zealandia, le Continent perdu, comme vous ne l'avez jamais vu.

Deux cartes et un site Web publiés par GNS Science cette semaine donnent un aperçu des forces incroyables qui ont façonné Aotearoa en Nouvelle-Zélande et le continent principalement submergé qui se trouve sous les îles Néo-Zélandaises.

Les cartes couvrent la bathymétrie (forme du plancher océanique) et les origines tectoniques du huitième continent de la Terre - les 5 millions de kilomètres carrés de Te Riu-a-Māui / Zealandia sur lesquels se trouve la Nouvelle-Zélande.

Les documents sont également accessibles via un nouveau site Web interactif appelé E Tūhura - Explore Zealandia (TEZ) - http://data.gns.cri.nz/tez.

TEZ est conçu pour explorer les données géoscientifiques terrestres et offshore dans et autour de Te Riu-a-Māui / Zealandia.

 

Sources :

- GNS Science - New maps and website give fresh insights into NZ continent – 22/06/2020 - link

- E Tuhura- Explore Zealandia - link 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog