Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Etna "cône de la selle " SEC - activité strombolienne le 21 juillet / 02h52 - photo Boris Behncke

Etna "cône de la selle " SEC - activité strombolienne le 21 juillet / 02h52 - photo Boris Behncke

Pendant la semaine du 13 au 19 juillet, une activité explosive intracratérique a été observée principalement affectant le Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC) et la Voragine (VOR) de l'Etna, avec de faibles émissions de cendres qui se sont rapidement dispersées à haute altitude et avec des matériaux projetés sur les bords cratères .

Le 15 juillet, les caméras de surveillance ont enregistré une légère augmentation de l'activité explosive strombolienne variable des cratères susmentionnés, avec émissions de cendres qui se sont rapidement dispersées près de la zone du sommet et avec des projections de spatters au-dessus des bords du cratère.

Cette activité strombolienne s'est poursuivie au "cône de la selle" le 21 juillet aux premières heures.

Etna - DEM de la zone sommitale avec zoom des secteurs liés au système SEC-NSEC (A) et des cratères BN et VOR (B). Les lignes noires en retrait indiquent le bord des cratères supérieurs (BN: Bocca Nuova, avec les dépressions nord-ouest (BN-1) et sud-est (BN-2); VOR: Voragine; NEC: cratère nord-est; SEC: cratère sud-est; et NSEC: New Southeast Crater. La ligne bleue en retrait indique la dépression à l'intérieur de la Bocca Nuova. Les cercles jaunes : bouches dégazantes; les cercles rouges : bouches actives – Doc INGV OE

Etna - DEM de la zone sommitale avec zoom des secteurs liés au système SEC-NSEC (A) et des cratères BN et VOR (B). Les lignes noires en retrait indiquent le bord des cratères supérieurs (BN: Bocca Nuova, avec les dépressions nord-ouest (BN-1) et sud-est (BN-2); VOR: Voragine; NEC: cratère nord-est; SEC: cratère sud-est; et NSEC: New Southeast Crater. La ligne bleue en retrait indique la dépression à l'intérieur de la Bocca Nuova. Les cercles jaunes : bouches dégazantes; les cercles rouges : bouches actives – Doc INGV OE

Etna - dégazage le 21.07.2020 / 08h00, vu de Tremestieri Etnéo- photo Boris Behncke

Etna - dégazage le 21.07.2020 / 08h00, vu de Tremestieri Etnéo- photo Boris Behncke

Les autres cratères sommitaux étaient principalement caractérisés par une activité de dégazage.

La sismicité de fracturation reste modérée et l'amplitude du trémor sur les valeurs moyennes. Faible activité infrasonique.

Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l'Etna n'ont pas montré des changements significatifs au cours de la semaine Le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas.

 

Source : INGV – Bulletin hebdomadaire 13,07 – 19,07,2020 - link

Telica - explosion de cendres le 20.07.2020 / 17h41 - photo webcam station sismique TELN / Sinapred

Telica - explosion de cendres le 20.07.2020 / 17h41 - photo webcam station sismique TELN / Sinapred

Telica - explosion de cendres le 20.07.2020 / 18h36 - photo webcam station sismique TELN / Sinapred

Telica - explosion de cendres le 20.07.2020 / 18h36 - photo webcam station sismique TELN / Sinapred

Au Nicaragua, le Sinapred signale de petites explosions de gaz et cendres au Telica, avec sortie de matériaux à 200 mètres au dessus du bord du cratère ; ces explosions sont produites suite à l'obstruction du conduit par de petits glissements de terrain, et accumulation de gaz.

Le trémor est passé de 27 à 153 unités lors de l'explosion et reste élevé, indiquant une possibilité de petites explosions dans les heures ou jours suivants.

Il est conseillé de rester à au moins 1,5 km. du cratère du Telica.

 

Source : Sinapred

Fuego - photo archives Conred 05.2020

Fuego - photo archives Conred 05.2020

L'Insivumeh signale des explosions faibles à modérées au Fuego, au rythme de 8-11 par heures, accompagnées de panaches de cendres gris atteignant 4.500-4.700 mètres asl.

Des projections incandescentes sont observées à 100-200 mètres au dessus du cratère, qui génèrent des retombées faibles à fortes, et des avalanches en direction des barrancas Seca, Tanilyua, Ceniza, lajas et Honda, avec des blocs atteignant le niveau de végétation.

Les ondes de chocs sont perçues à 20 km du périmètre volcanique, avec des vibrations des toits et fenêtres.

Des chutes de cendres sont rapportées dans les villages au sud, Panimache I, Morelia, Santa Sofia, Finca Palo Verde, Sangre de Cristo, Yepocapa, etc.

Pacaya - coulées de lave - photos William Chigna 20.07.2020
Pacaya - coulées de lave - photos William Chigna 20.07.2020

Pacaya - coulées de lave - photos William Chigna 20.07.2020

Au Pacaya, l'activité du volcan se décline entre une fumerolle blanche au Mackenney et des explosions à environ 78-100 mètres de hauteur.

Au cours de la nuit, trois coulées de lave sont observées en direction nord-ouest, situées dans une zone de fissures dans le plateau, d'une longueur d'environ 300 mètres.

La sismicité est marquée par du trémor associé à la montée du magma, à la production de gaz et aux mouvements des coulées de lave.

L'interdiction de gravir le sommet est maintenue, en raison des risques.

 

Source : Insivumeh

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog